Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

18 novembre 2019

Stéphane Quintin - squintin@lexismedia.ca

Sœur Angèle vient illuminer de sa présence la résidence des Bâtisseurs de Matane

Souper communautaire

Soeur Angèle Résidence des Bâtisseurs de Matane

©Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

Augustine Harrisson et Sœur Angèle, lors de la préparation du dessert le 16 novembre, à la résidence des Bâtisseurs de Matane.

Les résidentes et résidents des Bâtisseurs de Matane ont eu le plaisir de recevoir, les 15 et 16 novembre, la visite lumineuse de Sœur Angèle, venue préparer un souper communautaire auquel 265 personnes se sont rendues samedi dernier.

Quoi de mieux, à l’approche de l’hiver, que la joie débordante de Sœur Angèle et sa participation à un souper communautaire, avec son lot d’éclats de rire, de chants a cappella, d’amour et d’optimisme à toute épreuve, pour vaincre la morosité de l’automne ? Les résidents des Bâtisseurs de Matane et leurs invités ont pu goûter notamment, en fin de semaine, à un velouté aux carottes décoré d’un petit cœur, à un rosbif accompagné de légumes taillés en fleurs et au fromage de Sœur Angèle. Ils ont pu surtout bénéficier, par la seule présence de cette religieuse, toujours aussi rayonnante à 81 ans, d’une séance exceptionnelle de luminothérapie.

Arrivée jeudi soir, Sœur Angèle a eu l’occasion, en effet, après avoir visité le vignoble Carpinteri, de passer du temps avec chacun des résidents, dont les 24 personnes en ressources intermédiaires, rencontrées une à une par cette Québécoise d’adoption d’origine italienne, ayant consacré sa vie à transmettre une joie flamboyante par le biais de la cuisine. « J’ai senti une chaleur incroyable qui m’a beaucoup touchée ce soir. Je pense que ma mission, c’est d’apporter de l’amour à ceux qui souffrent. Je sens que j’ai une grande responsabilité. Pour moi, un poêle de cuisine, c’est comme un autel d’offrandes et de partage », a réagi la religieuse, qui a préparé le dessert avec Augustine Harrisson, la gagnante d’un concours organisé auprès des résidents.

Soeur Angèle Résidence des Bâtisseurs de Matane

©Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

À 81 ans, Soeur Angèle est venue faire profiter les résidentes et résidents des Bâtisseurs de Matane de sa bonne humeur contagieuse.

La nouvelle directrice générale de la résidence matanaise, Nicole Robert, en poste depuis près de cinq semaines, explique que l’organisation de ce souper avait été envisagée en l’honneur des résidentes et des résidents à la suite d’une année marquée par le conflit social ayant accompagné la renégociation de la convention collective des travailleurs syndiqués de la résidence, qui avaient approuvé à 96 %, le 12 août, une entente de principe avec la direction. « On voulait montrer à travers cette soirée qu’on était dans une nouvelle étape à la résidence, symbolisée aussi par l’arrivée du nouveau chef cuisinier Simon Bouchard et l’inauguration prochaine de la troisième phase », a-t-elle mentionné.

À noter que la soirée, à laquelle est venu assister aussi le président du groupe des Bâtisseurs, était animée par ailleurs par Gilles Blais et Josée Landry à la musique. En guise de cadeau, Sœur Angèle a reçu un panier contenant des produits du vignoble de Saint-Ulric. « Je les partagerai avec mes sœurs uniquement si elles s’engagent à prier pour vous ! », a plaisanté la religieuse avant d’entonner un chant devant l’assemblée, débordant d’une énergie contagieuse, toute revêtue de rose, un large sourire aux lèvres. La soirée s’est terminée avec des dédicaces de livres et des prises de photos.  

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média