Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

21 février 2019

Stéphane Quintin - squintin@lexismedia.ca

Les chiffonnières de St-Adelme et de St-Jean-de-Cherbourg promeuvent la récupération avec un défilé

Friperies

Créations Chic-Choque chiffonnières Saint-Adelme Saint-Jean-de-Cherbourg

©Gracieuseté Sandra Bérubé

Le défilé de mode des chiffonnières de Saint-Adelme et Saint-Jean-de-Cherbourg s’est terminé le 16 février par la mise en valeur d’une robe de mariée portée par Ginette Marquis, au bras de Louis Blanchette.

À l’occasion d’un défilé de mode organisé à la halte des montagnes de Saint-Jean-de-Cherbourg le 16 février devant près d’une centaine de personnes, les chiffonnières du village et de celui, voisin, de Saint-Adelme, ont présenté leur projet « Créations Chic-Choque » et ont fait l’éloge de la réutilisation des vêtements à travers un défilé de mode intergénérationnel auquel une quinzaine de personnes ont pris part, revêtues des vêtements des deux friperies respectives.

Dans le cadre du volet de soutien aux actions communautaires du programme Québec ami des aînés, les chiffonnières des villages de Saint-Jean-de-Cherbourg et de Saint-Adelme ont reçu l’année dernière une subvention d’environ 30 000 $ destinée à les aider dans leur organisation d’ateliers intergénérationnels de transformation des vêtements, dont le savoir-faire, transmis depuis des siècles, est sur le point de disparaître aujourd’hui. En plus de ces ateliers dans le domaine du textile, ayant débuté le 15 octobre, pour permettre le partage de ces connaissances artisanales aux générations futures, les chiffonnières des deux villages ont profité de ce soutien financier pour lancer leur propre ligne de couture baptisée « Créations Chic-Choque », dont les modèles ont déjà eu l’occasion d’être exposés lors de divers événements communautaires comme l’exposition des artisans du groupe l’Amitié de Saint-Adelme, le 9 décembre. Le dernier événement d’envergure organisé dans ce cadre, et qui a réuni près de 120 personnes, a été le défilé de mode des chiffonnières qui s’est tenu à la halte des montagnes de Saint-Jean-de-Cherbourg, où la friperie locale a été installée dans ses nouveaux locaux du centre communautaire. À cette occasion, une quinzaine de modèles de tous âges, dont deux hommes, particulièrement applaudis, ont joué le rôle de mannequins pour mettre en valeur, lors de deux tours de piste, les vêtements quatre saisons récoltés par les chiffonnières des deux villages.

« C’était très émouvant de pouvoir lire la fierté dans le regard des personnes qui défilaient. » - Victorienne Gagné, présidente des chiffonnières de Saint-Jean-de-Cherbourg

Promouvoir la récupération

Le défilé de mode a permis à ces organismes de souligner la richesse des vêtements proposés dans ces friperies et d’insister sur l’intérêt de ne rien jeter, des miracles de couture pouvant être accomplis à partir de vieilles pièces de tissu pour leur offrir une seconde vie. « Les chiffonnières des deux villages ont uni leurs forces pour mettre en vedette la récupération des vêtements généreusement apportés par la population durant l’année », a expliqué Martine Thibault, coordonnatrice du comité « Collectivité 733 », né en 2014 avec l’objectif de réunir les villages de Sainte-Félicité, Grosses-Roches, Saint-Jean-de-Cherbourg et Saint-Adelme, qui possèdent ce même indicatif téléphonique, pour mieux partager leurs ressources humaines, communautaires et matérielles et donner ainsi plus de poids à leur comité de développement respectif. Mme Thibault a mentionné par ailleurs que l’intérêt de la soirée a été aussi d’informer les personnes présentes sur l’histoire des vêtements présentés au public, dont certains, fabriqués en Italie et achetés en Pologne, se sont retrouvés en Gaspésie, où ils ont été acquis par d’autres personnes à leur tour. « Ça a été une soirée formidable ! Les gens ont bien participé et ont pu constater le travail accompli ensemble par les chiffonnières de Saint-Jean-de-Cherbourg et de Saint-Adelme. C’était très émouvant de pouvoir lire la fierté dans le regard des personnes qui défilaient », s’est réjouie Victorienne Gagné, présidente des chiffonnières de Saint-Jean, qui avait déjà participé il y a 40 ans à la création de la friperie de Saint-Adelme.

La première partie de la soirée a été l’occasion de présenter les pièces confectionnées par Créations Chic-Choque, réunissant, depuis environ quatre mois, près d’une dizaine de couturières des deux villages voisins. Ces dernières ont notamment mis la main à la pâte pour donner vie à des sacs recyclés à partir du tissu de recouvrement de sièges de théâtre, baptisés « Sauve…tu peux ! », pour montrer que des gestes simples de récupération sont possibles pour limiter le gaspillage et la pollution. Les produits de cette ligne de couture inédite seront présentés à l’occasion de divers festivals d’artisanat ou lors de fêtes locales. À noter que l’argent récolté au cours de la soirée est revenu aux deux organismes, qui ont encore plusieurs idées conjointes en cours de développement dans le domaine des métiers d’art. L’objectif serait notamment d’inviter des couturières de Grosses-Roches et Sainte-Félicité à rejoindre le projet, dont les bénévoles vont chercher à assurer la pérennité.  

Créations Chic-Choque chiffonnières Saint-Adelme Saint-Jean-de-Cherbourg

©Gracieuseté Sandra Bérubé

Le sac recyclé «Sauve...tu peux !» est issu des Créations Chic-Choque, réunissant depuis environ quatre mois des chiffonnières de Saint-Adelme et de Saint-Jean-de-Cherbourg.

Commentaires

1 mars 2019

Benoit Simard

Ca c'est beau de voir une communate de se prendre de tres beau programes tel ci, Bravo a tous, D'un encien de St-Jean de Charbourg et maintenant en Nouvell Ecosse...

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média