Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

07 mai 2019

Stéphane Quintin - squintin@lexismedia.ca

Pétition sur les garderies et interpellation de François Legault : la mobilisation continue en Matanie

Manque de places en garderie à Matane

Marche citoyenne garderies Matanie

©Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

Une pétition a été déposée sur le site de l’Assemblée nationale du Québec jusqu’au 31 mai pour interpeller François Legault sur le manque de places en garderie dans la région.

Une pétition, disponible jusqu’au 31 mai, a été déposée sur le site internet de l’Assemblée nationale du Québec concernant la pénurie de places en garderie à Matane. Ayant réuni à ce jour 245 signatures, elle invite le gouvernement à créer à très court terme des places additionnelles dans la région.

Après avoir manifesté dans les rues de Matane le 28 avril à l’occasion d’une marche citoyenne ayant réuni, malgré une météo défavorable, près de 150 personnes de tous âges, les familles dénonçant la « Situation inquiétante des garderies dans la Matanie », du nom du groupe créé sur le réseau social Facebook, réunissant 356 membres en date du 7 mai, ont franchi une nouvelle étape en déposant une pétition sur le site de l’Assemblée nationale du Québec, que la population peut aller signer jusqu’au 31 mai.

Le texte, qui a reçu jusqu’à présent 245 signatures, demande notamment au gouvernement de confirmer la création d’un 3e Centre de la petite enfance à Matane (CPE), de combler les quatre services de garde en milieu familial disponibles, non actifs actuellement, d’assurer le maintien des 70 places possibles à la garderie Les Minis Explorateurs et de faire en sorte qu’elles soient accessibles à un coût abordable. Enfin, la pétition réclame surtout, à très court terme, la création de places additionnelles de qualité en milieu subventionné, pour assurer à tous les enfants une place en milieu de garde et présenter des solutions répondant aux besoins urgents de places pour des poupons.

Marche citoyenne garderies Matanie Minis Explorateurs

©Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

Les difficultés financières rencontrées par la garderie privée non subventionnée Les Minis Explorateurs inquiètent les parents de la Matanie.

Pascal Bérubé interpelle François Legault

Les familles de la Matanie touchées par cette crise ont déjà reçu le ferme soutien d’une partie de la population ainsi que du milieu politique, économique, social et culturel de la région. Ces parents craignent notamment que la fermeture de la garderie Les Minis Explorateurs, confrontée à des difficultés financières, n’entraîne l’ajout de 53 enfants à une liste d’attente déjà saturée. « Des parents doivent envoyer leurs enfants hors de leur municipalité de résidence ou d’emploi et d’autres ne trouvent simplement pas de places. Certains se voient même forcés de retarder leur retour au travail, de prendre des arrangements avec leur employeur ou de démissionner afin d’assurer la garde de leurs enfants. Cette situation n’est pas sans impact négatif pour les finances des familles, pour l’économie locale ainsi que pour les employeurs, dans un contexte de pénurie de main-d’œuvre », a déclaré le député Pascal Bérubé à l’Assemblée nationale ce mois-ci, en insistant sur l’absence de solutions apportées par la maternelle 4 ans défendue par François Legault, ne répondant, selon lui, ni à l’urgence de la situation matanaise ni au besoin de places en garderie pour des poupons. Le député de Matane-Matapédia a réclamé ainsi de nouvelles places en CPE dans la région à très court terme.

Marche citoyenne garderies Matanie

©Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

Près de 150 personnes étaient réunies devant l'hôtel de ville de Matane le 28 avril pour participer à une marche citoyenne réclamant plus de places en milieu de garde à Matane.

Quant au groupe de parents touchés par la pénurie de places en milieux de garde à Matane, il poursuivra son implication pour la cause. Selon le comité formé à la fin du mois de mars, à la suite d’un sondage interne, il a été calculé que 22 places étaient recherchées dans la MRC, dont 13 places en urgence spécifiquement pour des poupons. Toutes les personnes touchées par cette problématique sont invitées à signer la pétition d’ici au 31 mai en cliquant sur le lien suivant : https://www.assnat.qc.ca.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média