Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

07 janvier 2019

Stéphane Quintin - squintin@lexismedia.ca

L’équipe de robotique Supertronix 5910 de Matane entame sa 4e année de compétition

Technologies

Supertronix 5910 Matane robotique

©Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

Les membres de l’équipe de robotique Supertronix 5910 de Matane étaient réunis au cégep samedi dernier pour découvrir les spécificités du défi 2019 de la compétition FIRST.

Une vingtaine de membres de l’équipe Supertronix 5910 de Matane étaient réunis au cégep samedi dernier, à l’occasion du dévoilement du défi 2019 de la compétition de robotique FIRST. Ces férus de technologie auront 45 jours pour concevoir et fabriquer un robot de toutes pièces, selon les spécificités de cette nouvelle édition.

Composée d’une vingtaine d’élèves de la polyvalente, dès le secondaire 1, de quelques étudiants du cégep et d’une dizaine de mentors issus du monde industriel et du corps professoral, l’équipe Supertronix 5910 de Matane a découvert en direct, samedi dernier, les spécificités de l’édition 2019 de la compétition de robotique FIRST, lancée aux jeunes de 14 à 18 ans sous le thème « Aux confins de l’espace ». Les membres de l’équipe, répartis en différents comités, devront concevoir et fabriquer de toutes pièces, en 45 jours, un robot capable d’accomplir différentes tâches comme lancer des balles à travers des trous dans une fusée ou se hisser sur les marches d’un podium. Armés d’un cahier des charges de près de 80 pages, les jeunes scientifiques ont déjà entamé leurs réflexions autour de la conception du robot 2019, qui se mesurera à celui d’autres équipes au mois d’avril, à l’occasion du festival de robotique de Québec. Les équipes qualifiées pourront se rendre à Détroit du 24 au 27 avril.

FIRST, traduit en français par « favoriser l’inspiration et la reconnaissance des sciences et de la technologie », a été fondé en 1989 par l’inventeur et homme d’affaires américain Dean Kamen pour attirer les jeunes vers le domaine de la technologie. L’entité Robotique FIRST Québec a été créée pour sa part en 2010. Près de 400 000 jeunes dans le monde sont touchés par cette compétition scientifique, dont 10 000 au Québec, répartis en plusieurs ligues. Il est possible d’obtenir plus de détails sur l’équipe matanaise en se rendant sur sa page Facebook.

Une équipe solide à Matane

 

Lors de sa première participation à la compétition, l’équipe Supertronix 5910 de Matane, au printemps 2016, était parvenue à remporter le prix de la « recrue de l’année », lui permettant de se rendre à l’étape américaine de l’activité, organisée à Saint-Louis, dans le Missouri. Les Matanais ont déjà eu l’occasion de remporter par ailleurs le prix de la créativité à deux reprises, obligés de fabriquer leur robot avec les matériaux disponibles sur place, dont l’éventail est plus réduit qu’à Montréal. À noter qu’avec l’équipe de Rimouski, il s’agit de la formation la plus à l’est du Québec, où près d’une cinquantaine d’équipes sont répertoriées pour les 14 à 18 ans. Pour l’achat du matériel et les dépenses relatives à la participation aux différentes étapes éventuelles de la compétition, en cas de qualification pour la phase américaine, l’objectif de financement, cette année, a été fixé à 76 000 $ par l’équipe.

« D’une année à l’autre, nous ne pouvons pas reprendre des pièces des robots précédents. Il faut repartir à zéro et s’adapter aux spécificités imposées par le nouveau défi. En soutenant financièrement Supertronix, la communauté pourra permettre à des jeunes de s’initier au domaine de l’électronique, au travail d’équipe et de se surpasser dans la conception, la fabrication et la programmation stimulante d’un robot », a expliqué le capitaine de l’équipe, Anthony Létourneau, qui occupait déjà ce poste l’année dernière. À noter que l’équipe sera hébergée au cégep le temps de fabriquer son robot 2019, où ils pourront compter sur le soutien de différents programmes de l’établissement comme la 3D et la technologie de l’électronique industrielle. Toutes les équipes participantes auront jusqu’au 19 février pour créer leur machine, avant de se mesurer les unes aux autres.

Supertronix 5910 Matane robotique Anthony Létourneau

©Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

Anthony Létourneau, capitaine de l'équipe Supertronix 5910 de Matane.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média