Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

20 août 2019

Stéphane Quintin - squintin@lexismedia.ca

Matane déroule le tapis rouge aux nouveaux arrivants du cégep

Accueil des nouveaux arrivants du Cégep de Matane

Le comité centre-ville de Matane a concocté un rallye ludique pour les nouveaux étudiants du cégep le 15 août dernier, destiné à favoriser leur intégration et la découverte des commerces.

Près d’une quarantaine d’étudiants du Cégep de Matane, nouvellement arrivés dans la région, ont participé à un après-midi d’intégration le jeudi 15 août. En plus d’un rallye organisé par le comité centre-ville, destiné à favoriser la découverte de différents commerces, les jeunes ont été invités à un 5 à 7 au complexe culturel, à l’occasion duquel le maire, le préfet, le directeur général de l’établissement collégial et des représentants de différents organismes locaux ont pris la parole pour leur souhaiter la bienvenue.

C’est sous un soleil de plomb qu’une soixantaine d’étudiants internationaux du Cégep de Matane se sont retrouvés au parc des Îles à 14h, le 15 août, pour prendre le départ d’un rallye par équipe, destiné à favoriser la découverte de la ville à travers la résolution de plusieurs énigmes, des défis ludiques et des dégustations. Si une partie d’entre eux ont préféré profiter de la fraîcheur du parc en allant s’allonger au bord de la rivière ou en louant des pédalos, près d’une quarantaine se sont investis dans cette marche pleine de défis à laquelle ont participé une quinzaine de commerces : le bar La Mansarde, la bijouterie Lepage, la boulangerie Toujours Dimanche, C’est just’à côté, Chef Fred poutinerie, la Chouette librairie, le cinéma Gaieté, le colisée Béton Provincial, la Fabrique, la Librairie d’occasion, Miss Bobine, le poste d’observation des saumons ou encore le salon Michelle.

Favoriser l’intégration       

« Quand les nouveaux arrivants débarquent à Matane, ils n’ont aucune idée de ce qu’ils peuvent trouver au centre-ville. L’objectif du rallye est à la fois de faire connaître certains commerces tout en permettant à ces étudiants de mieux s’intégrer, de savoir où aller pour chercher tel matériel. C’est une bonne occasion aussi de se faire des amis et de favoriser la rétention en Matanie. Plus des liens seront tissés tôt, plus il y aura de chance d’en voir certains rester à Matane », a expliqué Mathieu Trépanier, en charge du comité centre-ville, ajoutant que le parcours les avait menés sur les avenues d’Amours, Saint-Jérôme et Fraser, et sur les rues Saint-Pierre, Bon Pasteur et Fournier.

« On a visité des boutiques où on n’aurait peut-être pas été autrement. Je n’aurais sans doute jamais su ce qui se cachait derrière le nom de Miss Bobine sans le rallye. Maintenant je sais que ça existe et j’y retournerai sûrement », s’est réjoui Alexandre, étudiant en première année de photographie originaire de Sept-Îles, ravi par ailleurs d’avoir pu commencer à nouer des amitiés avant même le début des cours. De son côté, Loïc, ayant traversé l’Atlantique pour venir étudier au cégep, après une intervention promotionnelle effectuée dans son établissement français l’année dernière par une délégation matanaise, a salué la convivialité de l’activité. Tous les deux faisaient partie de l’équipe gagnante du défi, à laquelle étaient offerts des chèques-cadeaux.

Mathieu Trépanier, troisième en partant de la gauche, en charge du comité centre-ville de Matane, pose avec les membres de l'équipe gagnante du rallye et leur encadrant.

« Vous venez nous enrichir et apporter une belle couleur au Cégep de Matane. » - Pierre Bédard, directeur général du Cégep de Matane

Le milieu mobilisé       

À la fin de la journée, lors d’un 5 à 7 organisé au complexe culturel, le maire de Matane et le préfet de la Matanie se sont succédé pour souhaiter la bienvenue à ces nouveaux étudiants, tout en leur rappelant que Matane figurait au centre d’un immense terrain de jeu et que dans les différents villages de la MRC, aussi bien que dans la réserve faunique, accessible en autobus à partir du centre-ville, plusieurs activités inédites étaient organisées. « On est très content de vous avoir et extrêmement disponible pour vous aider à vous intégrer. N’attendez pas pour ça le mois d’octobre. C’est maintenant que ça se passe », a déclaré Jérôme Landry.

Pour sa part, le directeur général du Cégep de Matane, Pierre Bédard, a reconnu toute la fébrilité ressentie à chaque rentrée scolaire. En tout, 727 étudiants étaient attendus sur le campus matanais, dont 21 % de jeunes originaires de la région, 34 % de Québécois venus d’autres MRC et 45 % d’étudiants internationaux, originaires en grande majorité de France. « Vous venez nous enrichir et apporter une belle couleur au Cégep de Matane. On est là pour vous aider, pour vous accompagner, alors n’hésitez pas à venir nous parler », a-t-il lancé à l’assemblée, tout en faisant l’éloge de la vie en région et en rappelant les débouchés professionnels que le cégep pouvait offrir aux anciens élèves.

Le directeur général du Cégep de Matane, Pierre Bédard, a souligné à quel point l'accueil des étudiants français était un enrichissement.

Créer un sens de la communauté

Enfin, Fanny Allaire-Poliquin, du Service d’accueil des nouveaux arrivants de la Matanie, et Lilianne Lavoie, agente d’immigration à l’organisme Place aux jeunes en région, toutes deux en charge de Rézo Matanie, chargé d’organiser des activités mensuelles pour les nouveaux arrivants et de favoriser leur intégration à travers différentes activités de réseautage, ont rappelé que les étudiants qui le souhaitaient avaient la possibilité de trouver des conseils auprès de parrains et marraines issu(e)s de la communauté, créant ainsi un jumelage culturel propice à une meilleure intégration.

« Que ce soit pour trouver un appartement, un frigidaire ou savoir si on peut faire du saut en parachute dans la région, nous sommes là pour répondre à toutes vos questions et vous accompagner aussi dans vos démarches de recherche d’emploi durant vos études », a souligné Lilianne Lavoie, alors que sa collègue a rappelé aux étudiants que la participation aux activités de réseautage proposées par Rézo Matanie était aussi le gage d’une meilleure intégration. « Vous êtes là aussi pour vous-même. C’est à vous de faire le premier pas », a-t-elle conclu, avant que la soirée ne se termine par une présentation rapide des principaux organismes communautaires, sportifs et culturels de la ville.

De gauche à droite, Fanny Allaire-Poliquin, du SANAM, et Lilianne Lavoie, de Place aux jeunes en région.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média