Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

15 février 2019

Stéphane Quintin - squintin@lexismedia.ca

Le danseur Benjamin Gardenat remporte la finale locale de Cégeps en spectacle à Matane

Danse

Finale locale Cégeps en spectacle Benjamin Gardenat

©Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

L’étudiant Benjamin Gardenat, originaire de l’île de la Réunion, a remporté la finale locale de Cégeps en spectacle avec son numéro de danse interprété sur la chanson « Ne me quitte pas » de Jacques Brel.

Dans le cadre de la 40e édition du concours Cégeps en spectacle, l’établissement collégial matanais a accueilli sa finale locale le 14 février. Cette soirée dédiée aux arts de la scène a été l’occasion pour le danseur d’origine réunionnaise Benjamin Gardenat, étudiant en Techniques d’intégration multimédia, de remporter cette édition 2019 de l’événement.

La salle Lucien-Bellemare du Cégep de Matane a accueilli, dans la soirée du jeudi 14 février, près de 150 personnes venues assister à la finale locale de Cégeps en spectacle, au cours de laquelle six numéros ont été présentés à un public constitué en majorité d’étudiants. Le seul danseur parmi les candidats, Benjamin Gardenat, étudiant en Techniques d’intégration multimédia originaire de l’île de la Réunion, est parvenu à séduire la salle et le jury par sa chorégraphie interprétée sur la chanson « Ne me quitte pas » de Jacques Brel, diffusée en trame sonore. En ce jour de Saint-Valentin, l’air a sans doute pu résonner d’une manière particulière. Il aura en tout cas permis au jeune danseur de mériter les félicitations du jury pour la qualité de son travail et l’originalité de son numéro.

À noter que sa victoire lui a valu de remporter la somme de 300 $, remise par l’association étudiante ainsi qu’une qualification à la finale régionale de l’Est-du-Québec, prévue à Rimouski le 30 mars. Sa performance faisait partie des six numéros évalués par un jury composé de l’animatrice de l’émission Bon pied, bonne heure, Isabelle Lévesque, de sa collègue Kim Bergeron, chroniqueuse culturelle pour Radio-Canada, et de Francisca Jaramillo, pianiste, professeure de piano et rédactrice-recherchiste au sein du Groupe PVP. Chacun des numéros était évalué en fonction de son originalité (30 %), du talent des artistes (40 %) et de leur présence sur scène (30 %). En plus du vainqueur, une douzaine de jeunes y ont aussi participé, en chant et en musique. L’animateur de vie étudiante Darrel Gauthier en a profité pour souligner l’ambiance décontractée qui a régné durant la soirée ainsi que l’esprit de camaraderie entre les différents participants.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média