Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

11 mars 2019

Stéphane Quintin - squintin@lexismedia.ca

L’entreprise Mode Ézé plus de Matane reçoit une aide financière de 70 700 $

Investissements

Mode Ézé plus soutien financier gouvernement du Canada

©Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

L’équipe de l’entreprise Mode Ézé plus de Matane, en présence du député fédéral Rémi Massé et du maire Jérôme Landry. La copropriétaire, France Caron, avait établi une connexion par internet avec ses filles, basées à Montréal et en Indonésie.

Trois jours après la Journée internationale des droits des femmes, le député d’Avignon-La Mitis-Matane-Matapédia, Rémi Massé, était présent à Matane le 11 mars pour annoncer un investissement fédéral de 70 700 $ dans une entreprise locale, accordé dans le cadre de la Stratégie pour les femmes en entrepreneuriat, visant à doubler le nombre d’entreprises détenues par des femmes d’ici à 2025 au Canada.

Spécialisée dans la conception, la fabrication et la commercialisation de vêtements de mode adaptés pour les personnes à mobilité réduite ou en perte d’autonomie, l’entreprise Mode Ézé plus de Matane, codirigée par France Caron, a reçu ce soutien financier de 70 700 $ pour appuyer sa stratégie de commercialisation, notamment l’aider à développer ses marchés à l’exportation. Cette somme a été accordée dans le cadre de la première Stratégie pour les femmes en entrepreneuriat du gouvernement du Canada, dotée d’une enveloppe globale de deux milliards de dollars destinée à doubler, d’ici à six ans, le nombre d’entreprises possédées par des femmes. « On dit que près de deux fois plus souvent que les hommes, les femmes propriétaires d’entreprise se voient refuser du financement parce qu’on juge leurs garanties insuffisantes », a tenu à rappeler le député d’Avignon-La Mitis-Matane-Matapédia, Rémi Massé, en pointant du doigt cette inégalité.

Une entreprise familiale et féminine

Fondée à Matane en 1986 par Paulette Hovington Leclerc, l’entreprise Mode Ézé, spécialisée dans la confection de vêtements dignes et adaptés pour les personnes en perte d’autonomie nécessitant une assistance lors de l’habillage, a été rachetée en 1994 par France Caron. Avec l’aide de ses filles Marie Pier et Caroline, avec qui elle s’est associée en 2014 pour assurer la relève, Mme Caron a permis à Mode Ézé plus de se développer en-dehors de la péninsule, notamment avec l’ouverture d’une boutique et d’un centre de distribution à Montréal et de la sous-traitance récente en Indonésie, où est établie l’une de ses filles, sur l’île de Bali. Ces investissements de 70 700 $ permettront à l’entreprise de Matane d’augmenter sa présence à l’international, aux États-Unis, au Mexique, en Asie et en Europe, ainsi que dans d’autres provinces canadiennes. Une augmentation des ventes de 40 % est visée grâce à ce soutien.

« Ce sont des produits de niche alors nous n’avions pas le choix de nous tourner vers davantage d’exportations. » - France Caron, copropriétaire de Mode Ézé plus

En plus des produits de base conçus pour faciliter l’habillement de personnes en perte d’autonomie, qui pourraient être exportés à l’étranger dans des centres d’orthèse et que Mme Caron aimerait aussi voir vendus en pharmacie, la firme compte également développer sa gamme de vêtements de mode adaptés, à la fois tendance et confortables, dont les collections sont dessinées par Marie Pier, passionnée par la couture, détentrice d’un DEC en design de mode. « Ce sont des produits de niche alors nous n’avions pas le choix de nous tourner vers davantage d’exportations », a expliqué France Caron, en précisant que l’entreprise, qui comprend aujourd’hui une quinzaine d’employés, était passée en quelques années à un niveau de plus en plus manufacturier, avec une production en augmentation.   

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média