Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

11 août 2019

Stéphane Quintin - squintin@lexismedia.ca

Métiers inusités de la Matanie : les guides de la réserve faunique dévoilent les secrets de la nature

Réserve faunique de Matane

Guide réserve faunique de Matane

©Stéphane Quintin

De gauche à droite, Keven Tardy et Dereck Blouin-Perry, guides interprètes dans la réserve faunique de Matane.

Logés dans un chalet du lac Matane, Dereck Blouin-Perry, chef d’équipe, et Keven Tardy, font partie des trois guides interprètes, avec Francis Paradis, absent au moment de notre rencontre, chargés d’encadrer les activités d’interprétation développées par la réserve faunique de Matane pour diversifier ses activités. Dans le décor majestueux des Chic-Chocs, ils partagent aux visiteurs, avec humour et passion, leur amour pour cet écosystème exceptionnel, au fort potentiel touristique.

« Nous voulons que la réserve faunique devienne pour Matane ce que le parc national de la Gaspésie est à Sainte-Anne-des-Monts », a résumé Dereck, déjà présent l’année dernière pour accompagner la création avant-gardiste d’une nouvelle activité unique dans les réserves fauniques québécoises, l’élaboration d’un « grand safari d’automne », une visite guidée d’environ 5 h, au cœur de la nature sauvage, comprenant l’observation de l’ours noir, du castor et de l’orignal, et qui avait attiré plusieurs centaines de visiteurs lors de sa première édition. En attendant son retour, du 1er au 27 septembre, les trois guides interprètes de la réserve ont la joie d’accompagner les curieux lors de trois activités d’observation inédites dans les réserves du Québec, traditionnellement réservées à la pêche et à la chasse, l’observation de l’original, de l’ours noir, et une randonnée guidée permettant aux Chic-Chocs de livrer tous leurs trésors et aux vacanciers de découvrir la beauté des rouages méconnus de la forêt boréale.

La nature dans le sang     

Pour ces trois guides, deux passions dominent toutes les autres, un amour débordant pour ce riche écosystème et le plaisir pas moins ardent de partager leurs connaissances avec enthousiasme, prenant la nature elle-même pour un grand livre à ciel ouvert, apprenant aux visiteurs à mieux écouter la forêt, avec le frémissement d’excitation qui accompagne le moindre craquement de branche et les apparitions furtives de silhouettes entre les arbres.

« À la fin d’une sortie avec un groupe de quinze personnes, si tu as quinze sourires, tu obtiens ta plus belle récompense », a signalé Dereck, dont l’arrière-grand-père était déjà garde-chasse à l’accueil John. Quant à Keven, ce sont les sorties en forêt avec son grand-père, durant son enfance, qui l’ont amené à développer un goût prononcé pour la botanique. « La nature est une source d’émerveillement infinie. Tu n’as qu’à la regarder et elle t’apprend des tas de choses passionnantes », a-t-il déclaré, se définissant lui-même comme un « maniaque des plantes », en précisant qu’il profitait de ces visites pour sensibiliser les gens à l’importance de la biodiversité.

Guide réserve faunique de Matane

©Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

Keven a commencé à constituer un herbier à partir duquel il compte enrichir les activités de découverte de la flore des Chic-Chocs.

Des journées bien remplies

En plus de ces activités d’observation, ayant lieu en soirée et dans l’après-midi, et qu’ils animent en alternance, les guides de la réserve ont aussi la responsabilité de l’entretien de leur chalet, alimenté en électricité par des panneaux solaires. Dans la matinée, quand ils ne donnent pas un coup de main aux conducteurs qui auraient eu la malchance de crever sur la route, ils se tournent habituellement vers des activités de prospection dans la réserve, pour produire du nouveau contenu touristique ou regagnent la civilisation pour tenter de développer des forfaits avec des hôteliers de la Matanie et participer ainsi à la rétention des touristes circulant sur la route 132.

« Pour développer un marché, nous devons aussi créer des produits », a mentionné Dereck, en soulignant que les participants aux activités d’interprétation de la réserve provenaient en grande majorité de l’extérieur de la région. « Notre rôle est de permettre à la population de mieux s’approprier un territoire qui n’est pas toujours connu », a-t-il poursuivi, en évoquant son désir de développer de nouvelles activités avec des écoles de la région.

Guide réserve faunique de Matane

©Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

Dereck, lors d'une activité d'observation de l'orignal à l'automne dernier, sur le territoire de la réserve faunique de Matane.

Un trésor naturel    

Mise à portée de tous grâce à la MRC, depuis l’instauration d’un système de navette estivale à partir du centre-ville de Matane, la réserve faunique, jouissant du décor incomparable des Chic-Chocs, d’une forte densité d’orignaux et d’un sanctuaire pour les ours, est la première au Québec à avoir amorcé avec autant de détermination ce virage vers le développement d’activités de découverte. Profitant de leur travail pour ouvrir les yeux des visiteurs sur les beautés cachées de cet environnement méconnu, captiver leur auditoire par des anecdotes croustillantes, peaufinées avec humour, et apprendre à mieux percevoir tous les secrets de la forêt boréale, ces guides répondent aussi au changement de mentalité déjà constaté en 1901 par le naturaliste américain John Muir : « Des milliers de gens épuisés, à bout de nerfs, sur-civilisés, commencent à comprendre qu’aller à la montagne c’est rentrer à la maison, que la nature sauvage est une nécessité ».

Guide réserve faunique de Matane

©Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

Les trois guides de la réserve faunique de Matane (Francis Paradis est absent sur la photo) sont chargés d'encadrer des activités de découverte sur ce territoire au fort potentiel touristique.

Commentaires

12 août 2019

claude deschenes

Bravo de faire vivre ces beaux moments à nos visiteurs.

12 août 2019

Bénédicte GILLE Bretagne France

Safari à l'ours extrêmement intéressant effectué en Juin pendant lequel nous en avons vu 3 ! Je recommande cette activité accessible à toute personne .

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média