Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Société

Retour

02 janvier 2019

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Un ingénieur minier annemontois honoré par deux établissements d'enseignement

AMBASSADEUR

Serge Pelletier

©Photo Gracieuseté

Serge Pelletier reçoit un certificat honorifique de la part du directeur général du Cégep de Thetford, Robert Brousseau.

L'Annemontois d'origine, Serge Pelletier, a vu le Cégep de Thetford Mines lui décerner le titre d'ambassadeur pour l'année 2018-2019.

Après avoir complété ses études collégiales à l'établissement d'enseignement thetfordois, Serge Pelletier a connu une carrière des plus prolifiques sur une période de près de 40 ans. Le Cégep a donc décidé d'en faire son ambassadeur pour l'année scolaire 2018-2019. Pendant cette période, Serge Pelletier sera appelé à inspirer et encourager les jeunes étudiants, partager sa passion et son expérience et remettre des méritas lors de cérémonies officielles.

Cet honneur survient quelques années après avoir reçu le prix pour l'ensemble de sa carrière de la part du Montana school of mines, une université américaine qu'il a fréquentée de 1991 à 1994. Il était alors le premier Québécois à suivre la formation en génie minier dans cette université.

Travailler à travers le monde

Le parcours de Serge Pelletier est effectivement unique et fascinant. Alors qu'il graduait de l'école Gabriel-Le Courtois de Sainte-Anne-des-Monts pour ensuite compléter ses études collégiales à Thetford Mines, le technicien minier a déniché un premier emploi pour la Société québécoise d'exploration minière (SOQUEM) puis un autre au sein de l'entreprise Minnova qui l'amènera à s'exiler à Chapais dans le Nord-du-Québec.

Après un retour aux études de 1991 à 1994, Serge Pelletier travaillera pour la BHP, la plus grande entreprise d'exploration minière au monde. Il sera appelé à travailler, notamment comme analyste et recherchiste en Australie, dans des mines d'or au Mali puis au Nouveau-Mexique. L'ingénieur minier aura également d'autres mandats à relever en Afrique du Sud, à Houston au Texas, à Yellowknife dans les Territoires du Nord-Ouest ainsi qu'en Saskatchewan. Tout au long de ces mandats, Serge Pelletier se verra confier de nombreuses tâches comme la prise en charge des communautés, la fermeture de mines, la gérance de personnel et les affaires gouvernementales.

Marier travail et famille

C'est d'ailleurs à travers ces voyages professionnels que Serge Pelletier fondera une famille avec sa femme, Martine Boulet. Ensemble, ils auront deux filles aujourd'hui âgées de 23 et 24 ans. « J'ai toujours été quelqu'un de curieux et ma femme également. Tous ces voyages, nous les avons faits en famille. Nous avons été appelés à voir plusieurs facettes du monde, autant la pauvreté que la richesse », raconte-t-il.

Originaire de Lac-Mégantic, sa femme Martine, enseignante de formation, profitera aussi des nombreux voyages à travers le monde pour y faire du bénévolat auprès des différentes communautés tout en s'occupant de ses deux filles.

C'est en 2016 que Serge Pelletier prend officiellement sa retraite. Celle-ci ne durera que très peu de temps puisqu'il replongera dans le travail comme gestionnaire du Bureau de reconstruction de Lac-Mégantic. « Ayant passé ma vie à gérer des gens et des projets, je me sentais à l'aise de relever ce nouveau défi. Mes tâches sont très variées et le travail est grand puisqu'il y a un centre-ville complet à rebâtir depuis la tragédie ferroviaire de 2013 », explique l'Annemontois. Il siège sur plusieurs comités et conseils d'administration ayant tous comme objectif de redonner un nouveau souffle à la municipalité sans oublier les personnes qui ont payé de leur vie lors de la tragédie.

La famille de Serge s'est bien adaptée au changement. Si sa femme Martine a repris du service comme enseignante, leurs filles vivent tout aussi intensément, en profitant de tout ce que le globe a à offrir. « L'une d'elles travaille pour le gouvernement fédéral et a été rejoindre son copain en Pologne alors que l'autre est en voyage de découvertes au Japon. Elles ont beaucoup appris de leurs années sur la route et ont développé une grande débrouillardise pour bien s'adapter dans de nouveaux milieux. »

Malgré cette vie mouvementée, Serge Pelletier et sa famille trouvent le temps de revenir à la maison en Gaspésie pour être avec les siens pendant le temps des Fêtes, un endroit spécial qui sera toujours dans le cœur de l'Annemontois.

Commentaires

3 janvier 2019

Boulet Claire

Bravo Serge, ca me tire les larmes des yeux. Beau parcourt et encore quelques années a bien t'amuser malgré la lourde tache a Lac-Mégantic. Je suis fiere de toi et ta famille! XX

5 janvier 2019

RAYMOND PELLETIER

QUELLE BELLE CARRIERE PARCOURUS SERGE MES FELICITATION BRAVO ONCLE RAYMOND ET TANTE RAYMONDE

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média