Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

09 avril 2019

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Trois municipalités de l'Est de la Haute-Gaspésie s'unissent pour faire face aux sinistres

Municipalités

©Photo Gracieuseté

Bernard Mondion entouré des maires Magella Émond, Guy Bernatchez et Réjean Normand.

Les municipalités de Saint-Maxime-du-Mont-Louis, Mont-Saint-Pierre et Rivière-à-Claude ont décidé de s'allier pour embaucher une ressource qui mettra en place un plan d'urgence en cas de sinistre.

Le mandat a été confié au policier à la retraite et résident de Mont-Louis, Bernard Mondion. Son rôle au cours de la prochaine année sera de préparer les trois municipalités à faire face à un éventuel sinistre. Précisément, le responsable aura à élaborer un plan de sécurité civile selon les dispositions de loi visant à ce que les municipalités possèdent un minimum de moyens pour venir en aide aux sinistrés. Il devra également trouver les meilleurs moyens pour véhiculer de l'information aux citoyens, assurer un suivi en matière de formation et cibler les besoins actuels des municipalités pour bien répondre à une situation d'urgence.

Établi à Mont-Louis depuis 2015 et agissant à titre de pompier pour la municipalité, l'ex-policier estime que son expertise et son sens de la débrouillardise saura l'aider dans son mandat. « On ne part pas de zéro mais les plans existants datent parfois d'une quarantaine d'années et n'ont subi que de légères mises à jour au fil du temps. Aujourd'hui, la réalité est différente et il y a des normes à respecter. Par exemple, un bâtiment choisi comme refuge doit posséder ses services sanitaires pour offrir un minimum d'aisance aux sinistrés. »

Ainsi, tout au long de son mandat, Bernard Mondion développera ce plan d'urgence afin que toutes les ressources soient en place d'ici un an. « Nos bénévoles seront identifiés tout comme le ou les centres de coordination. Nous aurons des ententes avec les organismes qui peuvent nous venir en aide, comme la Croix-Rouge ou la Commission scolaire. De plus, il existe des programmes gouvernementaux pour que les municipalités puissent faire l'acquisition d'équipement pour répondre à une situation d'urgence », précise-t-il.

Pour les trois municipalités, il était naturel de s'unir puisque certaines d'entre elles partagent déjà des ententes en matière d'eau potable et de service incendie. Au-delà des exigences gouvernementales, les municipalités désirent se doter d'un plan efficace puisque les preuves ont été faites au cours des dernières années que Dame Nature peut frapper à tout moment, isolant parfois un village du reste de la région comme l'a été La Martre en 2016. Cette dernière a d'ailleurs aussi élaboré son plan d'urgence.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média