Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

09 octobre 2019

Stéphane Quintin - squintin@lexismedia.ca

À la veille d’une relocalisation, le marché public de la Matanie présente deux éditions d’automne

Gastronomie et produits locaux

Marché public de la Matanie

©Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

Le marché public de la Matanie innove en 2019 avec deux éditions automnales avant le marché de Noël.

Pour sa 7e édition, le marché public de la Matanie a prévu de régaler les amateurs de produits locaux durant l’automne grâce à deux nouveaux samedis mis en place cette année avant le marché de Noël. D’ici à la fin de l’année, les citoyens devraient en savoir plus sur le portrait du prochain lieu destiné à accueillir les producteurs au centre-ville de Matane dans le cadre de la revalorisation du secteur entamée avec la collaboration de l’architecte Pierre Thibault.

Devant le succès rencontré par le marché public de la Matanie, avec une moyenne saisonnière, durant les onze éditions de 2019, de 900 visiteurs tous les samedis, l’organisme les Saveurs de la Matanie, chargé de mettre en valeur les produits du terroir et de favoriser l’achat local, s’est décidé à augmenter son nombre d’éditions avec deux nouveaux rendez-vous prévus cet automne dans le puits du hall du cégep, les samedis 12 octobre et 16 novembre. « La décision d’augmenter le nombre de semaines du marché public était dans nos tiroirs depuis quelque temps. Comme il était trop difficile de le faire au début de l’été, en raison du climat qui n’aurait pas permis à beaucoup de producteurs de se déplacer, faute de produits à vendre trop tôt dans la saison, nous nous sommes tournés vers l’automne pour offrir deux éditions supplémentaires », a expliqué Mathieu Trépanier, coordonnateur du marché public de la Matanie.

Selon lui, malgré un achalandage encore important, bien qu’en légère baisse par rapport à la moyenne de 1 000 visiteurs rencontrée lors des dix éditions de 2018, le déménagement du marché dans le puits du hall du cégep au mois de septembre n’a pas été l’idéal. Cette relocalisation a été suivie d’une diminution de la fréquentation, qui s’est stabilisée autour de 700 personnes. « On a vu surtout moins de consommateurs âgés. Au colisée, des aînés du centre-ville sont capables de venir directement à pied, parfois seulement pour sociabiliser, rencontrer du monde. Au cégep, à cause des travaux de l’avenue Saint-Rédempteur, ces visiteurs présents étaient moins nombreux », a-t-il précisé, en mentionnant néanmoins que les étudiants avaient été plus abondants à cette occasion.     

Un rendez-vous attendu          

Le coordonnateur du marché public s’est réjoui de l’encouragement de la population envers la quinzaine de producteurs de la région et d’artisans locaux membres des Saveurs de la Matanie, avec lesquels un lien de proximité a pu être créé au fil des ans. « Le samedi, nous ne voyons pas seulement des personnes âgées. Les jeunes familles sont très présentes. On sent que le marché public est perçu comme un lieu de retrouvailles intéressant. On remarque aussi un changement de mentalité, avec la prise de conscience des avantages environnementaux liés à l’achat local. Les consommateurs qui viennent au marché commencent également à être habitués. Certains savent à l’avance, selon le calendrier, quels types de produits seront vendus à telle date », a-t-il noté, heureux de constater que ce rendez-vous gastronomique et artisanal était rentré dans les habitudes estivales des Matanais. La fréquentation la plus haute de la saison a eu lieu le 24 août, lors du salon du loisir organisé par la Ville, où se sont rendues près de 2 200 personnes pour la vente des livres usagés de la bibliothèque et l’inscription à une quarantaine d’organismes sportifs et culturels.  

Marché public de la Matanie

©Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

« On aimerait avoir une structure qui permettrait d’accueillir, dans le centre-ville de Matane, les producteurs et la population sous un toit mais dans un lieu ouvert sur l’extérieur. » - Jérôme Landry, maire de Matane

Un nouveau lieu en 2020 ?         

À l’occasion de la démarche de revalorisation du centre-ville de Matane entreprise avec le concours de l’architecte Pierre Thibault, dont la Ville envisage de présenter les conclusions à la population d’ici à la fin de l’année, les citoyens devraient avoir une vision plus claire du prochain lieu qui pourrait accueillir le marché public dès l’année 2020. Concernant les attentes des Saveurs de la Matanie au sujet de cette relocalisation en-dehors du colisée, plusieurs critères demeurent prioritaires pour l’organisme, notamment la présence au centre-ville et l’accès à un stationnement, sans compter les normes du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec. « On aimerait avoir une structure qui permettrait d’accueillir, dans le centre-ville de Matane, les producteurs et la population sous un toit mais dans un lieu ouvert sur l’extérieur. Les délais seront serrés mais on espère réaliser le projet avant l’été 2020 », a précisé le maire de Matane, en ajoutant que cette vision serait présentée de manière plus complète aux citoyens au cours des semaines à venir.

Les prochains marchés publics de la Matanie se tiendront les samedi 12 octobre et 16 novembre de 10 h à 14 h, puis le samedi 15 décembre de 10 h à 16 h, pour le marché de Noël.

Marché public de la Matanie Matane Saveurs de la Matanie

©Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média