Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

25 avril 2019

Stéphane Quintin - squintin@lexismedia.ca

Interpellé sur la STQ lors de sa visite, François Legault veut revaloriser l’indemnisation des usagers

Traverse Matane–Godbout–Baie-Comeau

François Legault Société des traversiers du Québec

©Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

François Legault a confirmé mercredi dernier que le ministre des Transports, François Bonnardel, devrait annoncer avant juillet une bonification des compensations financières pour les annulations de traverse.

De passage à Matane le 24 avril, le premier ministre du Québec a été questionné sur la réponse que le gouvernement entend apporter à la crise vécue cet hiver à la traverse MataneGodboutBaie-Comeau. François Legault a déclaré à cette occasion que les compensations financières déjà annoncées seront bonifiées pour les individus et les entreprises affectées par les fermetures jugées intempestives de cette autoroute fluviale entre les deux rives. Le ministre des Transports devrait en faire l’annonce d’ici au mois de juillet.

Deux mesures compensatoires ont déjà été annoncées à l’heure actuelle, d’un côté la tenue d’une campagne promotionnelle de 115 000 $ pour soutenir le tourisme dans la région lors de la prochaine saison et, de l’autre, l’octroi de crédits sur des nouveaux voyages à la traverse totalisant 488 000 $, pour tous les clients dont la réservation a dû être annulée, faute d’une alternative adéquate proposée par la compagnie entre le 19 décembre et le 7 mars. Pour plusieurs entrepreneurs de la région impactés par les annulations de traverse à Matane, comme par exemple le milieu hôtelier, cette indemnisation sous forme de crédits de voyage ne leur apportera rien et les élus avaient réclamé une revalorisation de ces deux mesures.

« Le programme d’indemnisation annoncé est franchement insultant pour notre région et ne tient pas compte de tous les impacts. L’État a une responsabilité : soit il garantit la traverse, soit il indemnise », avait notamment déclaré sur les bancs de l’Assemblée le député Pascal Bérubé. Pour le chef intérimaire du Parti québécois, l’éloignement géographique de l’Est-du-Québec ne devait pas s’accompagner d’un éloignement politique et il avait invité le gouvernement à mieux prendre la mesure des effets provoqués sur l’économie locale et la perception de la région par l’absence de traverse fiable entre Matane et la Côte-Nord. Quant au maire de Matane, il avait demandé une revalorisation de la somme accordée à la campagne touristique promotionnelle prévue l’été prochain et suggéré une répartition sur trois ans de l’enveloppe allouée à cette occasion.

Apollo Société des traversiers du Québec traverse STQ Matane

©Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

L'Apollo a été mis définitivement au rancart par la STQ en mars dernier, à peine deux mois après son acquisition.

Des indemnisations bonifiées

Tout en laissant le soin au ministre des Transports de livrer les détails de l’annonce en temps voulu, le premier ministre a déclaré mercredi dernier que François Bonnardel envisageait de compléter les montants compensatoires promis aux individus et aux entreprises impactés par les déboires hivernaux de la Société des traversiers du Québec (STQ). « Le ministre est en train de regarder à mettre en place une compensation financière qui ne soit pas des crédits sur des prochaines traverses. Il devrait être en mesure de faire une annonce à ce sujet avant juillet », a-t-il confié, en confirmant que la campagne promotionnelle déjà évoquée serait également bonifiée. « François Bonnardel envisage une campagne de publicité pour que les touristes éventuels comprennent que le service va être disponible et corriger l’image négative qui a été amenée par les problèmes vécus au cours de la dernière année », a-t-il poursuivi, en expliquant que cette valorisation devrait passer par des investissements à court terme plutôt qu’un financement sur trois ans. Concernant l’utilisation de l’aéroport de Matane pour convoyer plus de passagers sur la Côte-Nord et compléter l’offre de vols déjà proposée à Mont-Joli, François Legault a jugé que les modifications nécessaires sur le site pour un tel scénario ne pourraient pas être effectuées d’ici à l’été.

François Bonnardel ministre des Transports du Québec Stéphane Lafaut PDG par intérim de la STQ

©Stéphane Quintin

Lors d'une visite à Matane, le 18 février, François Bonnardel et Stéphane Lafaut, nouveau PDG par intérim de la STQ, avaient annoncé une campagne touristique compensatoire de 115 000$.

« On n’exclut pas d’en acheter d’autres, pour être certains d’offrir un service fiable et régulier. » - François Legault, au sujet du navire de relève acquis par la STQ

Développer le tourisme par bateau

C’est l’un des objectifs mis en avant par le premier ministre du Québec lors sa conférence de presse matanaise. Selon lui, la demande est là pour permettre le développement de croisières sur le Saint-Laurent, qui permettraient, grâce à une meilleure offre de services, l’organisation d’une véritable « route des produits du terroir jusqu’à Gaspé ». À ce sujet, lors de la dernière campagne électorale, le député Pascal Bérubé avait déjà proposé de profiter de la réfection à venir du port de Matane pour en faire une desserte touristique maritime sur la rive sud du fleuve. Concernant les services de la traverse, M. Legault a rappelé que la priorité était d’assurer un service fiable, évoquant notamment la mise en place d’un plan B grâce à l’achat d’un nouveau navire par la STQ, le Saaremaa, qui devrait être opérationnel vers la mi-juillet pour servir de navire-relève lors des cales sèches du F.-A.-Gauthier. « On n’exclut pas d’en acheter d’autres, pour être certains d’offrir un service fiable et régulier », a conclu le premier ministre, en évoquant par ailleurs le travail effectué par le nouveau PDG par intérim de la STQ, qui revoit les méthodes de gestion de la société d’État.  

Saaremaa traversier STQ Matane

©Gracieuseté Société des traversiers du Québec

Le prochain traversier de relève de la STQ, le Saaremaa, devrait être opérationnel vers la mi-juillet.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média