Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

25 mars 2019

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Une explosion des coûts retarde la rénovation de la Maison de la Culture

Maison de la Culture

©Photo Dominique Fortier - L'Avantage Gaspésien

Le projet de rénovation de la Maison de la Culture est sur la glace pendant que la Ville trouve une façon de régler la problématique liée à l'explosion des coûts.

Des travaux d'ingénierie possiblement sous-évalués forcent la ville de Sainte-Anne-des-Monts à revoir tout le processus de rénovation de la Maison de la Culture.

Une très mauvaise surprise attendait le conseil municipal de Sainte-Anne-des-Monts à l'ouverture des soumissions pour les travaux de la Maison de la Culture. Évalués à 4.2 millions de dollars, les travaux coûteraient plus près de 5.7 millions selon les joueurs qui ont soumis des offres en bonne et due forme. Il y aurait donc une différence de 1.5 M$ entre l'évaluation et les coûts réels du projet.

D'abord secouée par ce constat, la Ville a analysé les offres proposées en les comparant avec les évaluations. Or, tous les aspects du projet concordent à quelques points de pourcentage près à l'exception des travaux d'ingénierie qui auraient été sous-évalués d'environ 35 % par rapport au coût proposé dans les différentes soumissions. « On parle de moins de 170 000 $ entre le plus bas et le plus haut soumissionnaire. De plus, on parle de quatre grands joueurs du Bas-Saint-Laurent/Gaspésie en compétition qui arrivent tous sensiblement avec le même prix », explique le maire de Sainte-Anne-des-Monts, Simon Deschênes.

La Ville fait donc face à un dilemme important, soit de revoir le projet de la Maison de la Culture à la baisse ou tenter d'obtenir le 1.5 million manquant. « Nous avons déjà fait faire tous les plans afin d'optimiser la salle de spectacles et l'adapter aux besoins d'aujourd'hui avec les conseils d'un scénographe et d'un acousticien », ajoute Simon Deschênes qui n'a aucune envie de « couper les coins ronds ».

Le problème est que le temps presse. Les travaux devaient commencer sous peu et s'échelonner sur une période allant de neuf à douze mois. « Si on refait les plans, on perd un autre six à huit mois à faire réapprouver le tout par le gouvernement et recommencer les appels d'offres », déplore le maire. Or, l'option la plus envisageable dans ce cas-ci est de convaincre le gouvernement d'injecter une somme supplémentaire pour compléter le montage financier.

La Ville de Sainte-Anne-des-Monts est d'avis que tous ses devoirs ont été faits dans les règles de l'art. Tout au long du processus, les responsables du projet à la Ville ont été accompagnés par un fonctionnaire du ministère de la Culture. « C'est une situation hors de notre contrôle et nous sommes grandement déçus. Tout le matériel était déjà dans les boîtes et nous étions prêts à déménager. Avec ce revirement, ce dossier devient notre priorité », poursuit le maire.

La bibliothèque devra encore attendre avant de se relocaliser. La diffusion de spectacles des Productions de la Salle Comble sera aussi affectée si le dossier traîne en longueur.

 

 

Commentaires

25 mars 2019

Louiselle Dupuis

en espérant que les travaux seront fait par un contracteur de la Gaspésie et que des gens de Ste-Anne-des-Monts auront la chance de travailler dans ce projet. Monsieur le maire j'espère que vous gardez un œil sur la possibilité d'un contracteur local avec des gens de chez nous pour le travail à faire. Nous avons besoin que les menuisiers-charpentiers de chez nous puisse y travailler

26 mars 2019

Steve

L'incompétence est partout.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média