Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

19 octobre 2019

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Un nouvel album pour Guillaume Arsenault

MUSIQUE

Guillaume Arsenault

©Photo Gracieuseté - René Faulkner

Guillaume Arsenault lors de son lancement d'album à l'Espace culture de La Pointe Sec à Mont-Louis.

L'auteur-compositeur-interprète gaspésien , Guillaume Arsenault, vient tout juste de lancer son plus récent album intitulé « La partie de moi qui tremble ».

Il s'agit du sixième album de l'artiste originaire de Bonaventure mais qui a élu domicile à Cap-au-Renard pour des raisons amoureuses. Sur ce plus récent disque, Guillaume explore des nouvelles zones musicales où se côtoient le folk atmosphérique et cinématographique et les rythmes électroniques. Cet aspect éclectique de son album est notamment dû à Mathieu Pelletier-Gagnon, le frère de Klô Pelgag, qui a assuré la réalisation.

L'artiste confie avoir fait beaucoup de « bidouillage » pour accoucher de ce nouvel album. « Je m'éclate en faisant beaucoup d'expérimentation. J'ai utilisé des méthodes électroacoustiques qui m'ont été montrées par Guillaume Campion. On retrouve, entre autres, des sons de paon, des cloches d'église; je vais chercher des fréquences harmoniques pour créer des instruments. »

L'apport de Mathieu Pelletier-Gagnon est aussi très important puisque l'utilisation du clavier analogue mélangé avec le « bidouillage » acoustique et électronique apporté par Guillaume Arsenault donne un résultat unique. « Ça ne ressemble à rien. C'est un peu comme la cuisine. On a dosé les ingrédients pour trouver la bonne recette pour qu'on puisse goûter à tout. »

L'artiste gaspésien cherche avant tout à s'amuser avec la musique. Comme plusieurs autres, il a appris le métier à travers ses passages au Festival en chanson de Petite-Vallée où il a notamment remporté un prix qui lui a permis d'aller présenter sa musique sur le Vieux continent. Au fil du temps, Guillaume Arsenault a ajouté plusieurs cordes à son arc. « Je me suis mis à faire de la musique de documentaire et pour le théâtre. J'ai aussi travaillé dans les écoles, les centres jeunesse et les milieux carcéraux », explique l'artiste qui produit d'ailleurs ses propres albums.

Le public est donc invité à découvrir la plus récente œuvre de Guillaume Arsenault « La partie de moi qui tremble » dont les extraits « Courir » et « Il a replu » ont déjà été lancés dans l'univers. On peut retrouver cet album sur la plupart des plateformes numériques habituelles donc Itunes et Archambault musique.

 

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média