Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

02 mai 2019

Stéphane Quintin - squintin@lexismedia.ca

En plus de ses cours au cégep, une écrivaine de Matane connaît une actualité littéraire chargée

Littérature

Mylène Fortin Matane roman

©Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

Enseignante au Cégep de Matane, Mylène Fortin a eu la joie de connaître deux nouvelles publications en 2019, deux nouveaux tomes pour deux séries de romans jeunesse.

Pas moins de deux nouveaux livres pour enfants ont complété cette année la liste des ouvrages publiés par Mylène Fortin, enseignante au Cégep de Matane, qui a dû freiner un peu sur son travail de doctorante en création littéraire à l’Université du Québec à Rimouski pour se consacrer à l’écriture, à l’enseignement et à sa vie de famille.

Déjà auteure de deux romans pour adultes et d’un guide d’improvisations littéraires, sa carrière avait pris un nouveau tournant l’année dernière lors de la parution du premier tome de deux séries de roman jeunesse, « On s’en fout des garçons », pour des lecteurs à partir de 7 ans, et « Girlz », qui s’adresse aux jeunes de 12 ans et plus, respectivement publiés en septembre et novembre 2018. Moins de six mois plus tard, les passionnés de ces deux séries pourront déjà bénéficier de la suite puisque l’écrivaine matanaise, toujours chez la maison d’édition Andara, est parvenue à sortir les nouvelles aventures de ses personnages, dans un style qu’elle souhaite dynamique et aéré. « J’aime beaucoup les romans d’initiation, surtout à ces âges-là, où les enfants sont confrontés à l’apprentissage de l’amitié, du rapport aux autres. En les écrivant, j’ai fait plaisir à la petite fille que j’ai été et que je suis toujours », a confié Mylène Fortin, qui s’était rendue au salon du livre de Québec le mois dernier pour présenter ses deux nouvelles parutions, « Parents en grève » et le nouveau tome de « Girlz ».

Dans le premier, elle retrouve ses personnages de Fleur, Fée-Anne et des triplés, entre qui les disputes incessantes ont poussé les parents, enfermés dans leur chambre, à priver l’héroïne de son cellulaire. Livrés à eux-mêmes, les enfants vivent alors une journée riche en rebondissements. Deux autres tomes devraient paraître ultérieurement pour clore la série. Du côté de Girlz, l’auteure matanaise s’est plongée dans l’écriture du journal intime d’une préadolescente, Mélina, dont la vie se trouve brusquement chamboulée. « C’est un univers qui me permet d’aborder des thématiques plus délicates liées à ces âges-là, mais qui n’est pas réservé qu’aux adolescentes », a expliqué l’auteure, qui a commencé depuis à écrire un nouveau roman pour adultes.

Mylène Fortin Matane roman

©Gracieuseté Mylène Fortin

L'écrivaine de Matane a publié, entre autres, la suite de Girlz, suivant les chamboulements d'une préadolescente.

« Avant tout je n’oublie pas que je suis une amoureuse, une professeure et une maman. » - Mylène Fortin

Une écrivaine passionnée

Mère de deux garçons, à qui elle a offert des journaux pour leur permettre d’écrire s’ils en sentaient le besoin, Mylène Fortin avoue qu’il lui arrive de ne plus pouvoir s’arrêter d’écrire lorsqu’elle est saisie par l’inspiration. « L’écriture a besoin de temps. Je n’aime pas travailler sous pression. Je cherche aussi à comprendre pourquoi j’ai besoin d’écrire telle histoire à tel moment précis. Avant tout, je n’oublie pas que je suis une amoureuse, une professeure et une maman. Avec mes garçons, je leur parle de mon travail, de la construction d’un récit, mais je ne leur impose rien. Si je sens monter chez eux l’étincelle de la lecture, alors je souffle dessus et je rajoute une buche », a mentionné l’écrivaine d’origine matanaise. Fière d’être éditée dans la même maison que l’auteur québécois Richard Petit, qu’elle admire, l’enseignante du cégep a eu aussi la joie de voir ses livres sortir en France. À l’automne dernier, elle avait pris part à l’édition 2018 du Festi-Mots de Matane, en offrant un atelier d’écriture à la population.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média