Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Justice

Retour

22 février 2019

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Vol au marché de Saint-Ulric: Sébastien Charrette Dugas blanchi de toutes accusations

©Photo Gracieuseté

Le vol s'est produit le 30 janvier 2018 au Marché Richelieu de Saint-Ulric.

Sébastien Charrette Dugas, arrêté il y a maintenant un an en lien avec un vol perpétré au marché Richelieu de Saint-Ulric, a été blanchi de toutes les accusations qui pesaient contre lui.

Le 30 janvier 2018, un individu armé s'était présenté au Marché Richelieu Gaétan Dubé de Saint-Ulric en exigeant le contenu du tiroir-caisse et d'un coffre-fort situé en arrière du comptoir. Le suspect était reparti avec une somme d'argent. Quelques jours plus tard, Sébastien Charrette Dugas était arrêté en lien avec ce larcin puis accusé de vol qualifié, de port d’arme dans un dessein dangereux et de déguisement dans un dessein criminel.

Clamant son innocence depuis le tout début, le jeune homme alors âgé de 29 ans a dû vivre pendant une année complète sous des conditions contraignantes incluant un couvre-feu et l'interdiction de se retrouver près du marché Richelieu, l'empêchant ainsi de regagner son logement de Saint-Ulric.

Son avocat, Me Julien Lamalice, explique que son client a vécu pendant une année avec la crainte de se retrouver dans un pénitencier fédéral puisque les accusations qui pesaient contre lui pouvant entraîner l'emprisonnement à perpétuité.  

Le coup de théâtre s'est produit lors de sa dernière comparution au Palais de justice de Matane le 11 février dernier alors que le procureur de la Couronne a annoncé qu'il laissait tomber toutes les accusations contre Sébastien Charrette Dugas. Un complément d'enquête sur la vidéo de surveillance de l'épicerie aurait convaincu la Couronne d'abandonner la poursuite contre l'accusé, mettant ainsi fin au cauchemar du jeune homme. Ls détails du complément d'enquête n'ont pas été dévoilés.

Pour Me Julien Lamalice, ce revirement de situation a été accueilli avec grand soulagement. « Mon client a toujours dit qu'il était innocent dans cette affaire. Malgré tout, il a été emprisonné pendant une semaine, il a dû vivre l'étape de l'enquête préliminaire en plus d'avoir subi un long interrogatoire au moment de son arrestation. Pendant un an, il a cru qu'il pourrait se retrouver emprisonné pour un crime qu'il n'a pas commis. »

Commentaires

22 février 2019

Andre Langlois

Nous sommes dans un monde a l envers et disproportionne

23 février 2019

Lisa Gagnon

wow pas juste ca il devrait avoir plus de peruves avant d'accuser qqn franchement.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média