Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

15 juin 2019

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Aide in extremis d'Ottawa pour sauver le projet de la Maison de la Culture

AIDE FINANCIÈRE

Diane à Sainte-Anne-des-Monts

©Photo Dominique Fortier - L'Avantage Gaspésien

Les gens présents à la conférence de presse ont exprimé leur déception de voir le projet ainsi compromis.

À quelques minutes de la fin du délai pour accepter la proposition de l'entrepreneur pour les travaux à la Maison de la Culture, Sainte-Anne-des-Monts a reçu la confirmation qu'Ottawa allait finalement participer financièrement à l'effort financier supplémentaire.

Alors que Sainte-Anne-des-Monts avait obtenu la confirmation d'une aide supplémentaire de 650 000 $ de Québec pour palier l'explosion de coûts, Ottawa avait dit ne pas être en mesure de fournir les sommes nécessaires, faute d'argent dans les coffres de Patrimoine Canada.

Cette nouvelle à l'effet que le gouvernement fédéral n'avait pas pu lever la somme demandée est tombée à quelques jours de la fin du délai pour la signature du contrat entre la municipalité et l'entrepreneur général qui avait remporté l'appel d'offres.

Or, un coup de théâtre s'est produit quelques minutes avant 16 h, moment officiel de la fin du délai. Simon Deschênes a reçu un appel du cabinet du Premier ministre lui disant simplement qu'il pouvait signer son contrat.

Diane Lebouthillier

©Photo Dominique Fortier - L'Avantage Gaspésien

Diane Lebouthillier a été attentive aux critiques et commentaires des gens déçus de la tournure des événements.

Conférence de presse

©Photo Dominique Fortier - L'Avantage Gaspésien

La prise de photo officielle après la conférence de presse sur les changements de dates à la pêche récréative en dit long sur l'état d'âme du maire à ce moment précis.

Au grand soulagement du maire, Simon Deschênes, le projet de réfection de la Maison de la Culture dans sa forme actuelle est sauvé. « Je n’en crois pas mes yeux. Je viens de recevoir un appel de la Ministre Diane Lebouthillier ainsi qu’un conseiller politique de Justin Trudeau, on me demande de signer le contrat avec l’entrepreneur. Yahouuuu! Le fédéral mettra sa part de 650 000 $. Il y a eu un gros, gros travail de madame Lebouthillier cet après-midi pour en venir à cette heureuse conclusion. Je suis très fier de mon conseil, de mon équipe municipale et de vous, chers citoyens. »

Cette nouvelle signifie donc que le projet ira de l'avant tel quel et que les travaux devraient débuter au cours des prochaines semaines.

Cri du cœur entendu

Plus tôt vendredi matin, Diane Lebouthillier était à Sainte-Anne-des-Monts pour annoncer des changements de dates à la pêche à la morue. L'atmosphère était lourde alors que la salle du conseil de ville où se tenait la conférence était remplie de citoyens, d'employés municipaux, d'élus et d'amoureux de la culture.

Dès la conférence de presse terminée, les gens présents dans la salle ont fait valoir leur vive déception à la ministre. « Je travaille à la bibliothèque et j'ai de la peine. Je suis une nouvelle arrivante de Montréal et j'ai choisi un endroit où il y avait une vie culturelle. Là, ça fait quatre mois qu'on dit à nos gens de ne pas se décourager puisqu'on pourra se réinstaller ailleurs en attendant les travaux. Là, on leur dit quoi? Il y a des personnes âgées et des enfants qui ne peuvent même plus chercher leurs livres. »

Le conseiller municipal, Marc Portelance et l'ex-président de la CSN-Gaspésie-Les-Îles, Jacques Mimeault, ont souligné que cette somme était relativement facile à trouver lorsqu'on considère que « Justin Trudeau tweet des 50 M$ à gauche et à droite un samedi matin ».

Mais le témoignage le plus poignant est venu de la directrice de la culture, Monique Campion, qui travaille sur le projet depuis une décennie. « Je suis émotive. Aujourd'hui, on vous demande votre aide. Vous devriez peut être demander aussi de l'aide de votre Premier ministre pour nous sortir de là puisque tous seuls, nous n'y arriverons pas. Il faut que les gens comprennent ce qu'on vit. La Maison de la Culture et la bibliothèque, c'est le quotidien de bien des gens. Ce que nous avons développé, c'est un projet à la hauteur de ce que nous avons besoin, c'est minimaliste. On ne va pas détruire tout ce que nous avons fait pour 650 000 $. »

Quant au maire Simon Deschênes, il avait mentionné avant de quitter la conférence de presse, que la date d'expiration de la soumission était aujourd'hui (le 14 juin). « Ça se termine aujourd'hui mais la journée compte. Le délai est bon jusqu'à 16 h. »

Le coup de téléphone est tombé à 15 h 50.

Assistant à deux conférences de presse cette journée-là, à Sainte-Anne-des-Monts et Cloridorme, le préfet de la Haute-Gaspésie, Allen Cormier a aussi été mis au courant de la nouvelle par la ministre Diane Lebouthillier. Heureux du revirement de situation, le préfet a déclaré: « Un miracle s'est produit entre Sainte-Anne-des-Monts et Cloridorme! »

 

Conférence de presse

©Photo Dominique Fortier - L'Avantage Gaspésien

Les gens ont vivement manifesté leur mécontentement lors de la conférence de presse de vendredi matin.

Commentaires

4 juillet 2019

Frank Landry

Excellente nouvelle. Comme quoi quand on s'y mets... Par contre, les remarques d'un syndicaleux non appuyées par des faits sont superflues et n'apportent rien à la nouvelle. La CSN n'a rien construit en Gaspésie, et ne construira rien dans un avenir prévisible.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média