Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

22 mai 2019

Stéphane Quintin - squintin@lexismedia.ca

Dépotoir clandestin dans un ruisseau de Petit-Matane : Steve Girard dénonce le manque de civisme

Protection de l'environnement

Dépotoir clandestin Petit-Matane déchets pollution

©Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

Steve Girard, conseiller du district n°6, déplore le manque de civisme de citoyens ayant pollué un cours d’eau dans le secteur de Petit-Matane.

Dans la matinée du 22 mai, une équipe de la Ville de Matane était présente sur la route Samuel Harrisson, dans le secteur de Petit-Matane, pour enlever plusieurs déchets jetés en amont de la rivière Petite Matane. Le conseiller du district n°6, Steve Girard, a dénoncé des comportements inacceptables, dangereux et nocifs pour l’environnement.

Selon le conseiller municipal, comme l’indique déjà un panneau interdisant sous peine d’amende de jeter des déchets sur place, les lieux seraient régulièrement utilisés par des habitants de la région comme un dépotoir clandestin, malgré l’eau de source qui coule dans le secteur et les ruisseaux qui se jettent dans la rivière Petite Matane, où les riverains ont l’occasion de venir pêcher la truite.

Un résident des environs ayant découvert les déchets ce mois-ci, vraisemblablement recouverts jusque-là de neige à la vue de leur position aplatie, est venu trouver M. Girard, qui a voulu profiter de l’occasion pour rappeler l’importance d’éduquer les citoyens sur ces comportements qu’il juge d’autant plus « inacceptables » que les lieux comprenaient des déchets recyclables ou récupérés à l’écocentre de Matane.

Il y a quelques jours, une opération de nettoyage d’un dépotoir clandestin de Matane, dans le secteur de l’igloo, avait coûté à elle seule, selon M. Girard, près de 800 $ en main-d’œuvre et en équipement mobilisés, notamment à cause des bardeaux d’asphalte trouvés sur place. Membre du comité consultatif en environnement, le conseiller déplore le manque de civisme de certains citoyens, qu’il appelle à plus de responsabilité.

Dépotoir clandestin Petit-Matane déchets pollution

©Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

L’importance de recycler ses frigos   

Outre des canettes, bouteilles de verre, et plastiques divers trouvés sur place, un bidon d’huile, apparemment vide, était aussi jeté dans le cours d’eau. Quelques mètres plus loin, un réfrigérateur a été jeté en direction de la rivière, malgré les matières dangereuses qu’il contient. Rappelons à ce sujet que le gouvernement du Québec avait accordé l’an dernier la somme de 1,2 M$ au Fonds d’action québécois pour le développement durable afin de mettre en œuvre un programme de récupération et de valorisation de ces réfrigérateurs et congélateurs domestiques, dont il est obligatoire de récupérer les halocarbures contenus dans les circuits réfrigérants. Selon l’entreprise canadienne PureSphera, qui recycle ce genre d’appareils, dont les gaz sont nocifs pour l’environnement, un seul frigo non recyclé adéquatement pourrait générer autant de pollution qu’une voiture parcourant 17 000 km par an.

Dépotoir clandestin Petit-Matane déchets pollution

©Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

©Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

©Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

©Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

©Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

©Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

©Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

©Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

Commentaires

22 mai 2019

Maryse

Avec le prix que coute pour aller au site d'enfouissement a Matane il ne faut pas se surprendre qu'il y a de tel agissement ….

24 mai 2019

inconito

triste réalité avec le recyclage de démelage de ceci et cela et allé au site d'enfouissement qui fait payer...$ surprenant que cela est pas plus grave que cela

26 mai 2019

Dany

Madame Maryse, êtes-vous sérieuse avec votre commentaire ? Êtes-vous entrain de dire que vous approuver ces gestes ? Je crois que vous manquez d'informations au sujet du fonctionnement des sites d'enfouissement, car aujourd'hui on est en 2019 et il existe ce qu'on appel des ecocentres. Ces sites ne coûte rien pour la population de la Matanie si c'est des matériaux recyclables comme le bardeaux d'asphalte, des pneus, du gypse, batteries, etc... Aussi, tous les citoyens on un bac de poubelle et un bac de recyclage. On a également l'Internet qui peut nous informer des lieux où l'on peut disposer de nos déchets d'une manière logique sans nuire à l'environnement. Alors, il n'y a aucune raison de faire des gestes On ne ceux-là, c'est déplorable. De plus c'est gens méritent d'être dénoncer.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média