Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

13 mai 2019

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Exploramer devient un musée agréé

RECONNAISSSANCE

Sandra Gauthier

©Photo Dominique Fortier - L'Avantage Gaspésien

Sandra Gauthier, directrice du musée Exploramer de Sainte-Anne-des-Monts.

Le musée marin à vocation scientifique, Exploramer, a obtenu son certificat d'agrément du ministère de la Culture, une reconnaissance qui rapproche tranquillement l'établissement muséal d'un financement récurrent.

Cette certification gouvernementale renouvelable aux cinq ans remplace le processus d'accréditation qui était en place depuis 2001. Celle-ci a été développée par différents ministères en collaboration avec la Société des musées du Québec. Cette reconnaissance repose d'ailleurs sur des normes reconnues sur le plan international. Ainsi, un musée comme Exploramer a eu un imposant travail à effectuer pour obtenir son agrément. « Il y avait 38 documents à déposer incluant de multiples politiques en matière de développement durable, d'éducation, de recherche, de gestion des ressources humaines et de nos collections ainsi que les états financiers en plus des calendriers d'exposition et j'en passe », explique la directrice, Sandra Gauthier qui a eu six mois pour remplir tous les documents requis.

Vers un financement récurrent

À terme, Exploramer et 148 autres établissements muséaux ont été agréés par le ministère de la Culture, leur permettant ainsi d'accéder à certains programmes de financement. « On peut demander des subventions pour les expositions permanentes et les dépenses en immobilisations mais nous attendons toujours des nouvelles en ce qui a trait au budget de fonctionnement qui relèvera dorénavant du ministère de l'Économie et de l'Innovation. L'agrément était donc le premier pas à faire pour obtenir une reconnaissance financière dans les années à venir. »

Pour ce qui est de la suite des choses, bien qu'Exploramer doive attendre les conclusions du ministère de l'Économie et de l'Innovation, la directrice est confiante que les devoirs ont été bien faits. « On s'autofinance à 60 % contre une moyenne de 27 % pour les autres musées et nous sommes le musée le plus étudié et diagnostiqué. Maintenant, on comprend qu'Exploramer a besoin de financement puisque nous remplissions une mission d'éducation informelle. D'ailleurs, les musées de sciences sont les plus fréquentés et les seuls à être en croissance à l'heure actuelle. »

Sandra Gauthier a donc bon espoir que le dossier du financement puisse enfin se régler. Rappelons qu'Exploramer fait partie de cette cuvée de musées à n'avoir pas eu le temps d'obtenir un montant régulier pour son financement lorsque le moratoire de 2002 a été décrété.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média