Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

13 août 2019

Stéphane Quintin - squintin@lexismedia.ca

Le député Rémi Massé défend son bilan au port de Matane, rénové pour les cinq prochaines années

Élections fédérales

Rémi Massé député d'Avignon-La Mitis-Matane-Matapédia

©Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

Le député Rémi Massé était présent au quai commercial temporairement rénové de Matane le 13 août pour dresser le bilan de son action depuis 2015.

C’est au port commercial de Matane, l’un des plus gros emblèmes des investissements fédéraux réalisés dans la municipalité, que le député d’Avignon-La Mitis-Matane-Matapédia a choisi d’animer une conférence de presse le 13 août, destinée à défendre le bilan de ses quatre années à Ottawa. Rémi Massé en a profité pour organiser une visite du site, temporairement rénové cet été grâce à l’installation de quatre nouvelles sections en acier modulables, une solution dénichée par l’entreprise Construction CEG.  

Le symbole n’était pas anodin : désireux de mettre en avant le travail accompli durant son mandat au service du développement économique de la région, le député Rémi Massé s’est rendu au port commercial de Matane le 13 août, pour constater le bon fonctionnement de ce dernier lors d’un chargement de pâte à papier. Le 16 avril, le ministre des Transports canadiens, Marc Garneau, était venu annoncer à Matane des investissements de 1,5 M$ pour soutenir le projet de structure en acier temporaire imaginé par Construction CEG afin de maintenir les activités du quai, dont la reconstruction sur le long terme sera réalisée par le gouvernement du Québec à partir du mois d’avril 2020.

Près d’un an après l’annonce du transfert de quatre ports fédéraux à la province, le député s’est réjoui de constater que la dégradation du site, ayant perdu plus de la moitié de sa capacité portante au fil des ans, notamment à cause de l’usure de sa dalle en béton, avait été compensée par l’installation de ces quatre sections modulables de secours au mois de juillet, d’une durée de vie évaluée à cinq ans. « On se demandait encore il y a quelques années ce qui allait se passer au port de Matane, qui bénéficie aujourd’hui d’opérations fluides grâce à cette solution », a déclaré le député, alors même que près de 750 emplois matanais dépendraient de la bonne santé du port commercial.  

Quai commercial de Matane port

©Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

Grâce aux rénovations temporaires effectuées selon l'idée de Construction CEG, le quai commercial de Matane peut continuer à soutenir l'industrie matanaise.

Assurer le développement régional      

Critiquant les coupures et l’austérité du gouvernement fédéral sous les années Harper, « des années de noirceur » selon lui, Rémi Massé s’est dit extrêmement fier du développement économique réalisé dans la circonscription, en soutenant notamment diverses entreprises de la Matanie comme Les Cuisines gaspésiennes, Métal en feuilles, l’ALT numérique Desjardins, le Riôtel de Matane, Mode Ézé plus ou encore la SADC. Le député a rappelé aussi les investissements réalisés en faveur de la protection des berges en soutenant le groupe environnemental Uni-Vert, l’aide financière apportée à plusieurs festivals et événements culturels, la contribution fédérale aux clubs de motoneige ainsi que les 220 nouveaux emplois créés dans la région, dont 120 à l’Édifice fédéral de Matane.

Édifice René-Tremblay Matane Travaux publics et Services gouvernementaux Canada emplois fédéraux

©Stéphane Quintin

Selon Rémi Massé, le rapport sur l'avenir de l'Édifice René-Tremblay à Matane était en cours d'analyse. Il n'est pas sûr qu'une réponse survienne avant les élections.

« Il reste beaucoup de travail à faire mais j’estime que c’est un excellent départ. » - Rémi Massé

« Cette nouvelle masse salariale évaluée à 6,5 M$ est créatrice d’un dynamisme économique dont m’ont parlé les concessionnaires automobiles en Matanie », a-t-il affirmé, en ajoutant qu’il n’était pas certain de pouvoir fournir avant les élections une réponse au dossier de l’Édifice René-Tremblay de Matane, confronté à une croissance simultanée de ses activités et de sa vétusté, alors que le bâtiment date de 1978. Le rapport sur l’avenir de ce bâtiment serait présentement analysé dans les ministères.

Quant au déploiement d’internet haute vitesse, après avoir été effectué dans d’autres MRC de sa circonscription, il devrait être réalisé selon lui l’année prochaine dans les villages de la Matanie. « C’est exceptionnel le chemin que nous avons collectivement parcouru dans notre comté, malgré notre éloignement des grands centres », a-t-il conclu. Selon l’Institut de la Statistique du Québec, entre 2014 et 2018, la MRC de la Matanie est passée de la 91e place, sur 104 MRC québécoises, à la 89e position, selon son indice de vitalité économique.

Annonce quai commercial Matane

©Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

Le député libéral a mis en avant plusieurs réalisations ayant permis le développement économique de la région.

La réalisation de 9 engagements sur 10

Dressant un bilan de son mandat, le député libéral, premier élu de ce parti depuis Pierre de Bané, au début des années 1980, après deux mandats du conservateur Jean-Luc Joncas et une vingtaine d’années du Bloc québécois, s’est félicité d’avoir « pris le taureau par les cornes afin de s’assurer que des dossiers névralgiques se règlent », grâce à des investissements fédéraux. L’élu a mentionné que sur dix engagements de campagne, il en a réalisé neuf dans la circonscription, dont, en Matanie, les nouveaux emplois fédéraux, les investissements au niveau du quai commercial et le développement du secteur de l’imagerie numérique.

« Il reste beaucoup de travail à faire mais j’estime que c’est un excellent départ. Un seul engagement de la plateforme de 2015 n’a pas encore été réalisé, soit celui de l’implantation d’un service fédéral dans la Matapédia », a-t-il précisé, en rappelant qu’environ 165 M$ du fédéral avaient été investis depuis 2015 dans la circonscription. M. Massé a déclaré aussi que 6 400 familles du comté avaient reçu 2 000 $ de plus en moyenne par année depuis 2016, grâce à l’Allocation canadienne pour enfants. Il a souligné enfin que l’âge d’admissibilité à la Sécurité de la vieillesse et au Supplément de revenu garanti était passé de 67 à 65 ans, que 1,3 M$ avaient été versés depuis 2016 via le programme Nouveaux horizons pour les aînés, et qu’un projet-pilote de deux ans visant à offrir jusqu’à cinq semaines supplémentaires de prestations d’assurance-emploi aux travailleurs saisonniers avait été lancé en 2018.

Rémi Massé député d'Avignon-La Mitis-Matane-Matapédia

©Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

Le député Rémi Massé a dressé un bilan de son action au port commercial de Matane, fraîchement rénové pour cinq ans.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média