Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

31 juillet 2019

Stéphane Quintin - squintin@lexismedia.ca

Le ministère autorise la rétention des grands saumons capturés dans la rivière Matane

Pêche au saumon dans la rivière Matane

Saumon

©Gracieuseté Pixabay

Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs a autorisé les pêcheurs de la rivière Matane à conserver, à partir du 1er août, un grand saumon parmi les quatre prises annuelles permises.

Selon un communiqué de presse émis par le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs le mercredi 31 juillet, la rivière Matane fait partie des huit cours d’eau dans lesquels, à compter du 1er août, les pêcheurs pourront conserver un grand saumon parmi leurs prises, soit d’une longueur de 63 cm ou plus (24,8 pouces).

D'après le Plan de gestion du saumon atlantique 2016-2026, déterminant les modalités de la pêche en fonction de l’état des populations, la rétention des grands saumons capturés par les pêcheurs ne peut être autorisée que dans les rivières qui ont atteint leur cible de gestion au cours des dernières années et à la mi-saison de l’année en cours. Selon le directeur général de la Société de gestion de la rivière Matane, Sébastien Lavoie, en date du 30 juillet, 1 273 montaisons avaient été déjà répertoriées à la passe migratoire du centre-ville, comprenant le passage de 855 grands saumons, que les pêcheurs étaient tenus jusque-là de remettre à l’eau. Ces bons chiffres ont poussé le ministère à autoriser cette année la rétention des grands saumons dans cette rivière.

À noter que les grands saumons, aussi appelés saumons « rédibermarins », sont les poissons qui ont passé deux hivers ou plus en mer. Chez les femelles, le nombre d’œufs est presque trois fois plus élevé que chez les petits saumons, aussi appelés « madeleineaux », qui n’ont passé qu’un seul hiver en mer et mesurent moins de 63 cm (24,8 pouces). En 2018, la passe migratoire de Matane avait répertorié 2 000 montaisons, dont 1 055 liées à des grands saumons. Le nombre de prises par saison est contingenté à quatre saumons, dont un rédibermarin, là où sa pêche est autorisée. L’an dernier, leur capture dans la rivière Matane n’avait pas été permise. Dans le Bas-Saint-Laurent, seule la rivière Matane a obtenu cette autorisation cette année.

Rappelons qu’au mois de juillet, la passe migratoire de Matane avait battu deux anciens records, celui du plus grand nombre de montaisons journalières, monté à 248 le 15 juillet, et celui du plus grand saumon observé sur place, le 8 juillet, d’une longueur de 130 cm (51 pouces) et d’un poids estimé à 42 livres (19 kg) selon le salmomètre. M. Lavoie a précisé par ailleurs que les orages des derniers jours, en raison de leurs précipitations localisées, n’avaient pas eu de grosses répercussions sur le débit de la rivière Matane, dont dépendent les saumons pour pouvoir remonter le courant.

Commentaires

31 juillet 2019

Bénédicte GILLE Bretagne France

Incroyable des saumons de cette taille ! Ceux que nous avons vus la dernière quinzaine de juin étaient plus petits mais c'était la première fois que nous voyions une passe à saumons et c'est très ingénieux. Bravo à ceux qui ont eu l'idée de cette réalisation

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média