Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Sports

Retour

26 novembre 2019

Stéphane Quintin - squintin@lexismedia.ca

Deux jeunes de la région de Matane brillent au gala d’équitation de l’AECEQ

Équitation

AECEQ équitation

©Gracieuseté Stéphanie Gagnon

De gauche à droite, Alain Gagné, instructeur aux Écuries Éole de Saint-Ulric, Émily Gauthier, Gabriel Fortin (président de l’AECEQ), Samuel Gaudreau et le cheval Colonel.

Le premier gala d’équitation organisé par l’Association équestre classique de l’Est-du-Québec (AECEQ), qui s’est tenu au Bic le 9 novembre, a permis à deux jeunes de la région de Matane, Émily Gauthier et Samuel Gaudreau, de récolter à eux deux un total de six mentions, après une saison riche en performances.

Ayant fait partie, fin septembre, de la délégation des quatre cavalières de l’Est-du-Québec aux 24e Jeux équestres de la province, organisés à Bécancour, Émily Gauthier, revenue de cet événement avec une médaille de bronze, a eu l’honneur de recevoir un total de trois mentions lors du premier gala de fin de saison organisé par l’AECEQ, en dressage niveau initiation (1er prix), en initiation au saut d’obstacles et barres au sol (1er prix), ainsi qu’en dressage niveau entraînement (2e prix). Ses performances méritoires durant l’année lui ont valu d’obtenir par ailleurs le prix du public de la cavalière de l’année, une grande fierté pour cette élève de secondaire 3 de la polyvalente de Matane qui s’est tournée vers l’équitation classique à l’âge de 10 ans, après avoir débuté dans le style western. Un autre athlète de la région, Samuel Gaudreau, a été félicité pour ses performances en assiette de dressage niveau entraînement (1er prix) et en dressage niveau initiation (2e prix). À noter que le cheval avec lequel Émily s’entraîne aux Écuries Éole de Saint-Ulric, Wesley, a reçu pour sa part le prix du public du « cheval de l’année ».

Un sport en développement              

Alors que l’équitation de style western est traditionnellement plus populaire que son pendant d’inspiration classique dans la région, l’AECEQ, fondée à peine en 2014, se réjouit de constater une progression constante de ce sport dans l’Est-du-Québec, au point d’avoir voulu souligner les bons résultats des cavalières et cavaliers de la région par ce premier gala. « Il y a deux ans, nous devions parfois annuler des compétitions, faute de participants. L’année dernière, nous avons réussi à en organiser trois, un chiffre monté à quatre en 2019, avec une vingtaine d’inscrits par événement », s’est réjoui le président de l’AECEQ Gabriel Fortin, qui trouve encourageant de voir que l’équitation de style classique commence par se tailler une place plus importante dans les sports locaux, avec parfois des concours étalés sur deux jours.

Chargée de promouvoir l’équitation classique de La Pocatière à Gaspé, l’AECEQ se félicite d’avoir connu une saison de compétition record, avec quatre concours, organisés à Saint-Ulric, Rivière-Ouelle, Saint-Bruno-de-Kamouraska et New Richmond, durant lesquels les participants ont dû se dépasser dans des épreuves de dressage, de chasse (similaire au saut), d’équitation et de saut d’obstacles. Régies par les normes de Cheval Québec et Canada Équestre, les compétitions organisées dans la région permettent de se qualifier pour la finale inter-régionale des Jeux équestres du Québec.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média