Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

11 octobre 2019

Stéphane Quintin - squintin@lexismedia.ca

Bientôt la fin du désert alimentaire à Saint-Luc, où les travaux de la coopérative ont été inaugurés

Coopérative de solidarité Saint-Luc-de-Matane inauguration travaux dépanneur

©Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

De gauche à droite, Jérôme Landry, Suzanne Gauthier, René Bouchard, Maggy Marquis, Etienne Gagnon, Steven Lévesque, Marcelline Gauthier et Denis Santerre, lors de l’inauguration symbolique des travaux de la coopérative le 10 octobre.

Les habitants du secteur de Saint-Luc-de-Matane pourraient recevoir, à l’occasion du temps des fêtes, un cadeau bien trop grand pour leurs souliers de Noël : l’ouverture de la station d’essence et de l’épicerie de quartier défendues avec acharnement par la coopérative de solidarité fondée en juin 2016, deux ans après la tenue d’un sondage effectué auprès de 366 foyers, à l’occasion duquel la population n’a pas manqué de déplorer la dévitalisation de l’ancien village autonome, réuni à Matane en 2001.

Sous les bannières du groupe Métro Richelieu et de Harnois, pour le poste d’essence, les habitants de Saint-Luc-de-Matane ont eu la joie de voir enfin débuter, à la fin de l’été, les travaux de leur coopérative alimentaire. Ces derniers ont été officiellement inaugurés le 10 octobre en présence du maire de Matane Jérôme Landry, du conseiller municipal élu dans le district Steven Lévesque, du préfet de la MRC Denis Santerre, de la représentante du député Pascal Bérubé Marcelline Gauthier, de la directrice des communications, de la mobilisation et de la vie associative de la Caisse Desjardins de la Matanie, Maggy Marquis, de la secrétaire au conseil d’administration de la Caisse Suzanne Gauthier, du président de CRB Construction René Bouchard et du président de la Coopérative de solidarité de Saint-Luc Etienne Gagnon.

« Cela faisait un bon bout de temps qu’on n’avait plus de services à Saint-Luc et le village s’est mobilisé massivement pour soutenir le projet de coopérative, acheter des cartes de membres et assister aux réunions. En cinq ans, depuis le sondage de 2014, il n’y a pas eu d’essoufflement. Il était grand temps qu’on réalise le projet, qu’on va essayer d’ouvrir avant Noël », a déclaré M. Gagnon, en précisant qu’un total de 700 000 $ avait été requis pour la coopérative, dont une mise de fonds majeure du milieu puisque 120 000 $ ont été investis par les seuls membres. On compte aussi un financement de 540 000 $ par la Caisse d’économie solidaire, 37 500 $ de la MRC, 30 000 $ de la Caisse Desjardins de la Matanie, 3 500 $ du Réseau d’investissement social du Québec, pour assurer le soutien de la Fédération des Coopératives en alimentation du Québec, des commandites de Terexcavation Grant et de Béton Provincial ainsi qu’un soutien de 1 000 $ du député Pascal Bérubé.

Coopérative de solidarité de Saint-Luc

©Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

Le bâtiment se situe sur l'avenue du Nord, à l'entrée du village de Saint-Luc.

« Certains résidents doivent faire jusqu’à 16 km pour s’approvisionner en produits de base. » - Etienne Gagnon, président du conseil d'administration de la Coopérative de solidarité de Saint-Luc.

Revitalisation du secteur           

Ayant reçu une accréditation d’Économie sociale Bas-Saint-Laurent, le projet vient illustrer le nouveau dynamisme dans le secteur, symbolisé aussi par l’arrivée de jeunes familles venues acheter notamment les résidences vendues par des aînés partis s’installer aux Bâtisseurs de Matane. L’école Noël-Fortin s’est stabilisée autour d’une soixantaine d’élèves. « L’âge moyen des résidents de Saint-Luc est en train de baisser », a mentionné Etienne Gagnon, se réjouissant de voir la fin du désert alimentaire qui touchait ce secteur ayant perdu les uns après les autres tous ses services de proximité. « Certains résidents doivent faire jusqu’à 16 km pour s’approvisionner en produits de base. La coopérative contribuera au développement économique de notre village et améliorera la qualité de vie de ses résidents », s’est-il réjoui.

Coopérative de solidarité de Saint-Luc

©Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

La fin des travaux est prévue pour Noël.

Installé sur l’avenue du Nord, à l’entrée du village, le bâtiment de 2 000 pieds carrés a vu ses travaux débuter déjà il y a quelques semaines pour la préparation du terrain et les fondations. CRB Construction se charge des travaux. Les Services pétroliers Sasseville s’occuperont des aménagements de la station d’essence. Quatre emplois devraient être créés, dont deux à temps plein. La coopérative, regroupant près de 250 membres, offrira des produits alimentaires, dont quelques-uns issus de producteurs locaux, des produits pétroliers pour les automobilistes, quadistes et motoneigistes, un comptoir postal, des billets de loterie, des produits alcoolisés, des articles de chasse et de pêche ainsi qu’un petit coin café social. Les personnes souhaitant devenir membres peuvent appeler au 418 562-4318. À noter que la Ville de Matane s’est investie dans le projet à travers l’établissement d’un programme de revitalisation incluant un crédit de taxes.

Commentaires

11 octobre 2019

Gauthier Donald

Bonne chance à la population de St Luc avec leur dépanneur

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média