Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

03 janvier 2019

Stéphane Quintin - squintin@lexismedia.ca

Marmen et le CFPRO de Matane lancent une nouvelle formation accélérée en soudage

Pénurie de main-d'oeuvre

Soudage centre de formation professionnelle Matane CFPRO Matanie travailleurs pénurie de main-d'oeuvre

©Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

Marmen et le CFPRO de Matane se sont associés pour mettre en place une formation en soudage accélérée permettant aux candidats intéressés d’intégrer le marché du travail en trois semaines.

Pour favoriser le recrutement d’opérateurs en soudage, Marmen Énergie prévoit de débuter, en collaboration avec le CFPRO de Matane (centre de formation professionnelle), une nouvelle formation accélérée à laquelle six initiés pourront prendre part dès le 28 janvier.

Confrontée à un contexte de pénurie de main-d’œuvre qualifiée, l’entreprise financera une session intensive de 120 heures de soudage à Matane aux six travailleurs sélectionnés, qui pourront ainsi obtenir une attestation de formation et poursuivre par la suite leur carrière directement en usine, comme opérateurs en soudage chez Marmen Énergie. Différent d’un diplôme d’études professionnelles traditionnel, ce programme accéléré est ouvert à toutes les personnes intéressées, peu importe leur bagage scolaire. Dès le début de la formation, après un entretien passé avec la compagnie, les étudiants seront considérés comme des membres du personnel de Marmen Énergie à part entière et toucheront un salaire avant de continuer, après trois semaines de cours, leur développement professionnel à l'usine, où ils pourront acquérir d’autres savoir-faire directement sur le terrain.

« En créant cette session intensive, nous voulions nous adresser aux candidats potentiels qui n’auraient pas le courage de se replonger dans des études trop longues et qui voudraient intégrer rapidement le marché du travail. » - Vincent Trudel, vice-président du groupe Marmen

Lutter contre la pénurie de main-d’œuvre  

 

En soulignant les lourdeurs administratives liées au recrutement de travailleurs étrangers, le vice-président du groupe Marmen, Vincent Trudel, a expliqué que l’entreprise n’avait pas le choix d’inventer de nouvelles pratiques pour favoriser le recrutement et résister à la pénurie de main-d’œuvre qui touche la province. « C’est un type de formation que nous avions déjà initié à Trois-Rivières l’automne dernier. Nous voulions le développer aussi à Matane, où près d’une dizaine de postes sont à combler dans le domaine. En créant cette session intensive, nous voulions nous adresser aux candidats potentiels qui n’auraient pas le courage de se replonger dans des études trop longues et qui voudraient intégrer rapidement le marché du travail. Une fois à l’usine, au bout d’un ou deux ans, les travailleurs auront déjà atteint une polyvalence intéressante et développé plusieurs techniques de travail », a souligné M. Trudel. Rappelons que l’usine Marmen de Matane, qui a ouvert ses portes en 2005, trois ans après le début des activités de la compagnie à Trois-Rivières dans le secteur de la construction de tours d’éoliennes, emploie près de 200 personnes.

Pour être reçu au programme, les candidats doivent s’inscrire sur internet à l’adresse suivante : cohortemarmenenergie.com.  

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média