Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

05 mars 2019

Stéphane Quintin - squintin@lexismedia.ca

La Ville de Matane veut honorer l’ancienne députée Nancy Charest par un parc à son nom

Toponymie

Parc Barachois marina bord du fleuve Matane Nancy Charest

©Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

Le nom de Nancy Charest a été soumis à la Commission de toponymie du Québec pour baptiser le parc situé en face de la marina, sur le bord du fleuve, à Matane.

La Ville de Matane a choisi de rendre hommage à l’ancienne députée provinciale Nancy Charest, élue en 2003 dans l’ancienne circonscription de Matane, comprenant les MRC de Matane et de Haute-Gaspésie, avant la réforme de la carte électorale de 2011. Son successeur à ce poste, le député Pascal Bérubé, a salué cette décision de la Ville, qu’il avait appelée de ses vœux l’année dernière.

Les élus matanais comptent soumettre à la Commission de toponymie du Québec le nom de Nancy Charest pour le parc situé en face de la marina, en bordure du fleuve, et honorer ainsi la mémoire de l’ancienne députée libérale de Matane, entre 2003 et 2007, décédée d’hypothermie en 2014, à 54 ans. Native de Matane, cette avocate diplômée de l’Université Laval a spécialisé sa carrière autour de la fiscalité, avant de se lancer en politique à l’occasion des élections générales québécoises de 2003, à l’issue desquelles elle a été élue pour le Parti libéral du Québec, avec une trentaine de voix d’avance sur le député Pascal Bérubé. Les deux candidats seront de nouveau opposés aux élections de 2007, remportées cette fois-ci par le candidat péquiste, réélu depuis en 2008, 2012, 2014 et 2018.

« Considérant qu’elle s’est impliquée dans le développement des régions, nous considérons qu’il y a lieu d’évoquer son souvenir. » - Les élus de Matane, à l'unanimité

Au cours de son mandat, la députée libérale a notamment accédé aux postes d’adjointe parlementaire au ministre des Finances de 2003 à 2005, puis d’adjointe parlementaire au ministre de la Justice de 2005 à 2007. Défaite en 2007, Nancy Charest s’est alors présentée aux élections fédérales de 2008 et 2011 pour le Parti libéral du Canada, dans l’ancien comté de Haute-Gaspésie-La Mitis-Matane-Matapédia, respectivement remporté, ces années-là, par Jean-Yves Roy puis Jean-François Fortin, sous l’étiquette du Bloc québécois. Consultante pour le groupe Bois BSL de Mont-Joli, Mme Charest a travaillé par la suite comme agente de diversification à la Ville de Sainte-Anne-des-Monts. « Considérant qu’elle est née à Matane, a été députée provinciale, a occupé des fonctions d’adjointe parlementaire aux ministres des Finances et de la Justice et qu’elle s’est impliquée dans le développement des régions, nous considérons qu’il y a lieu d’évoquer son souvenir », ont déclaré les élus matanais à l’unanimité.

De son côté, dès le mois d’avril 2018, le député Pascal Bérubé avait écrit à la Ville pour évoquer l’importance de souligner la contribution de Mme Charest à travers la toponymie municipale. « Personnalité politique fort appréciée, elle aura contribué à l’essor de notre ville et de notre région. Elle a été seulement la deuxième femme élue à ce poste dans l’histoire de la circonscription », a-t-il rappelé, la première, libérale elle aussi, ayant été la députée Claire-Hélène Hovington, de 1985 à 1994. M. Bérubé a salué l’initiative de la Ville, il y a quelques années, de nommer huit parcs en l’honneur de femmes ayant marqué la communauté par leur engagement. « C’était une excellente idée et je souhaite que se poursuive cette reconnaissance de nos concitoyennes d’exception à travers la toponymie », avait-il suggéré. À noter que l’inauguration officielle du site aura lieu ultérieurement, à l’issue de la validation de la Commission de toponymie du Québec.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média