Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

01 octobre 2019

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Assemblée de la dernière chance pour la Chambre de commerce de la Haute-Gaspésie

ÉCONOMIE

CCHG

©Photo Dominique Fortier - L'Avantage Gaspésien

La dernière asseemblée spéciale de la Chambre de commerce de la Haute-Gaspésie pour discuter de l'avenir de l'organisme avait attiré à peine une vingtaine de personnes.

Avec la baisse constante des adhésions de membres, la faible participation aux activités et le manque criant d'administrateurs, la Chambre de commerce de la Haute-Gaspésie (CCHG) songe à fermer ses portes définitivement.  

C'est le constat fait par le nouveau président par intérim de la CCHG, Dany Vézina. Depuis juillet dernier, bon nombre de membres ont été contactés afin de solliciter leur engagement au sein de l'organisme mais sans succès. « Les gens n'ont pas le temps. Parmi toutes les entreprises contactées, nous avons réussi à recruter qu'une seule nouvelle personne pour siéger au conseil d'administration. La plupart du temps, nos réunions sont non-officielles puisque nous n'avons pas quorum. »

Selon les règles de la Fédération des chambres de commerce du Québec, les conseils d'administration doivent compter onze personnes autour de la table. « Nous en avons à peine cinq et elles ne sont pas présentes à toutes les réunions, souvent par manque de temps, ce qui met beaucoup de pression sur le coordonnateur et le président de la Chambre. Nous sommes toutefois convaincus qu'avec suffisamment de gens motivés, nous pourrions avoir une structure qui ne demanderait pas trop de temps à chacun », explique Dany Vézina.

Selon ce dernier, la Chambre de commerce de la Haute-Gaspésie a un rôle essentiel à jouer dans la vie économique de la MRC par son rôle de représentation auprès des gouvernements, la gestion du bureau d'accueil touristique et les formations qui sont offertes. Malheureusement, la plupart de ces formations, aussi pertinentes peuvent-elles être, sont régulièrement annulées, faute de participants.

L'adhésion est aussi difficile puisque l'organisme perd en moyenne une quinzaine de membres par année. Sur cet aspect, le président rappelle que les revenus générés par les adhésions aident à embaucher un coordonnateur pour s'occuper des affaires courantes de l'organisme. « Au rythme actuel auquel vont les choses, nous ne pourrons même plus embaucher quelqu'un à temps plein », déplore-t-il.

Dany Vézina estime que la CCHG a encore sa place et qu'il y a moyen de la rendre attrayante et mieux adaptée aux réalités de ses membres. Toutefois, dans le contexte de désengagement actuel, il se pourrait bien que la CCHG vive ses derniers jours. C'est pourquoi l'ensemble des gens intéressés à conserver une chambre viable et vivante sont conviés à une assemblée spéciale le lundi 7 octobre prochain à 13 h 30 dans les locaux du CLD/MRC de la Haute-Gaspésie. « Si la Chambre de commerce de la Haute-Gaspésie devait fermer, nous serions l'une des rares régions du Québec à ne pas en avoir. Ça enverrait un bien mauvais message sur la vitalité économique de notre coin de pays », conclut-il.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média