Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Sports

Retour

20 septembre 2019

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

L'école Saint-Victor de Petit-Matane inaugure son nouveau gymnase

ÉDUCATION

École Saint-Victor

©Photo Dominique Fortier - L'Avantage Gaspésien

Les convives ont eu l'occasion de procéder à la coupe protocolaire du ruban à l'aide d'une paire de ciseaux géants.

Après une longue et dure bataille, l'école Saint-Victor de Petit-Matane a enfin inauguré son nouveau gymnase, un projet estimé à 2,7 M$.

Le souhait de la population de doter l'école de Petit-Matane d'un gymnase ne remonte pas à hier. Selon le commissaire-parent, Pierre-Luc Morin, la mobilisation remonte à au moins 2011. « On a marché dans les rues avec les enfants, on a parlé fort dans les médias, on a fait des pressions et finalement, on a pu rencontrer un ministre qui a bien voulu nous écouter. Pour nous, c'était clair que la défaite n'était pas une option. »

La volonté d'avoir un gymnase était loin d'être un luxe selon les principaux intervenants à avoir travaillé dans le dossier. On estimait que les élèves devaient parcourir pas moins de 5 000 km par année pour se rendre au Marie-Guyart, faute de gymnase à l'école Saint-Victor. « Nous avons rêvé de ce gymnase pendant des années. On a surmonté bien des difficultés et le rêve est finalement devenu réalité. Le tout a été possible grâce au soutien de notre député Pascal Bérubé qui a facilité les rencontres avec les différents ministres », a lancé la présidente de la Commission scolaire des Monts et Marées, Céline Lefrançois.

Pierre-Luc Morin

©Photo Dominique Fortier - L'Avantage Gaspésien

Pierre-Luc Morin, commissaire-parent.

Pascal Bérubé

©Photo Dominique Fortier - L'Avantage Gaspésien

Pascal Bérubé, député de Matane-Matapédia.

Pour sa part, la directrice générale de la Commission scolaire, Marthe Émond, a souligné le caractère rare de voir une construction neuve pour un établissement scolaire. « Nous sommes sur une lancée et nous n'arrêterons pas là. »

Le député de Matane-Matapédia, Pascal Bérubé, a renchéri en promettant qu'il allait travailler sans relâche pour que les écoles de Baie-des-Sables, Saint-Damase, Saint-Moïse, Saint-Luc, Saint-Noël et Saint-Adelme puissent aussi avoir leur gymnase dans un avenir rapproché. « C'est pour les enfants qu'on fait ça. Construire quelque chose de neuf, ce n'est pas banal. Tous les élèves méritent d'avoir un gymnase dans leur école. Pour ma part, cette inauguration est l'un des plus beaux moments de mes 12 années de vie politique.

Module interactif et œuvre d'art

Finalement, l'inauguration du gymnase a aussi été l'occasion de présenter la nouvelle plateforme interactive Lü qui a été intégrée dans 17 écoles de la Commission scolaire alors que 5 autres bénéficient de la version mobile de l'application. Il s'agit d'une projection sur le mur à partir de laquelle on incite les jeunes à bouger tout en apprenant. Par exemple, on voit un calcul mathématique apparaître sur le mur du gymnase et les élèves doivent lancer le ballon sur le chiffre correspondant à la bonne réponse. Ce concept pensé par Vincent Routhier, président de Lü, a déjà séduit plus de 300 écoles dans 20 pays à travers le monde.

Pour couronner le tout, l'artiste Émilie Rondeau a produit une murale intitulée « Topographie céleste » qui trône à l'entrée du bâtiment menant au gymnase. Au total, le projet complet de construction du gymnase  est évalué à 2,7 M$.

©Photo Dominique Fortier - L'Avantage Gaspésien

Un exemple de jeu interactif avec la plateforme Lü.

©Photo Dominique Fortier - L'Avantage Gaspésien

Un exemple de jeu interactif avec la plateforme Lü.

©Photo Dominique Fortier - L'Avantage Gaspésien

Vincent Routhier, président de Lü

©Photo Dominique Fortier - L'Avantage Gaspésien

Les élèves ont lu la biographie de l'artiste Émilie Rondeau

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média