Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Sports

Retour

27 juin 2019

Stéphane Quintin - squintin@lexismedia.ca

L’école de Les Méchins lance une équipe de basketball contre l’intimidation

La pratique du sport contre l'intimidation

Équipe Les Panthères école Le Marinier Les Méchins

©Gracieuseté Mychaël Hacquin

Mychaël Hacquin, au centre, conseiller en rééducation, entouré de membres de la nouvelle équipe de basketball Les Panthères de l’école Le Marinier de Les Méchins.

Arrivé durant l’hiver à l’école Le Marinier de Les Méchins, Mychaël Hacquin, conseiller en rééducation, a été confronté à une problématique d’intimidation chez des jeunes de 3e et 4e année, une situation qu’il a tenté d’atténuer à travers la création d’une équipe de sport destinée à augmenter la fierté des jeunes pour leur école et à améliorer leurs habiletés relationnelles.

Venu s’installer en Matanie avec sa conjointe, elle-même conseillère en réorientation à la polyvalente, pour réaliser leur rêve de vie en région, Mychaël Hacquin a quitté le trafic de Montréal pour profiter de la qualité de vie du bord du fleuve et du plein air dans les Chic-Chocs. Sur le point d’entamer une formation à distance en travail social, le jeune homme a déjà pu compter sur son titre de conseiller en rééducation pour développer, en à peine quelques semaines, une idée ayant déjà eu le temps de porter ses fruits. Afin de faire face à des problèmes relationnels au sein d’un groupe de garçons de l’école Le Marinier, avec le soutien du corps enseignant, des parents et de la direction, il a impliqué ces jeunes dans le processus de création d’une équipe sportive représentant l’établissement, ayant pour but le renforcement positif auprès des élèves, le développement d’une alchimie d’équipe, ou encore la création d’un sentiment d’appartenance destiné à resouder les liens entre eux.

Les Panthères, une équipe de basketball  

« J’ai eu l’idée de lancer ce projet d’équipe sportive pour aider ces jeunes qui vivaient une situation problématique », a expliqué M. Hacquin. En collaboration avec Andréane Gauthier, travailleuse sociale à la Commission scolaire des Monts-et-Marées, il est alors parvenu à constituer une équipe de 10 joueurs et un assistant coach, intéressés à pratiquer le basketball, qui se sont lancés, à l’occasion d’un volet entrepreneurial du projet, dans la création des chandails de sport, du logo et du nom de leur équipe, « Les Panthères », choisi à l’issue d’un vote au sein de l’école entre plusieurs propositions.

Équipe Les Panthères école Le Marinier Les Méchins

©Gracieuseté Mychaël Hacquin

« Les choses se sont passées très rapidement. Pour le moment, nous nous retrouvons une fois par semaine pour une pratique d’1 h 30, l’occasion de développer des rituels comme des poignées de main et de travailler sur la gestion des émotions. Il s’agit d’un travail sur le long terme. Si je suis de retour l’an prochain dans l’école, j’essaierai de monter aussi une équipe de filles et de mettre en place des activités comme une rencontre avec les Capitaines du Cégep de Matane », a mentionné Mychaël Hacquin, en précisant que l’équipe actuelle accueillait présentement des garçons de la 3e à la 6e année.

En raison du manque d’équipes de même niveau dans les autres écoles primaires de la région, le conseiller en rééducation a raconté que des rencontres entre les membres de l’équipe avaient été organisées jusqu’à présent, ainsi qu’un match opposant les élèves à leurs enseignants, qui a provoqué une forte excitation chez les jeunes. Selon lui, ces derniers ont apprécié leur expérience et espèrent voir l’équipe revenir à la rentrée. M. Hacquin a tenu à remercier la Commission scolaire, le directeur Nelson Michaud, les enseignantes Mélanie et Mélissa, le personnel de l’école et les parents pour leur soutien dans le développement de ce projet.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média