Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

01 octobre 2019

Stéphane Quintin - squintin@lexismedia.ca

La Ville de Matane contrainte d’abattre des arbres sur son territoire dans les prochaines semaines

Arbres et espaces verts à Matane

Coupe arbres Ville de Matane

©Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

Des trembles du parc des Îles atteints de pourrissement ont dû être abattus à la fin de l’été. Plusieurs coupes auront lieu à Matane au cours des prochaines semaines.

Plusieurs arbres disséminés dans la ville de Matane devront être abattus au cours des prochaines semaines en raison de signes d’affaiblissement de leur structure, dont quelques-uns sur les avenues Desjardins et Jacques-Cartier ainsi qu’une vingtaine de trembles au parc des Îles.

En raison de traces de pourriture, à cause de champignons et de maladies, la Ville de Matane profitera de ce début d’automne pour procéder à plusieurs coupes d’arbres à différents endroits de son territoire. « Il s’agit d’un entretien régulier effectué par nos équipes en cette période de l’année, surtout pour des raisons de sécurité. Certains arbres, qui présentent encore des parties saines, seront juste élagués mais d’autres seront complètement dessouchés », a expliqué la responsable des communications de la Ville, Anne Dionne, en insistant sur la menace représentée sur les usagers ou les infrastructures par ces arbres en fin de vie. Au parc des Îles, où l’abattage a débuté à la fin de l’été, une vingtaine de trembles sont déjà entourés d’un ruban rouge, pour signaler leur coupe imminente.

Coupe arbres Ville de Matane

©Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

Une vingtaine d'arbres entourés d'un ruban rouge devraient être abattus au parc des Îles au cours des prochaines semaines.

Sur une période de trois ans, rappelons que le projet « Ma ville, mon arbre », achevé en 2015, avait permis la plantation de 15 610 arbres et de 5 348 vivaces sur le territoire de la municipalité, soit pas moins d’un arbre planté pour chaque Matanais, à la fois dans des parcs du centre-ville, le long de la piste cyclable, sur les bords des routes 132 et 195 ainsi que sur les terrains privés de certaines entreprises de la zone industrielle. L’organisme avait reçu les félicitations des élus lors d’une séance du conseil soulignant ces efforts d’embellissement, dont les générations futures pourront profiter. Le budget total du comité avait atteint la somme de 285 500 $, dont un tiers financé par la Ville et le reste par d’autres partenaires comme Environnement Canada, la MRC, Arbres Canada et le Carrefour Jeunesse-emploi de la région de Matane.

plantation arbres Ville de Matane

©Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

Durant trois ans, pas moins de 15 000 arbres auront été plantés à Matane grâce au projet « ma ville, mon arbre ».

Tout en mentionnant la nécessité de procéder à plusieurs coupes au cours des prochaines semaines, la Ville a souhaité rappeler le travail de cet organisme et ajouter aussi qu’une cinquantaine d’arbres avaient été plantés sur le territoire au courant des dernières années dans le cadre de la planification stratégique de la Ville, sans compter les 160 espèces d’arbres fruitiers installées à l’ancien parc du presbytère, devenu un verger communautaire inauguré le mois dernier, défendu par la population au moment du vote des projets pour le budget participatif en 2018.

Par ailleurs, la Ville a précisé qu’un traitement pour la protection de l’orme d’Amérique situé près du pont du centre-ville avait été entamé cette année pour assurer sa survie le plus longtemps possible, alors que certains ormes ont dû être abattus au cours des derniers jours devant le Centre d’éducation des adultes de Matane, à cause de la maladie hollandaise. Arbre centenaire situé à proximité de ces espèces contaminées, susceptibles de lui transmettre la maladie par des insectes, l’orme de ce secteur avait été planté en 1888 par Hector Levasseur, âgé de dix ans. Son père, Louis-Joseph Levasseur, ancien maire de Matane, avait voulu orner les alentours de son magasin général par des arbres ornementaux.

Orme Matane

©Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

L'orme Levasseur a bénéficié d'un traitement cette année par la Ville de Matane pour éviter d'attraper la maladie hollandaise.

Coupe arbres Ville de Matane

©Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

Devant l'école D'Amours, des ormes contaminés par la maladie hollandaise ont dû être abattus à la fin de l'été.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média