Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

14 mars 2019

Stéphane Quintin - squintin@lexismedia.ca

Une enseignante en soins infirmiers du Cégep de Matane honorée pour un outil d’évaluation clinique

Santé

Jacinthe Savard enseignante Soins infirmiers Cégep de Matane

©Gracieuseté Francis Vachon

Jacinthe Savard enseigne au Cégep de Matane depuis 2001. Son outil pédagogique pour l’évaluation clinique des personnes âgées lui a permis d’être récompensée.

Trois ans après avoir reçu un prix de reconnaissance pédagogique pour son développement d’un outil original d’évaluation clinique des personnes âgées en CHSLD, une enseignante en soins infirmiers du Cégep de Matane, Jacinthe Savard, a été récompensée par un Prix profession santé, dans la catégorie pratique novatrice, pour ce même projet, qu’elle a peaufiné depuis pour l’adapter aux réalités du terrain, où il est utilisé par des infirmières.

Enseignante au Cégep de Matane depuis 2001, après avoir été chargée de cours à l’Université Laval et l’Université du Québec à Rimouski, l’infirmière Jacinthe Savard, spécialisée depuis près d’une dizaine d’années dans le domaine de la gériatrie, travaille depuis 2011 sur le développement d’outils d’évaluation clinique donnant la possibilité aux infirmières de prendre leur place au sein de l’équipe interdisciplinaire, où elles peuvent exploiter pleinement leur rôle grâce à cette procédure simplifiée permettant de mieux documenter l’état de santé d’une personne âgée. Pour ce faire, Mme Savard s’est inspirée des cinq axes de l’acronyme AINÉES, déjà utilisé dans la profession (autonomie-mobilité, intégrité de la peau, nutrition, élimination, état cognitif et sommeil).

« Mon but était d’amener les infirmières à gagner en structure et en autonomie, pour qu’elles puissent prendre leur place lors de la rencontre interprofessionnelle, où elles pourront présenter un portrait clinique plus détaillé des patients, afin de mieux déterminer les soins appropriés. Au départ, il s’agissait d’un outil pédagogique pour mes étudiants, un document que j’ai peaufiné pour en faire un outil clinique utilisable sur le terrain », a expliqué l’enseignante de Matane, en précisant que ces outils permettaient aussi d’améliorer la qualité des soins et le travail en interdisciplinarité.

Le CISSS intéressé par cet outil

Disponible gratuitement, cette procédure a été utilisée depuis par d’autres enseignantes en soins infirmiers du Québec, qui l’ont intégrée dans des stages en centres d’hébergement de personnes âgées. L’outil a été aussi inclus dans différentes pratiques du CISSS du Bas-Saint-Laurent (Centre intégré de santé et de services sociaux), dans le domaine des services d’aide à domicile et dans les CHSLD (Centres d’hébergement et de soins de longue durée). Huit ans après les premiers balbutiements de ce projet, Mme Savard aura donc la joie de recevoir, au cours des prochains mois, lors d’une cérémonie officielle, ce nouveau prix pour sa contribution à l’amélioration de l’organisation du travail des infirmières.

« Il s’agit d’un modèle pour ses étudiants et d’une enseignante hors pair que le Cégep de Matane est fier de compter au sein de son équipe pédagogique », a déclaré l’établissement dans un communiqué. Très impliquée par ailleurs dans le domaine de l’humanitaire, Mme Savard avait participé l’été dernier à une mission à Port-au-Prince, en Haïti, qu’elle renouvellera cette année pour venir en aide à des orphelins et des enfants abandonnés par leurs parents, faute de moyens pour subvenir à leurs besoins.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média