Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

14 septembre 2019

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Vidanges, compostage et recyclage: des choix à faire pour la Haute-Gaspésie

CUEILLETTE SÉLECTIVE

bac brun

©Photo Gracieuseté - L'Avantage Gaspésien

D'ici 2022, toutes les municipalités du Québec devront effectuer la cueillette à trois voies.

Avec l'obligation de se conformer à la loi provinciale sur la récupération des matières organiques dès 2022, la MRC de la Haute-Gaspésie se voit devant un casse-tête de taille; soit de répondre aux exigences ministérielles sans trop faire gonfler la facture des contribuables.

Le contrat avec Exploitation Jaffa qui contenait deux années d'option vient à échéance à la fin du mois de septembre et celui-ci ne sera pas renouvelé, forçant ainsi la MRC de la Haute-Gaspésie à retourner en appel d'offres pour dénicher une nouvelle entente à long terme. « Avec l'obligation de la cueillette de matières organiques, on regarde à s'entendre à long terme avec une compagnie pour assurer la cueillette des trois bacs », explique le directeur général de la MRC, Sébastien Lévesque.

Rappelons que lors de la signature de la précédente entente, la Haute-Gaspésie avait économisé plus d'un demi-million sur la facture en acceptant l'offre d'Exploitation Jaffa avait proposé ses services à hauteur de 1,3 M$.

Maintenant qu'une troisième collecte s'ajoute au tableau, la problématique qui se pose est sur le plan de la quantité de matières organiques à cueillir. « Nous savons que le volume ne sera pas très élevé et nous voulons éviter trois cueillettes séparées qui pourrait coûter cher. Je sais qu'il existe des modèles où un même véhicule ramasse deux types de matière à la fois, comme l'organique et le recyclage. Dans notre appel d'offres, nous tenterons de convaincre les soumissionnaires à aller dans cette voie », explique Sébastien Lévesque.

Du côté d'Exploitation Jaffa, on confirme que ce type de cueillette à l'aide d'un camion compartimenté existe déjà. La directrice générale, Magalie Pouliot croit que l'heure est effectivement venue de faire des choix. « En Haute-Gaspésie, les distances sont grandes mais la densité de population est petite. Il y a donc plusieurs éléments à prendre en considération lorsqu'on évalue les options. La MRC doit tenir compte notamment du coût d'entrée au site en fonction du volume de matières recueillies ainsi que du coût de transport. »

Plate-forme de compostage commune

Devant l'obligation de se conformer aux exigences gouvernementales d'ici 2022, les MRC de la Haute-Gaspésie et de La Matanie ont entamé des discussions sur une éventuelle entente d'utilisation pour une plate-forme de compostage. Évidemment, cette plate-forme devra être construite. C'est La Matanie qui piloterait le projet sur son territoire et la Haute-Gaspésie deviendrait en quelque sorte, un client de cette plate-forme.

Selon le directeur général, Sébastien Lévesque, ce scénario est intéressant puisque plusieurs agriculteurs de la Haute-Gaspésie pourraient utiliser le compost généré par cette plate-forme.

Le prochain appel d'offres pour la cueillette sélective sera donc déterminant puisque les choix qui seront faits devront prendre en considération, autant la valorisation des matières organiques que les coûts engendrés, le but étant de ne pas faire exploser la facture des contribuables.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média