Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

28 novembre 2019

Stéphane Quintin - squintin@lexismedia.ca

Des jeunes de St-Ulric, de la maternelle au secondaire, s’engagent pour les droits des enfants

Journée mondiale des droits de l'enfant

Journée des droits de l'enfant Saint-Ulric

©Gracieuseté Sandra Michaud

L’école Mgr-Belzile de Saint-Ulric a souligné la Journée mondiale des droits de l’enfant, le 20 novembre, par diverses activités.

Le 30e anniversaire de l’adoption par les Nations Unies, le 20 novembre 1989, de la Convention relative aux droits de l’enfant, a été l’occasion, pour 115 élèves de l’école Mgr-Belzile de Saint-Ulric, de montrer leur engagement pour la Journée mondiale de l’enfance à travers des activités pédagogiques inédites.

Seule localité de la région accréditée « municipalité amie des enfants », Saint-Ulric s’est engagée, en lien avec UNICEF Canada (United Nations International Children’s Emergency Fund) et le Carrefour action municipale et famille (CAMF), à souligner chaque année la Journée mondiale de l’enfance avec une manifestation particulière. Pour l’édition 2019 de cet événement, l’animatrice municipale Sandra Michaud, par ailleurs éducatrice en service de garde, a eu l’idée d’impliquer les jeunes de l’école Mgr-Belzile dans la conception d’une installation artistique accrochée sur les murs de l’établissement.

Les 97 élèves du primaire et les 18 du secondaire, selon l’agente en réadaptation de l’école Marie-Hélène Bouillon, également en charge du projet, ont été invités à inscrire leur nom dans plusieurs étoiles en papier suspendues au-dessus d’un globe terrestre, autour duquel les jeunes ont écrit certains droits fondamentaux de l’enfant comme celui d’être écouté, protégé, en bonne santé, instruit, d’avoir des vêtements et de bénéficier d’une alimentation nutritive.

Des enfants conscientisés              

À travers des activités pédagogiques organisées le 19 novembre, les élèves de Saint-Ulric ont été conviés à une réflexion sur cette thématique des droits de l’enfant, avec des comparaisons entre la situation québécoise et les drames vécus dans d’autres pays à travers le monde. Dans le cadre de ce 30e anniversaire, précisons en effet que 3 758 cartables bleus, aux couleurs de l’UNICEF, ont été alignés comme des pierres tombales sur la pelouse des Nations Unies, à New York, en hommage à tous les enfants tués lors d’un conflit en 2018, « un cimetière de l’innocence », selon le secrétaire général de l’ONU, qui a rappelé qu’entre 2004 et 2016, le nombre d’enfants victimes de la traite avait plus que doublé en raison des enrôlements comme soldat, du travail forcé et de l’exploitation sexuelle, notamment au niveau des jeunes filles mariées de force.

En fonction de leur niveau, les élèves de Saint-Ulric ont été conscientisés à ces enjeux de différentes façons. « Il y a eu des discussions intéressantes et des prises de conscience de l’importance de cette journée, à travers des vidéos et des réflexions communes », a souligné Mme Bouillon. De leur côté, les enfants du service de garde ont participé à une prise de photo thématique dans la neige qui a été partagée sur les réseaux sociaux.

Dans la Déclaration des droits de l’enfant, les Nations Unies ont rappelé que ce dernier, « en raison de son manque de maturité physique et intellectuelle, avait besoin d’une protection spéciale ». La Convention relative aux droits de l’enfant insiste notamment sur son épanouissement harmonieux dans un climat de bonheur, d’amour et de compréhension, considérant l’importance de l’élever dans l’esprit des idéaux proclamés dans la Charte des Nations Unies, de paix, dignité, tolérance, liberté, solidarité et d’égalité. Précisons que sur les 197 États signataires de la Convention, les États-Unis ne l’ont pas encore ratifiée.

Journée des droits de l'enfant Saint-Ulric

©Gracieuseté Sandra Michaud

L'oeuvre créée par les élèves de l'école de Saint-Ulric à l'occasion de la Journée mondiale de l'enfance.

Une Municipalité engagée              

Municipalité accréditée la plus à l’est du Québec, après Rimouski et Saint-Donat, Saint-Ulric s’est engagée, le 10 mars 2018, lors de la signature de l’accréditation, renouvelable sur trois ans, à rendre le milieu plus accueillant et accessible aux enfants tout en améliorant leur sécurité, leur environnement et leur accès à la culture et aux loisirs. Le village s’est penché notamment sur le développement du camp de jour, la mise en place de sorties éducatives, la réalisation d’un nouveau trottoir près de l’école, l’instauration d’une zone limitée à 30 km/h à proximité de l’établissement, l’augmentation du nombre de supports à vélo, la création d’un sentier cyclable et piétonnier vers le terrain des loisirs, la gratuité du matériel de ski de fond pour les jeunes ou encore la création d’un espace extérieur pour les ados, près du terrain de basket.   

Signature Saint-Ulric municipalité amie des enfants

©Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

Le maire de Saint-Ulric, Pierre Lagacé, lors de la signature de la charte en compagnie de la vice-présidente du Carrefour action municipale et famille, Délisca Ritchie-Roussy.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média