Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

21 août 2019

Stéphane Quintin - squintin@lexismedia.ca

De Manhattan à Matane : des artistes d’envergure invités à la 7e édition du festival PHOS

Festival PHOS à Matane dédié aux arts numériques

Le festival PHOS, à travers l’ensemble de ses événements, expositions et performances prévues en septembre dans la région de Matane, se dit capable de rejoindre jusqu’à 15 000 personnes.

À l’approche de son vernissage officiel, prévu le vendredi 6 septembre, au complexe culturel Joseph-Rouleau, le festival PHOS a présenté, le 21 août, la programmation complète de cet événement d’envergure internationale consacré à l’image et ses divers usages dans le domaine des arts. Des activités familiales seront de nouveau proposées cette année pour inviter le plus grand nombre à venir profiter de ce rendez-vous culturel de haut calibre.

Près d’une trentaine d’artistes originaires du Québec, de France et des États-Unis seront réunis à Matane pour illustrer de nouveau cette année, du 3 au 22 septembre, à l’occasion de la 7e édition du festival PHOS, l’importance du virage dans le domaine du numérique amorcé par des entreprises et créateurs de la région. « Cette expertise reconnue consolide le statut de Matane comme capitale culturelle de l’Est-du-Québec », a avancé le député de Matane-Matapédia, Pascal Bérubé, en invitant la population à venir découvrir la variété des expositions et des activités proposées par le festival PHOS au cours du mois de septembre. « Le conseil municipal est très fier de ce que vous faites pour le rayonnement de la ville. Vous aidez à contribuer à ce que les gens de passage en région gardent un souvenir mémorable de Matane », a renchéri le conseiller Eddy Métivier.

Pour sa part, alors que l’établissement se démarque au Québec et à l’échelle mondiale dans les domaines de l’imagerie numérique et de la photographie, ayant notamment remporté en 2018 30 000 $ de prix à Londres en équipement de marque Sony et reçu cette année une qualification pour la finale du même concours auquel participent environs 450 institutions scolaires issues d’une soixantaine de pays, le directeur général du Cégep de Matane, Pierre Bédard, s’est réjoui des liens créés entre PHOS et les étudiants à travers différents ateliers offerts dans le cadre de leur formation.

Gilles Arteau, président du conseil d’administration de PHOS.

Une programmation variée       

Projection de courts-métrages, jeux interactifs, performances artistiques, rencontres, installations, pièce de théâtre, soirée de musique électronique, prestations de danse et numériques, immersions en réalité virtuelle dans des environnements 3D, expositions de photographies et d’œuvres d’art diverses : la 7e édition du festival PHOS renoue cette année avec une grande variété de contenu, sur la thématique du lien entre le numérique et l’analogique. Cette spécificité sera notamment illustrée par des « photopeintures », le tissage de pellicules photographiques entre elles, des activités de gravure et de grattage sur ce médium filmique en voie de disparition ou encore les empreintes laissées sur du papier photosensible par des lucioles, l’eau, la neige et le vent, des jeux d’ombres et de lumières.

Parmi les artistes internationaux de passage à Matane, PHOS pourra compter, entre autres, sur la présence du batteur américain de renommée mondiale John Hollenbeck. Quant à l’artiste de rue Wartin Pantois, de Québec, il offrira aux Matanais un concept d’exposition qu’il a pu déjà expérimenter à New York. Après l’installation de photographies de la relève artistique sur la promenade des Capitaines à partir du 3 septembre, le festival débutera les 6 et 7 par le vernissage d’expositions à 17 h au complexe culturel la première journée, puis à 16 h à l’ancienne usine Canadelle le lendemain. L’ensemble de la programmation est consultable sur le site internet http://www.espacephos.net/2019.

Exposition plein air Promenade des capitaines Matane

©Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

La promenade des Capitaines de Matane figure parmi les lieux d'exposition retenus par le festival PHOS pour chercher à rejoindre le plus de monde.

« En tout, à travers toutes les installations disséminées sur le territoire, on estime que le festival est capable de rejoindre près de 15 000 personnes. » - Gilles Arteau, président du conseil d’administration de PHOS

S’ouvrir au plus de monde possible       

Afin de ne pas figurer comme un rendez-vous culturel de niche, n’attirant l’attention que des amateurs d’art et des citoyens de Matane, le festival PHOS, pour s’ouvrir aux villages alentours, a prévu notamment une performance surprise au Manoir des sapins de Sainte-Félicité le 6 septembre à 21 h ainsi que différentes activités familiales tournées vers les plus jeunes comme un ciné-concert autour du personnage d’Alice au pays des merveilles les 8 et 9 septembre et le Phostronica jeunesse, dans la soirée du 14 septembre, une soirée de musique électronique ayant attiré l’an dernier près d’un millier de personnes, dont environ 400 enfants.

« En tout, à travers toutes les installations disséminées sur le territoire, on estime que le festival est capable de rejoindre près de 15 000 personnes », a indiqué le président du conseil d’administration de PHOS, Gilles Arteau. Tout en dénonçant une baisse des subventions accordées au milieu culturel, il a espéré que les organismes de Matane œuvrant dans le domaine des arts pourront bientôt profiter de nouvelles infrastructures au cœur de la ville, entre autres sur le terrain de Canadelle.

Festival PHOS 2018 Matane 6e édition

©Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

Comme l'an dernier, le quartier général de PHOS sera installé dans les locaux nettoyés de l'ancienne usine Canadelle.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média