Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

20 juin 2019

Stéphane Quintin - squintin@lexismedia.ca

Une envergure grandissante pour le camp « Et que ça danse ! » prévu à Matane le mois prochain

Et que ça danse

©Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

L’été dernier, le spectacle du camp « Et que ça danse ! » de Matane avait attiré près de 250 spectateurs.

Entre les 8 et 19 juillet, la jeunesse de la Matanie pourra profiter de la 5e édition du camp « Et que ça danse ! », que la Matanaise Gabrielle Goudreault est parvenue à développer au fil des ans pour en faire un rendez-vous incontournable de l’été. Orienté cette année autour de la thématique de l’environnement, le camp, qui proposera une gamme d’activités variées pour les 5 à 13 ans, accueillera aussi des artistes prestigieux.

Alors que l’été dernier, près de 250 personnes ébahies étaient venues applaudir avec émotion leurs enfants lors d’une prestation organisée au gymnase de l’école Marie-Guyart, où 52 jeunes avaient pu démontrer le résultat de leurs deux semaines d’apprentissage, les 64 inscriptions déjà enregistrées cette année, sur un maximum possible de 80, illustrent bien l’engouement gagné par le camp depuis sa création, une aventure débutée en 2014 avec moins de 10 participants. Ayant débuté la danse à l’âge de 6 ans à l’école de Ballet-Jazz de Matane, Gabrielle Goudreault, intéressée par la création de liens entre la culture élitiste et populaire dans le monde de la danse, avait envisagé ce camp ouvert à tous comme un moyen de créer un pont entre la danse éducative et récréative. Enthousiasmée par la transmission de sa passion aux enfants, qu’elle est fière de voir progresser d’un été à l’autre et durant l’activité, la fondatrice d’« Et que ça danse ! » est particulièrement touchée par le gain de confiance en eux développé par ces jeunes recrues en seulement deux semaines.

Et que ça danse Gabrielle Goudreault

©Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

Gabrielle Goudreault a fondé ce camp de danse estival en 2014 pour partager sa passion aux enfants.

Des activités variées proposées aux enfants

Du 8 au 15 juillet, la 5e édition du camp estival de Matane, à l’issue duquel un spectacle sera présenté aux familles, initiera notamment les enfants au ballet classique, à la danse contemporaine et au hip-hop. Parmi les nouveaux styles explorés cet été, les participants au camp pourront aussi découvrir le breakdance, la pantomime ou encore le triple swing. Des activités de mise en forme seront aussi proposées comme du yoga, du pound, mélangeant des mouvements de danse et de bâtons, des olympiades récréatives, une classe de ballet classique sur la promenade des Capitaines, un bingo-danse destiné à l’apprentissage du vocabulaire spécifique du domaine, un après-midi de détente à la plage ou encore le visionnement d’une comédie musicale. Se voulant à la fois éducatif et ludique, le camp cherche avant tout, selon sa fondatrice, à mêler le plaisir et l’apprentissage.

©Gracieuseté

Les participants au camp de danse seront initiés à plusieurs activités, dont la pratique du pound, avec Joanie Parent.

Des invités prestigieux

L’équipe pédagogique se compose de Gabrielle Goudreault, Emma Vaillancourt et Rose Marquis. La liste des artistes invités comprend notamment Marie-Anne Théroux, ayant travaillé à Toronto, Solène Fillion Danis, dont la troupe de danse C4, spécialisée dans le hip-hop, a été championne canadienne durant deux ans, Joanie Parent, instructrice de pound, Bboy Block, enseignant de breakdance et Scuba Sarah, plongeuse sous-marine qui sensibilisera les jeunes à la santé des océans lors d’une conférence. De leur côté, les garçons pourront profiter d’un modèle inspirant en la personne de John Kelly Bastien, qui avait participé à l’émission « Danser pour gagner » avec la troupe Ör Pür en 2018, dont la mission est de démocratiser la danse urbaine.

À noter qu’un service de garde sera disponible durant le camp, qui invite la population à effectuer des dons de vêtements, de costumes et d’accessoires dans le bac prévu à cet effet au 792, avenue du Phare Est (Rénovation Aubin Fillion). Plus de détails en appelant au 438 823-7262, sur le site internet www.etquecadanse.com et sur la page Facebook du camp estival.

©Gracieuseté

Parmi les artistes invités, le camp estival comprendra notamment le danseur de breakdance Bboy Block.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média