Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

13 février 2019

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Le partenariat se poursuit entre le Centre de pédiatrie sociale et Loisirs Cap-Chat

Annie Chenel et Stéphane Lemieux

©Photo Dominique Fortier - L'Avantage Gaspésien

Annie Chenel et Stéphane Lemieux unissent leurs efforts pour offrir une programmation variée d'activités à la jeunesse cap-chatienne.

Pour une deuxième année consécutive, le Centre de pédiatrie sociale de la Haute-Gaspésie (CPSHG) et Loisirs Cap-Chat unissent leurs efforts afin d'offrir conjointement des activités à l'ensemble de la jeunesse cap-chatienne.

Ce partenariat renouvelé a pour objectif de bonifier l'offre de loisirs à Cap-Chat mais également d'éviter de dédoubler certaines activités. En raison du bassin limité de participants, les deux organismes sont d'avis que les citoyens sortent gagnants d'avoir une seule offre de loisirs. « Nous visons la même clientèle et, en plus, notre mandat est aussi d'avoir une offre d'activités complémentaires à ce qui se fait déjà dans le milieu, tant au niveau plein-air que culturel », explique la coordonnatrice du CPSHG, Annie Chenel.

Les deux organismes ont déjà proposé des activités dans le temps de Noël avec un spectacle de marionnettes à l'école Saint-Norbert et les contes à la bibliothèque. « D'autres activités sont à prévoir pendant la semaine de relâche dont la course des pompons au Centre de plein-air ainsi que du ski et de la glissade gratuite. Plus tard, on prévoit aussi revenir avec la chasse aux cocos de Pâques en soirée », ajoute Stéphane Lemieux de Loisirs Cap-Chat.

Par ailleurs, cette collaboration a aussi amené des améliorations aux services proposés au camp de jour Sport'Art en plus de permettre à des jeunes de vivre une expérience sur le marché du travail. « Quatre jeunes du secondaire sont à l'emploi pendant nos activités grâce à une subvention de la Démarche intégrée en développement social. De plus, l'expérience acquise pendant l'année permet aux jeunes d'être mieux équipés pour éventuellement occuper un emploi au camp de jour », lancent Annie et Stéphane.

La programmation détaillée des activités à venir sera disponible sous peu sous forme de dépliant dans plusieurs points de chute de la municipalité.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média