Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

10 avril 2019

Stéphane Quintin - squintin@lexismedia.ca

Inspiré par ses filles, un développeur matanais connaît le succès au Canada, en Inde et au Vietnam

Programmation informatique

Emma's Words application développeur matanais

©Courtoisie Jean-Pierre Fortin

Jean-Pierre Fortin, d’origine matanaise, s’est inspiré de sa fille Emma pour développer une application téléchargée à ce jour 1 500 fois, notamment au Canada, en Inde et au Vietnam.

Environ deux ans après s’être plongé dans un défi d’envergure, en avril 2017, un ancien étudiant du Cégep de Matane, aujourd’hui développeur informatique dans la région de Montréal et père de deux filles âgées de 9 et 5 ans, Jean-Pierre Fortin, a eu la joie d’effectuer le lancement officiel d’une application éducative inédite, dont il a assuré la création pour tablettes et téléphones intelligents : « Emma’s Words », déjà téléchargée près de 1 500 fois, notamment au Canada, en Inde et au Vietnam.

Ancien diplômé du Cégep de Matane en sciences humaines et en informatique, Jean-Pierre Fortin, aujourd’hui établi à Montréal, a offert à sa fille aînée, Emma, l’un des cadeaux les plus originaux qui soient. Au début du primaire, en rentrant de l’école, cette dernière était arrivée avec une importante liste de mots à apprendre. À la recherche d’une application pour tablettes et cellulaires qui lui aurait permis d’apprendre tout en s’amusant, ce développeur informatique s’aperçoit alors, ne trouvant rien de convenable pour elle, que l’idéal serait d’en créer une de toutes pièces, un défi de grande ampleur qu’il vient d’achever après deux ans de travail acharné, échelonné dans la semaine entre ses autres mandats.

« Papa, est-ce que je pourrais l’utiliser avant la fin du primaire ? » : elle-même impliquée à son niveau dans le processus de création, Emma n’a pas cessé alors d’apporter la motivation nécessaire à son père pour mener ce projet à terme. Le bilan de ce travail aura été le développement d’Emma’s Words, une application ludique permettant à l’enfant d’apprendre plus facilement les mots de vocabulaire enseignés à l’école ainsi que la conjugaison des verbes. Le principe, pour l’utilisateur, est d’entrer lui-même les termes qu’il souhaite réviser, de les prononcer par la suite à voix haute, puis de les écrire à l’occasion d’un quizz, effectué à la manière d’une énumération orale de mots à bien orthographier. En fonction de la réussite de cette dictée, pour laquelle le correcteur automatique a été automatiquement désactivé, un avatar conçu selon les traits d’Emma se met alors à sourire plus ou moins fortement et à montrer son mécontentement en cas d’erreurs.

Emma's Words application développeur matanais

©Courtoisie Jean-Pierre Fortin

Jean-Pierre Fortin a été encouragé par sa fille pour développer son application, téléchargeable sur tablettes et téléphones intelligents.

« C’est grâce à ma fille que le projet a pu s’étoffer. À travers cette application c’est aussi un souvenir, un cadeau, une trace d’elle que je laisse dans le temps. » - Jean-Pierre Fortin

Une application traduite en neuf langues

Une fois l’application programmée, son créateur a dû faire face au défi de sa mise en ligne dans l’App Store et sur Google Play, où, d’ici à 2020, on prévoit jusqu’à 250 milliards de téléchargements d’applications à travers le monde, soit près du double du chiffre avancé pour 2015. « Une fois l’application terminée, le défi devient alors son bon référencement, pour éviter qu’elle passe inaperçue, ce qui nécessite une bonne maîtrise de paramètres comme les mots-clés, auxquels j’ai pu me familiariser davantage. Le nombre d’étapes à franchir pour arriver à un tel résultat était si impressionnant que c’est une grande fierté aujourd’hui de pouvoir admirer le fruit de mon travail », a mentionné Jean-Pierre Fortin, qui a précisé que l’application, traduite en neuf langues (français, anglais, espagnol, allemand, italien, portugais, japonais, russe et chinois simplifié), avait déjà été téléchargée près de 1 500 fois. L’informaticien a eu la surprise à cette occasion de constater qu’après le Canada, l’Inde et le Vietnam, suivis des États-Unis, représentaient les pays où le plus de téléchargements avaient été répertoriés, parmi d’autres pays à travers le monde. « C’est un domaine très excitant, qui bouge à grande vitesse. Ça faisait longtemps que j’avais envie de créer ma propre application. C’est grâce à ma fille que le projet a pu s’étoffer. À travers cette application c’est aussi un souvenir, un cadeau, une trace d’elle que je laisse dans le temps », a renchéri Jean-Pierre Fortin, qui pratique la programmation depuis ses 13 ans.  

Emma's Words application développeur matanais

©Courtoisie Jean-Pierre Fortin

Un avatar d'Emma a été créé pour l'application, qui sourit quand l'utilisateur réussit ses exercices et affiche son mécontentement en cas d'erreurs.

Une deuxième application pour la cadette

Sollicité par sa plus jeune fille, Alice, le Matanais d’origine s’est résolu aussi, tout en assurant la promotion d’Emma’s Words, à créer une application équivalente dans le domaine des mathématiques, « Alice’s numbers », pour aider les enfants à apprendre leurs opérations au primaire. « L’idée principale de ces applications repose sur le travail actif de l’enfant, qui doit entrer lui-même ses mots et ses chiffres avant de vérifier le succès de son apprentissage lors du quizz. Bien qu’elles ne soient pas là pour remplacer l’accompagnement des parents, elles représentent un outil supplémentaire qui pourra rendre les devoirs plus ludiques », a souligné M. Fortin, en se réjouissant d’avoir vu son application monter une journée jusqu’à la 6e place des applications les plus téléchargées sur Google Play dans la catégorie des jeux éducatifs tendance. « C’est une très belle visibilité pour un développeur indépendant ! », s’est-il enthousiasmé, en rappelant à quel point la mise en marché d’une application de ce type comportait de nombreuses embûches. D’ici à un an, le père de famille devrait ainsi offrir un cadeau unique à sa seconde fille, suffisamment tôt pour lui permettre de faciliter son apprentissage des tables de multiplication.

Plus de renseignements sur Emma’s Words en se rendant sur le lien suivant : https://natcorbeil.com/post/2019/02/14/Apprendre-en-samusant-avec-lapp-Emmas-Words.aspx.

Commentaires

10 avril 2019

IRENE McClintock

Felicitation mr FORTIN UNE IDÉE FANTASTIQUE.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média