Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

06 février 2019

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Projet d'agrandissement à l'usine BioTEPP de Cap-Chat

BioTEPP

©Photo Dominique Fortier - L'Avantage Gaspésien

BioTEPP est une entreprise de Lévis qui possède une usine de production à Cap-Chat.

L'entreprise BioTEPP, qui se spécialise en en pesticides biologiques, souhaite bientôt tripler sa production, ce qui signifierait un agrandissement de leurs installations de Cap-Chat.

Le développement du produit Virosoft CP4 a permis à l'entreprise d'aller chercher une part de marché importante dans l'ouest américain, notamment dans les états de l'Oregon et de Washington. « Nous visons maintenant l'Est des États-Unis et l'Amérique latine. Si nous atteignons nos objectifs, ça signifiera un agrandissement de notre usine de Cap-Chat. Nous sommes aussi en attente d'une réponse pour le financement requis pour entreprendre éventuellement ces travaux. Nous sommes optimistes quant à la concrétisation de nos objectifs », explique le porte-parole de l'entreprise, André Chapleau.

Quant au produit qui représente la pierre d'assise de BioTEPP, soit le Virosoft CP4, il s'agit d'un biopesticide viral qui s'attaque aux parasites qui ravagent les arbres fruitiers. Si le biopesticide est utilisé contre le ver de pomme au Canada, le Virosoft CP4 a aussi prouvé son efficacité sur d'autres types d'arbres tel le poirier, le pêcher, l'amandier et le noyer.

BioTEPP avait reçu un coup de pouce financier de 400 000 $ de Développement économique Canada en juillet dernier pour aider l'entreprise avec son expansion à l'international. Quelques mois plus tard, BioTEPP recevait également le soutien de Filaction et Produits naturels Canada.

Ainsi, l'entreprise souhaite consolider son marché actuel en termes de quantité mais également de développer davantage de produits qui pourront s'attaquer à d'autres parasites.

BioTEPP a d'ailleurs annoncé la nomination de l'agronome, Sylvie Richard, au poste de présidente directrice générale de l'entreprise, succédant ainsi à Claude Gagnon qui hérite du poste de président du conseil d'administration.

Ces bonnes nouvelles ont fait réagir la mairesse de Cap-Chat, Marie Gratton, qui tenait à saluer le succès de l'entreprise. « BioTEPP connaît de beaux succès à l’international avec son produit phare, le Virosoft CP4 fabriqué à l'usine de Cap-Chat. Au nom de la Ville de Cap-Chat, nous souhaitons féliciter Mme Richard pour ses nouvelles fonctions. Nul doute qu'elle réussira à insuffler un vent nouveau dans le monde des biopesticides grâce à son dynamisme, ses expériences et sa vision de l'avenir. Comme elle l'a fait récemment, la Ville de Cap-Chat continuera de soutenir les projets de BioTEPP dans son milieu, d'apporter l'assistance sollicitée lorsque nécessaire et souhaiter qu'ils trouvent des issues positives à leurs projets. »

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média