Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

14 juin 2019

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Le projet de réfection de la Maison de la Culture en péril faute d'argent fédéral supplémentaire

Maison de la Culture

©Photo Dominique Fortier - L'Avantage Gaspésien

Le projet de réfection de la Maison de la Culture devra être revu après avoir essuyé un refus de la part du gouvernement fédéral pour allonger une somme supplémentaire de 650 000 $.

Le projet de réfection de la Maison de la Culture vient de subir un coup dur alors que la ville de Sainte-Anne-des-Monts doit repenser le projet, faute d'investissement fédéral supplémentaire.

Lors de l'ouverture des soumissions en mars dernier, la ville de Sainte-Anne-des-Monts avait eu l'amère surprise de découvrir une explosion des coûts à la hauteur de 1,5 million de dollars en raison d'une sous-évaluation des coûts d'ingénierie. La municipalité avait alors obtenu un délai de 30 jours de l'entrepreneur pour tenter de trouver les sommes nécessaires. Des demandes avaient alors été faites auprès des deux paliers de gouvernement pour deux contributions de 650 000 $ à laquelle la Ville allait aussi allonger un montant de 130 000 $ pour boucler la boucle.

Or, la nouvelle à l'effet que le gouvernement fédéral n'allongerait pas la somme de 650 000 $ demandée par la ville de Sainte-Anne-des-Monts est tombée à minuit moins une. La Ville avait jusqu'au 14 juin pour accepter la proposition de l'entrepreneur dans sa forme actuelle. « Hier, j'ai eu la confirmation que le fédéral n'investirait pas dans la Maison de la Culture, prétextant qu'il ne reste plus d'argent dans l'enveloppe du programme de Patrimoine Canada. L'argent pourrait venir de n'importe quel programme, je m'en fous. Nous sommes incapables d'obtenir 650 000 $ pour un projet majeur du gouvernement fédéral en année électorale, je ne comprends pas », fulmine le maire de Sainte-Anne-des-Monts, Simon Deschênes.

Le maire annemontois ne cache pas sa déception et sa colère puisqu'à son avis, le dossier était pratiquement réglé. Les nombreuses conversations qu'il avait eues avec le cabinet de Diane Lebouthillier lui laissait croire que l'argent serait disponible si le gouvernement provincial répondait favorablement à la demande. Or, le gouvernement Legault a rapidement octroyé la somme demandée à la Ville mais la contribution fédérale n'est jamais venue. « On nous laisse entendre que l'enveloppe de Patrimoine Canada de l'an prochain serait déjà passablement entamée, Ça veut donc dire que Sainte-Anne-des-Monts ne figure pas dans les plans du fédéral pour au moins les deux prochaines années. »

Pas de projets en Haute-Gaspésie?

Simon Deschênes rappelle qu'il y a quelques années, la ministre Diane Lebouthillier avait fait une sortie publique déplorant le manque de projets en Haute-Gaspésie. « On a toujours demandé au gouvernement d'avoir des programmes modulés ou du moins, d'avoir un œil attentif à notre région. Or, force est de constater qu'il n'y a pas d'écoute des instances fédérales. Faire des projets en Haute-Gaspésie avec le fédéral, ce n'est pas possible », se désole Simon Deschênes.

Simon Deschênes

©Photo Louis Laflamme - L'Avantage Gaspésien

Le maire Simon Deschênes n'avait pas envie de sourire à la suite du refus du gouvernement fédéral d'allonger un montant supplémentaire pour la réfection de la Maison de la Culture.

Le maire renchérit qu'au-delà de la Maison de la Culture, des projets ont été déposés pour des infrastructures aéroportuaires ainsi que pour l'aréna. « Zéro du fédéral pour l'aréna alors d'autres villes ont eu de l'argent. Pas de nouvelles pour l'aéroport alors que le provincial a déjà avancé les sommes. Aujourd'hui, on a la confirmation que le fédéral n'est pas là. »

À partir de maintenant, le conseil de ville de Sainte-Anne-des-Monts devra se pencher à nouveau sur le projet et prendre des décisions importantes quant à l'avenir de la Maison de la Culture. Chose certaine, ce refus du gouvernement fédéral forcera la municipalité à recommencer tout le processus d'appel d'offres lorsqu'elle aura décidé quelle forme prendra le projet.

Commentaires

14 juin 2019

Marc-A. Marco Lévesque

Peur-être que c'est la députée ministre qui n'est pas là pour Ste-Anne-Des-Monts...Et pas là non plus pour la Gaspésie...Cette Madame excelle dans l'art de conter de fausses vérités. Au prochaine élection soyez bien à l'aise, Gaspésiens et Gaspésiennes, de lui montrer la porte à tout jamais.

14 juin 2019

Maryse

Nous nous en souviendrons

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média