Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Élections fédérales 2019

Retour

20 octobre 2019

Stéphane Quintin - squintin@lexismedia.ca

Bilan de campagne : Kristina Michaud souligne ses premières actions en cas d’élection

Élections fédérales

Kristina Michaud

©Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

Kristina Michaud a rappelé qu’en cas de gouvernement minoritaire, le Bloc québécois aurait encore plus d’importance à Ottawa et plus de possibilités de défendre les intérêts du Québec.

À l’approche des élections du 21 octobre, la candidate pour le Bloc québécois dans la circonscription d’Avignon-La Mitis-Matane-Matapédia Kristina Michaud a voulu tirer le bilan de sa campagne et présenter les premières actions qu’elle promet d’effectuer en cas de victoire.

La Matapédienne de moins de 30 ans, qui pourrait devenir la première femme et la plus jeunes députée de l’histoire de la circonscription, a déclaré le 17 octobre que la campagne de terrain qu’elle a voulu mener représentait la manière dont elle comptait exercer ses fonctions en cas d’élection le 21 octobre. « Au cours des dernières semaines, j’ai discuté avec des centaines de personnes, élus, citoyens, retraités, travailleurs, entrepreneurs et étudiants. Ces rencontres m’ont aidée à bâtir ma plateforme électorale qui s’est concentrée sur cinq grands thèmes : le développement régional, la lutte aux changements climatiques, la création d’emplois, l’amélioration des services à la population et l’incarnation d’une politique participative et inclusive », a-t-elle énuméré, en expliquant avoir pris plaisir à faire campagne. Affirmant avoir misé toutes ses cartes sur sa victoire, la jeune femme a précisé avoir démissionné de ses fonctions à l’Assemblée nationale du Québec, où elle était membre de l’équipe du député Pascal Bérubé, qui a invité ses électeurs à voter pour elle.     

« Dans le contexte actuel, il est probable que l’on assiste à l’élection d’un gouvernement minoritaire, une situation où le Bloc pourrait détenir la balance du pouvoir, un gain majeur pour le Québec et ses régions. On sera en mesure de négocier à la pièce, pour s’assurer que le Québec ne soit jamais mis de côté. » - Kristina Michaud  

Porter la voix du Québec            

La candidate, qui s’est dit heureuse de la réponse des citoyens rencontrés sur le terrain, devait consacrer ses dernières journées à des visites dans des villages de la Matapédia. « Avant la campagne, j’avais listé les 58 municipalités à visiter. J’avais tellement peur qu’on me reproche de trop privilégier la Matapédia, d’où je suis originaire, que je me suis rendu compte qu’il me restait encore deux endroits où je devais me rendre dans la MRC », a-t-elle mentionné, en invitant les jeunes à aller exercer leur droit de vote lundi.

Selon elle, le Bloc sera le seul parti capable de porter la voix des Québécois et des régions, le seul en mesure de défendre la culture et la langue du Québec mais aussi l’environnement, l’économie et la laïcité. « Le Bloc québécois sert exclusivement les intérêts des Québécois et des Québécoises, sans double discours. Dans le contexte actuel, il est probable que l’on assiste à l’élection d’un gouvernement minoritaire, une situation où le Bloc pourrait détenir la balance du pouvoir, un gain majeur pour le Québec et ses régions. On sera en mesure de négocier à la pièce, pour s’assurer que le Québec ne soit jamais mis de côté », a-t-elle proclamé, en déclarant vouloir rajeunir la politique à l’aide d’une équipe jeune, dynamique et renouvelée.

Kristina Michaud

©Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

La candidate bloquiste a démissionné de ses fonctions à l'Assemblée nationale du Québec, où elle travaillait dans l'équipe de Pascal Bérubé, pour tout miser sur sa victoire le 21 octobre.

Quelles priorités ?           

Pour la candidate bloquiste, deux promesses électorales seraient réalisables dans les jours suivant son élection possible, la plantation d’arbres, même en cas de défaite, pour correspondre à sa volonté de pratiquer une campagne électorale carboneutre et l’engagement d’installer quatre bureaux de circonscription. Pour le reste, elle s’est reportée à sa plateforme électorale locale, axée sur cinq enjeux prioritaires :

  • Le développement régional
    • Entretien des quais fédéraux et aide aux municipalités à qui ces infrastructures ont été cédées.
    • Encourager l’achat local pour développer le sentiment d’appartenance.
    • Assurer une meilleure couverture cellulaire et l’accès à internet haute vitesse.
    • Soutenir l’industrie de la pêche et de la mariculture.
    • Soutenir le développement culturel et touristique.
  • La création d’emplois
    • Appuyer le projet d’implantation de bureaux fédéraux dans la Matapédia et l’agrandissement ou la relocalisation de l’édifice René-Tremblay de Matane.
    • Valoriser le télétravail pour combattre l’exode des jeunes.
    • Réformer l’assurance-emploi pour que les 65 ans et plus qui le désirent puissent demeurer sur le marché du travail sans pénalités fiscales.
    • Mise en place d’un crédit d’impôt pour les personnes immigrantes et les jeunes diplômés acceptant un poste en région.
    • Modifier la fiscalité pour favoriser le transfert des entreprises à la génération suivante et favoriser la relève dans les PME.
  • La lutte aux changements climatiques
    • Respecter les objectifs de réduction des GES conformes à l’accord de Paris.
    • S’opposer fermement à l’exploitation et l’exploration gazière et pétrolière sur le territoire ainsi qu’à tout transport d’hydrocarbure.
    • Supprimer les subventions aux énergies fossiles et redistribuer les fonds aux projets d’énergie propre.
    • Promouvoir l’électrification des transports et encourager l’achat de véhicules électriques avec des incitatifs fiscaux.
    • Lutter contre l’érosion des berges avec des corridors verts.
  • Les services à la population
    • Assurer un accompagnement personnalisé pour l’adhésion aux services et programmes fédéraux comme les pensions de retraite et d’invalidité.
    • Réformer le régime d’assurance-emploi pour ne plus défavoriser les femmes, les jeunes et les travailleurs saisonniers.
    • Faciliter l’accès à la propriété pour les jeunes familles en élargissant la portée du régime d’accès à la propriété.
    • Bonifier les prestations du supplément de revenu garanti et simplifier son adhésion en allégeant les conditions d’admission.
    • Soutenir un meilleur accès aux services de proximité notamment pour les aînés.
  • Une politique participative et inclusive
    • Favoriser l’atteinte de la parité dans toutes les instances en valorisant la présence des femmes et des jeunes dans les postes de pouvoir et les conseils d’administration.
    • Table de concertation régionale pour améliorer la communication entre les instances municipales, provinciales et fédérales avec les communautés autochtones.
    • Bureau de circonscription dans chacune des quatre MRC d’Avignon-La Mitis-Matane-Matapédia.
    • Faciliter la conciliation travail-famille par des mesures encourageant plus de jeunes parents à s’impliquer.
    • Faire la promotion d’un Québec vert, fier et laïc et protéger la langue française.  

Commentaires

24 octobre 2019

pierre tremblay

oui oui felicitation pierre a la retraite a matane

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média