Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

12 février 2019

Stéphane Quintin - squintin@lexismedia.ca

Saint-Ulric, Saint-Léandre et Baie-des-Sables se mobilisent pour garder leur curé

Religion

Saint-Ulric église

©Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

Une pétition a été lancée dans les paroisses de Saint-Ulric, Baie-des-Sables et Saint-Léandre pour inviter les paroissiens à faire pression sur l’archevêché pour que le curé Hermel Pelletier puisse continuer à officier sur place au-delà du 31 juillet.

Une pétition sur l’avenir des paroisses de Saint-Ulric, Baie-des-Sables et Saint-Léandre, réunies au sein du secteur Souffle d’azur, a été déposée dans chacun des trois villages le mois dernier, pour demander à l’archevêque Mgr Grondin d’autoriser le curé Hermel Pelletier, dont le mandat doit prendre fin le 31 juillet, à poursuivre ses fonctions après cette date.

À la suite d’une réunion tenue début janvier entre les trois fabriques du secteur Souffle d’azur, les paroissiens ont voulu se mobiliser pour signifier à l’archevêque leur volonté de conserver auprès d’eux l’abbé Hermel Pelletier, dont la 13e année de mandat sur place devrait être la dernière, le diocèse ayant annoncé la fin de ses fonctions le 31 juillet, date à partir de laquelle les trois paroisses seront fusionnées au secteur de Matane, une éventualité redoutée par chacune des fabriques actuelles. « Le jour où notre curé sera parti, nous craignons une dévitalisation accélérée de notre paroisse, qui a déjà du mal à assurer sa survie. En cas de rattachement au secteur de Matane, le nombre de quêtes dans notre église pourrait passer de quatre par mois à une toutes les cinq à six semaines. Cette perte de revenus n’est pas rassurante pour la survie de la paroisse et la mobilisation de nos bénévoles », a témoigné le président de la fabrique de Saint-Léandre, Réal Bérubé, selon qui un tel regroupement aurait plusieurs désavantages.

De son côté, le président de la fabrique de Saint-Ulric, Marius Lavoie, a affirmé que M. Pelletier, que nous n’avons pas réussi à rejoindre, envisagerait de prendre sa retraite dans l’éventualité où le diocèse le nommerait dans un autre secteur, mais qu’il ne refuserait pas de continuer à assurer ses fonctions au sein des trois paroisses où il officie actuellement. Selon M. Lavoie, dans le secteur depuis treize ans, le prêtre septuagénaire, qui aurait eu l’occasion de se constituer dans les trois villages un cercle de connaissances, serait réticent à un déménagement, ce que Réal Bérubé a confirmé. « Le départ d’Hermel Pelletier aurait comme conséquence une réduction des services offerts à la paroisse, d’où notre décision de déposer des pétitions dans chacun des trois villages du secteur et de nous réunir début mars pour demander une rencontre avec l’archevêché, avec l’appui des signatures reçues », a expliqué le président de la fabrique de Saint-Ulric.

Église de Saint-Léandre

©Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

Une partie de l'église de Saint-Léandre a été reconvertie en centre socio-culturel, dont l'inauguration a eu lieu au printemps dernier.

Encore plusieurs semaines pour signer

Disponible à différents endroits dans les paroisses respectives, la pétition sur l’avenir du secteur Souffle d’azur demande l’autorisation à l’archevêque de maintenir les fonctions du prêtre officiant sur place au-delà du 31 juillet, pour mieux se préparer aux changements redoutés en cas de regroupement au sein d’une nouvelle unité pastorale de Matane qui engloberait ces trois nouveaux villages, avec la mise en place possible d’une unité pastorale satellite pour les animer. « Cette façon de faire aura comme conséquence une réduction importante des services offerts à nos communautés, avec une messe toutes les deux, quatre ou six semaines », déplore le texte de la pétition. Cette dernière, à Baie-des-Sables, est disponible au dépanneur Chez B, à la résidence des Sables et au sous-sol de l’église. À Saint-Léandre, les personnes interpellées par ces enjeux peuvent la signer au dépanneur et à la fabrique. À Saint-Ulric, il est possible de la signer au marché Dubé ainsi qu’à la sacristie de l’église. Dans tous les cas, les marguilliers des différentes paroisses disposent aussi du texte.

Baie-des-Sables église

©Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

Des paroissiens jugent ironique que Baie-des-Sables et Saint-Ulric puissent voir disparaître leur curé l'année de la célébration du 150e anniversaire de leur érection canonique.

Quel avenir pour les églises du secteur Souffle d’azur ?

Derrière le maintien en fonction du prêtre au sein des trois villages, qui bénéficient au moins d’une messe hebdomadaire sur place, c’est la survie même des églises qui agite les paroissiens. À Saint-Ulric, si les revenus ont diminué, le président de la fabrique affirme que la paroisse parvient malgré tout à éviter une situation déficitaire. Au cours des dernières années, des travaux de 56 000 $ auraient été effectués pour consolider la toiture de l’église, dont le sous-sol abrite notamment les activités du cercle de fermières et les activités de catéchèse. Pour diminuer les coûts de chauffage au fioul l’hiver, estimés à 23 000 $, les célébrations sont concentrées dans la sacristie. Du côté de l’église de Saint-Léandre, d’un gabarit moins imposant, la corporation de développement local avait inauguré, au printemps dernier, un nouveau centre socioculturel installé à l’étage, baptisé « le jubé », qui a déjà accueilli plusieurs expositions, conférences et rencontres avec des écrivains. Les réflexions autour d’une nouvelle vocation pour ces différents bâtiments, à l’heure où la démographie n’est pas favorable envers les pratiquants, devraient ainsi prendre davantage d’ampleur au cours des prochaines années. Alors que Baie-des-Sables et Saint-Ulric célèbrent en même temps, cette année, le 150e anniversaire de leur érection canonique, le départ de leur prêtre est perçu par plusieurs paroissiens comme une ironie que la démarche entreprise auprès de l’archevêché le mois prochain cherchera à effacer.

Saint-Ulric église

©Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

L'église de Saint-Ulric accueillera l'archevêque l'été prochain pour célébrer le 150e anniversaire de la paroisse.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média