Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

04 janvier 2019

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Bris du F.-A.-Gauthier: la Société des traversiers envisage tous les scénarios

TRAVERSE MATANE-BAIE-COMEAU-GODBOUT

FA Gauthier

©Photo Archives - L'Avantage Gaspésien

Le navire F.-A.-Gauthier éprouve actuellement des problèmes de propulseursqui devront être réglés lors de sa mise en cale sèche le 14 janvier prochain.

Les options se font de plus en plus rares pour assurer un lien maritime entre Matane et la Côte-Nord à la suite du bris du navire F.-A.-Gauthier qui pourrait demeurer en cale sèche pour une durée indéterminée.

Si la période des Fêtes a été problématique pour la Société des traversiers du Québec en raison du bris du F.-A,-Gauthier, les prochaines semaines pourraient l'être tout autant alors que rien n'assure que la problématique liée aux propulseurs du navire italien sera résolue.

Le F.-A.-Gauthier entre en cale sèche au chantier naval Davie à Lévis le 14 janvier prochain pour une période de deux semaines. Advenant que le problème ne soit pas réglé d'ici la fin de cette période, la Société des traversiers du Québec devrait se tourner vers une autre alternative. Le problème est que le CTMA Vacancier ne sera plus disponible puisqu'il aura repris du service aux Îles-de-la-Madeleine. L'option du Félix-Antoine-Savard est aussi peu probable puisqu'il ne possède pas les accréditations pour naviguer en période hivernale. Du côté du navire qui assure actuellement la liaison aux Îles-de-la-Madeleine, il doit entrer à son tour en cale sèche au mois de février.

Le porte-parole de la Société des traversiers du Québec, Alexandre Lavoie, affirme qu'aucun scénario n'est écarté, incluant la poursuite de la desserte aérienne à partir de Mont-Joli. « C'est certain qu'il y aura un service mais reste à voir quelle forme il prendra. Nous privilégions évidemment la desserte maritime. C'est pourquoi nous parlons actuellement avec des partenaires partout à travers le monde afin de trouver une alternative. »

Ainsi, à partir du 8 janvier, le CTMA Vacancier prendra la relève jusqu'à la fin du mois de janvier. Par la suite, si aucun navire n'est disponible, incluant le F.-A.-Gauthier, les voyageurs devront opter pour une balade en voiture de 800 km.

Le ministre des Transports, François Bonnardel, a effectué une sortie publique lorsque la problématique est survenue sur le F.-A.-Gauthier. Ce dernier a assuré que tous les efforts seraient mis en place pour trouver un bateau de rechange qui pourrait être utilisé en tout temps par la Société des traversiers advenant un autre pépin comme celui connu par le gros navire italien ces dernières semaines.

Rappelons que le navire F.-A.-Gauthier a été construit par le chantier naval italien Fincantieri au coût de 175 millions de dollars en 2013-2014. Son entrée officielle en service s'est faite à Matane à l'été 2015.

Commentaires

6 janvier 2019

Mme Dominique LECOMPTE-POMMIER

je serais curieuse, dans le bon sens du terme, de connaître le nombre de jours d'immobilisation de ce "beau navire italien" depuis le premier jour de ses traversées entre la côte nord et Matane et le manque à gagner pour la STQ, les villes desservies, l'impact sur le tourisme et les entreprises. De connaître l'évaluation financière des réparation de ses nombreuses avaries. Tout cela ajouté aux 175 millions de dollars (US ou CAN ?) du prix d'achat, ne dépasse t'il pas le prix qui aurait été nécessaire d'investir pour faire construire un traversier digne de ce nom par un chantier naval compétent (je suis sûr qu'il y en a au Canada) et non par celui qui annonçait le moindre coût ?????

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média