Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

01 août 2019

Stéphane Quintin - squintin@lexismedia.ca

L’usine Rayonier de Matane, anciennement Tembec, vendue pour 175 M$

Usine de pâte à papier de Matane

Rayonier Tembec Matane usine pâte à papier

©Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

L’usine de pâte à papier de Matane a été vendue à la société sud-africaine Sappi Limited par Rayonier, au coût de 175 millions de dollars américains.

La vente de l’usine de pâte à papier de Matane a été annoncée dans la matinée du jeudi 1er août, pour un montant d’environ 175 millions de dollars américains. Dans un communiqué de presse, l’entreprise Rayonier, basée en Floride, a annoncé en effet avoir conclu une entente avec Sappi Limited, une société spécialisée dans la fibre de bois et basée en Afrique du sud. La transaction devrait être conclue d'ici à la fin de l’année.

Acquise par Rayonier en novembre 2017, l’ancienne usine de pâte à papier de l’entreprise Tembec passera ainsi dans de nouvelles mains deux ans plus tard. « Dans le cadre de l’évaluation de notre portefeuille, la vente de l’usine de Matane nous permet de nous départir d’un actif non essentiel tout en offrant une juste valeur à nos actionnaires », a déclaré Paul G. Boynton, PDG de Rayonier Advanced Materials, dans le communiqué. « Je tiens à remercier l’équipe de direction et les employés de Matane pour leur travail dévoué. Nous leur souhaitons le meilleur dans ce nouveau chapitre avec Sappi », a-t-il poursuivi, en précisant que la société américaine, basée en Floride, maintiendra la fabrication et la vente de la pâte à papier dans son usine de Témiscaming, à l’ouest du Québec.

La conclusion de l’entente entre Rayonier et la société Sappi comprendrait la vente de l’usine de pâte à papier de Matane et des actifs connexes. La multinationale américaine, chef de file des technologies à base de cellulose, ayant réalisé un chiffre d’affaires de 2,1 milliards de dollars US en 2018 et employant 4 200 personnes, rappelle que l’usine matanaise, dotée d’environ 130 employés, produit près de 270 000 tonnes métriques de pâte à papier exportée à travers le monde pour participer à la fabrication de carton, d’emballages, de papier d’impression et de papier à lettres.

De son côté, la société sud-africaine Sappi emploie près de 12 000 personnes et possède neuf usines en Europe, trois en Amérique et quatre en Afrique du Sud. « Nous sommes ravis de pouvoir renforcer l’intégration de la pâte pour nos activités nord-américaines. Cette acquisition nous offre une entreprise de pâte commercialisée en bonne santé avec une clientèle solide », a lancé le PDG de Sappi en Amérique du Nord, Mark Gardner. L’entreprise est l’un des principaux producteurs mondiaux de pâte de bois à dissoudre, de papiers spéciaux et d’emballages, de papiers graphiques et de biomatériaux.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média