Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Élections fédérales 2019

Retour

07 octobre 2019

Stéphane Quintin - squintin@lexismedia.ca

Les sections locales du syndicat des métallos ont annoncé leur soutien aux candidats du Bloc

Élections fédérales

Soutien syndicat métallos Est-du-Québec

©Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

De gauche à droite, Maxime Blanchette-Joncas, Guy Bernatchez, Kristina Michaud, Nicolas Lapierre, Sylvain Benoît, de la section locale 9258 de Matane et Eric Proulx-Lévesque de la section 6506 de Mont-Joli.

Trois candidats pour le Bloc québécois dans l’Est-du-Québec, Kristina Michaud, dans Avignon-La Mitis-Matane-Matapédia, Guy Bernatchez, dans Gaspésie–Les-Îles-de-la-Madeleine et Maxime Blanchette-Joncas, dans Rimouski-Neigette–Témiscouata–Les Basques, ont reçu le 7 octobre le soutien de trois sections locales du syndicat des métallos.

« Au syndicat des métallos, ça fait partie de notre ADN de nous impliquer en politique, omniprésente dans la vie des travailleurs et des citoyens. Sécuriser le régime de retraite en cas de faillite d’une entreprise, la question du trou noir et de l’accessibilité à l’assurance-emploi des travailleurs saisonniers sont des enjeux qui nous tiennent particulièrement à cœur. Selon nous, les candidatures bloquistes reflètent nos valeurs syndicales d’entraide, de proximité et de solidarité. On va demander à nos membres de voter pour ces trois candidats-là », a déclaré le coordonnateur du syndicat pour la région Côte-Nord, Bas-Saint-Laurent, Gaspésie–Les-Îles-de-la-Madeleine, Nicolas Lapierre, lors d’une conférence de presse qui s’est tenue au Riôtel de Matane le 7 octobre.

Il a précisé que cette démarche avait été entreprise à la suite de rencontres avec les membres durant l’été, qu’elle était déjà dans les cartons depuis le mois de juin et qu’il ne s’agissait que d’une recommandation de chacun des exécutifs locaux, qui ont rappelé leur responsabilité, par la suite, d’expliquer ce choix aux travailleurs. Le coordonnateur, qui a mentionné que ces trois sections de la rive sud représentaient près de 500 travailleurs syndiqués, dont 125 à Matane, pour les Cuisines Gaspésiennes, a expliqué ne pas avoir voulu soutenir le NPD en raison de son fédéralisme. « Le Bloc québécois est un véhicule parfait pour nous car il prend en compte les spécificités du Québec », a-t-il complété.

« C’est un appui qui nous fait chaud au cœur. C’est dans l’ADN du Bloc québécois de soutenir les travailleurs du Québec et d’être les chiens de garde de leurs intérêts », a réagi la candidate Kristina Michaud, en soulignant la volonté du Bloc de demander une réforme de l’assurance-emploi qui tienne compte du statut particulier des travailleurs saisonniers de l’Est-du-Québec. Selon les candidats bloquistes, les cinq semaines de prestations supplémentaires annoncées l’année dernière par les libéraux dans le cadre d’un projet pilote de deux ans sont une mesure insuffisante pour régler la problématique du trou noir.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média