Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Élections fédérales 2019

Retour

20 octobre 2019

Stéphane Quintin - squintin@lexismedia.ca

Rémi Massé défend son bilan et les intérêts de la région à la veille des élections fédérales

Élections fédérales

Rémi Massé

©Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

À la veille des élections du 21 octobre, Rémi Massé a dressé le bilan de sa campagne, est revenu sur les priorités de son action et a rappelé ses engagements pour la région.

À la veille des élections fédérales du 21 octobre, le député libéral sortant Rémi Massé a rappelé ses principales priorités pour la circonscription. Il a défendu sa plateforme électorale et souligné que le Bloc québécois n’avait pas le monopole de la défense des intérêts du Québec. Ses derniers jours de campagne se sont déroulés notamment auprès des aînés de la région, lors de visite de résidences.

Le député sortant a indiqué avoir été sur les chapeaux de roues au cours des 38 derniers jours, après avoir consacré la première partie de sa campagne à la présentation du bilan de son mandat. Concernant ce dernier, il a rappelé les principales mesures accomplies au cours des quatre dernières années dans Avignon-La Mitis-Matane-Matapédia, en plus des 165 M$ d’investissements fédéraux :

  • Réparation et investissements pour assurer la réfection du port de Matane.
  • Création de 120 nouveaux emplois à l’édifice fédéral de Matane.
  • Création de 100 nouveaux emplois à l’Institut Maurice-Lamontagne.
  • Allongement de la piste de l’aéroport régional de Mont-Joli et achat d’équipements.
  • Décontamination des terrains à l’aéroport de Mont-Joli.
  • Réfection du quai de Carleton-sur-Mer.
  • Appui financier au projet récréotouristique du mont Saint-Joseph de Carleton-sur-Mer.
  • Réalisation de la phase 1 de la route des belvédères de Matapédia-et-les-Plateaux.
  • Soutien financier au site patrimonial de pêche Matamajaw à Causapscal.
  • Soutien financier aux projets de développement à l’usine d’Uniboard à Sayabec.
  • Déploiement du service internet haute vitesse dans Avignon (réalisé), la Matapédia (réalisé), la Mitis (en cours) et la Matanie (2020).
  • Appui financier aux projets de développement du SEREX à Amqui.

« Les gens ont vu ce qu’un député engagé, dynamique et assis auprès d’un gouvernement ambitieux pouvait accomplir. Ils ont vu les résultats de mon action au cours des quatre dernières années. Le 21 octobre, soit on continue sur cette lancée, soit on recule en revenant dans l’opposition avec le Bloc », a-t-il déclaré le 18 octobre au moment d’effectuer le bilan de sa campagne, invitant la population à aller voter lundi. Le député sortant a rappelé que son action lui avait permis notamment de recevoir au cours des dernières semaines le soutien de l’ancien député bloquiste René Canuel, élu dans la région de 1993 à 2000.

« Moi-même, j’ai toujours été un Québécois. J’ai quatre enfants qui grandissent dans une région à laquelle je suis très attaché. J’ai été directeur général du Cégep de Matane et de l’édifice René-Tremblay. Je suis là pour défendre d’abord et avant tout les intérêts de ma région, ce que j’ai fait au cours de mon mandat. » - Rémi Massé

Défendre les intérêts du Québec           

Le candidat libéral a insisté sur son attachement au Québec, soulignant à cette occasion avoir dû adapter son message à celui poussé par le Bloc québécois durant la campagne. « On a rappelé aux gens que le Bloc québécois n’avait pas le monopole de la défense des intérêts du Québec. Moi-même, j’ai toujours été un Québécois. J’ai quatre enfants qui grandissent dans une région à laquelle je suis très attaché. J’ai été directeur général du Cégep de Matane et de l’édifice René-Tremblay. Je suis là pour défendre d’abord et avant tout les intérêts de ma région, ce que j’ai fait au cours de mon mandat au sein du groupe des 40 députés libéraux de la province. Nous avons été présents pour défendre les intérêts du Québec lors du vote des quatre budgets, sur lesquels nous avons pu avoir une influence. », a mentionné le candidat libéral.

« Après mon élection de 2015, lors de ma rencontre avec Marc Garneau pour les dossiers concernant le transport, lorsque le ministre m’a demandé de choisir l’une des trois priorités parmi celles que je lui avais présentées, j’ai répondu que les trois étaient aussi importantes et devaient être réalisées », a-t-il complété, en expliquant qu’il s’était rendu à Ottawa avec sa « liste d’épicerie » pour défendre les intérêts de sa circonscription, son influence s’étant concrétisée ultérieurement par sa nomination au poste de secrétaire parlementaire du ministre de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique en 2019.  

Rémi Massé

©Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

Rémi Massé a rappelé son attachement pour le Québec, soulignant que le Bloc québécois n'avait pas le monopole de la défense des intérêts de la province.

Cinq priorités          

Dans sa plateforme électorale régionale, le député sortant s’est engagé à donner la priorité à cinq dossiers :

  • Soutenir et investir dans les familles
    • Déployer le service de téléphonie cellulaire dans tout le comté.
    • Incitatif financier pour le retour des jeunes diplômés en région.
    • Poursuivre la création d’emplois fédéraux à Matane avec la construction d’un nouvel édifice et l’implantation d’un nouveau service à Amqui.
    • Modifier les prestations d’assurance-emploi pour les personnes atteintes d’une maladie grave.
    • Bonification du prêt étudiant, remboursable lorsque le diplômé commencera à gagner 35 000 $ et plus ou lorsque son enfant atteindra l’âge de 5 ans.
  • Assurer l’épanouissement des aînés
    • Appuyer la rénovation des résidences pour aînés.
    • Appuyer la rénovation des propriétés des aînés pour ceux qui souhaitent y demeurer.
    • Continuer à investir dans les infrastructures fréquentées par les aînés.
    • Augmenter d’au moins 729 $ par an les prestations de la Sécurité de la vieillesse pour les 75 ans et plus.
    • Bonifier de 25 % la prestation de survivant du Régime de pensions du Canada et du Régime de rentes du Québec pour les veufs et les veuves.
  • Faire de la protection de l’environnement un moteur de développement régional
    • Continuer à soutenir les initiatives locales visant à protéger les berges contre l’érosion.
    • Appuyer l’électrification des transports du secteur maritime.
    • Zéro émission nette de GES d’ici à 2050 au Canada.
  • Soutenir le développement et la croissance des entreprises
    • Implanter une mutuelle de services aux entreprises sur le territoire des MRC.
    • Contribuer à la relance de l’usine de transformation des produits forestiers à Amqui.
    • Continuer à défendre la gestion de l’offre et à soutenir les producteurs.  
  • Investir dans les communautés et les municipalités pour augmenter leur attractivité
    • Continuer à investir dans les centres sportifs, culturels et de loisirs municipaux.
    • Poursuivre les investissements dans les infrastructures dans le but de prolonger la saison touristique et développer l’offre hivernale.
    • Poursuivre la collaboration avec les communautés de Listuguj et Gesgapegiag dans leur développement.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média