Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

18 mars 2019

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Les Sœurs Saint-Paul-de-Chartres et Noëlla Dupuis saluées lors du Grand bal d'Enfantaisie

Grand Bal Enfantaisie

©Photo Dominique Fortier - L'Avantage Gaspésien

Le Grand Bal d'Enfantaisie a été l'occasion de réunir toutes les personnes ayant l'organisme à coeur.

Le tout premier Grand bal d'Enfantaisie organisé par Carl Leclerc a permis de mettre l'organisme en lumière mais aussi de rendre hommage à ses fondatrices ainsi qu'à Noëlla Dupuis, ex-enseignante à l'école primaire de Tourelle.

Bénévole pour l'aide aux devoirs avec Enfantaisie, Carl Leclerc a décidé de mettre ses talents de chanteur au profit de la cause en organisant une soirée entouré d'Yves Boisjoly, Jude Côté, Fred Parent et la chorale de Tourelle sous la direction de Lorraine Lévesque. Il s'agissait d'ailleurs d'une rare réunion pour ces hommes et femmes qui étaient visiblement heureux de reprendre du service pour cet événement spécial.

Ce Grand bal était le moment idéal pour remercier et rendre hommage aux soeurs de Saint-Paul-de-Chartres, Marielle Arsenault et Solange Labrie, qui ont fondé l'organisme en 1993. Le maire de Sainte-Anne-des-Monts, Simon Deschênes, a été invité à prendre la parole pour souligner l'importance de l'organisme dans la communauté. « Nos religieuses sont les grandes bâtisseuses de notre coin de pays. Enfantaisie en fait partie. Derrière les belles réalisations, il y a toujours des êtres exceptionnels. Solange Labrie et Marielle Arsenault ont jeté les bases de cet organisme qui accueillait à l'époque une vingtaine de filles et de garçons à raison de trois fois par semaine. »

Grand Bal Enfantaisie

©Photo Dominique Fortier - L'Avantage Gaspésien

Simon Deschênes et Carl Leclerc.

Grand Bal Enfantaisie

©Photo Dominique Fortier - L'Avantage Gaspésien

Soeurs Solange Labrie et Marielle Arsnault.

Le maire Deschênes a rappelé le rôle essentiel joué par Marielle Arsenault et Solange Labrie à l'épanouissement de la jeunesse annemontoise. « Vous êtes les fondatrices d'Enfantaisie. Vous avez eu l'idée et vous l'avez porté à bout de bras. Vous avez su être deux personnes significatives pour des centaines d'écoliers. Aujourd'hui, Enfantaisie rayonne de Cap-Chat à Gros-Morne et c'est beaucoup grâce à vous. »

Sœur Laurette Lebreux a également pris quelques minutes pour faire la petite histoire des religieuses de Saint-Paul-de-Chartes dans la communauté. Avec beaucoup d'humour, Laurette Lebreux a retracé les grandes lignes de l'implication des Sœurs, de leur arrivée jusqu'à la création d'Enfantaisie et l'ouverture du Centre Louise-Amélie, en ne manquant pas de souligner l'apport des Sœurs vietnamiennes à la vitalité de la congrégation.

Clin d'œil à Noëlla Dupuis

Carl Leclerc a profité de cette soirée qui réunissait près de 200 personnes pour rendre un touchant hommage à Noëlla Dupuis à qui l'on doit l'instauration de la maternelle à l'école primaire de Saint-Joachim-de-Tourelle. « Au premier regard, Mme Noëlla est venue poser un baume sur mon cœur d'enfant effrayé. Avec son sourire radieux, elle a éclairé mon cœur et en quelques secondes, l'enfant n'avait plus peur et avec ses bras ouverts, elle m'a réconforté. L'enfant a grandi et a voyagé mais il a toujours gardé dans son cœur, l'enseignante qu'il a tant aimé. »

Par la suite, Paryse Saint-Laurent et Louise Lemieux ont, à leur tour, parlé de leur amie et collègue de travail qu'elles ont aimé et avec qui elles ont vécu des moments mémorables. Ces témoignages d'amour ont soulevé de grandes émotions autant chez Noëlla que dans la salle, alors que plusieurs de ses anciens étudiants étaient présents.

Grand Bal Enfantaisie

©Photo Dominique Fortier - L'Avantage Gaspésien

L'ex-enseignante, Noëlla Dupuis.

Grand Bal Enfantaisie

©Photo Dominique Fortier - L'Avantage Gaspésien

Un petit pas de danse pour Carl et Noëlla.

La principale intéressée a été invitée à prendre la parole. À travers un discours bien senti, elle a manifesté toute la joie et l'émotion qui l'habitait. « Je n'aurais pensé être honorée de la sorte pour la vocation, la profession, la mission que j'avais choisi depuis mon très jeune âge. »

C'est en septembre 1968 que la maternelle vit le jour à l'école Maria-Goretti de Saint-Joachim des Tourelles sous la gouvernance des Soeurs de la Présentation de Marie. Pour Noëlla Dupuis, c'était un nouveau chapitre qui commençait. « La tâche n'a pas toujours été facile mais quand on aime ce que l'on fait, on travaille fort et on ne compte pas ses heures pour que la transition entre la maison et l'école soit une réussite », a-t-elle confié.

En remerciant sa famille, ses amis, ses ex-collègues et élèves, Noëlla Dupuis a terminé en rappelant le véritable rôle de l'école et de ses institutrices. « J'en ai aimé de beaux enfants et je les aime encore même devenus grands. Le but de l'éducation n'est pas seulement de faire un enfant bien élevé, ni un enfant instruit qui connaît les usages du monde, mais de faire un enfant heureux et avec de bonnes valeurs. Donnez-leur de l'amour, c'est la nourriture dont on a le plus besoin pour être heureux. »

Commentaires

18 mars 2019

Jeanne Mance Mercier

Félicitations pour cette belle reconnaissance. Longue vie à cette belle initiative!

22 mars 2019

Noëlla Dupuis

Merci Jeanne-Mance... Je t'en souhaite autant... XXX

29 mars 2019

Martine Côté

Bravo chère collègue ! Beaucoup de plaisir et de bons souvenirs que je n'oublierai jamais...

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média