Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

06 février 2019

Stéphane Quintin - squintin@lexismedia.ca

Après une année transitoire, Matane veut un toit définitif pour le marché public en 2020

Gastronomie et produits locaux

Marché public de la Matanie Matane Saveurs de la Matanie

©Stéphane Quintin

Le 15 décembre, le marché public de Noël avait accueilli près de 1 100 visiteurs au cégep, l’un des lieux envisagés pour un déménagement de l’activité cet été.

Pour sa 7e édition, le marché public de la Matanie a entrepris des démarches avec la Ville de Matane pour se trouver un toit l’été prochain, au cours duquel le Colisée Béton-Provincial ne pourra plus l’accueillir que pendant sept semaines. Plusieurs options sont sur la table.

Alors que le Colisée Béton-Provincial envisage de démarrer ses compresseurs le 4 août 2019, pour avoir une glace prête le 12 août et accueillir ainsi une école de hockey, le marché public de la Matanie ne pourra plus avoir accès au lieu que pendant sept samedis. L’organisme Saveurs de la Matanie, qui a tenu l’été dernier son marché public durant dix éditions étalées du 21 juillet au 22 septembre, a entamé des démarches autour d’une relocalisation de l’activité cette année dans un lieu unique. Selon la Municipalité, en effet, le centre sportif ne pourra accueillir l’événement qu’entre le 20 juillet et le 31 août, date du prochain salon du loisir de la ville, et le marché public devra dénicher un nouvel emplacement durant le mois de septembre.

« On parle d’une situation transitoire en 2019. Pour 2020, on espère avoir un lieu qui va permettre au marché public d’avoir un endroit bien aménagé, mais plus à l’extérieur. » - Jérôme Landry, maire de Matane

Le succès du marché de Noël au cégep, qui avait accueilli en décembre dernier près de 1 100 visiteurs, dont de nombreux étudiants, moins présents à l’activité en temps normal, place l’établissement collégial dans la liste des lieux envisagés pour un déménagement des étals. « On parle d’une situation transitoire en 2019. Pour 2020, on espère avoir un lieu qui va permettre au marché public d’avoir un endroit bien aménagé, mais plus à l’extérieur », a précisé le maire de Matane, Jérôme Landry, en soulignant qu’un site au fort potentiel touristique était visé, notamment dans le cadre de la démarche d’aménagement du centre-ville débutée avec l’équipe de l’architecte Pierre Thibault. « Il faut trouver une façon d’aménager un endroit qui va être drôlement intéressant pour permettre aux producteurs de bien vendre leurs produits mais qui va être aussi utilisé à d’autres fins par la suite », a expliqué l’élu, en rappelant qu’en-dehors des heures de vente le samedi, le marché public allait être absent du site le reste de la semaine.

Marché public de la Matanie Matane Saveurs de la Matanie

©Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

Durant l'été 2018, entre le 21 juillet et le 22 septembre, près de 10 000 personnes ont été dénombrées au marché public de la Matanie.

Conscient que la perte du colisée durant l’automne survient à un moment où la production maraîchère connaît une forte période d’activité, le coordonnateur du marché public de la Matanie, Mathieu Trépanier, a déclaré avoir entamé des démarches pour approcher différents partenaires et trouver un nouveau lieu qui pourrait être occupé durant toute la saison. « L’idéal serait de rester au même endroit durant tout l’été, de trouver aussi un lieu qui pourrait accueillir jusqu’à une vingtaine de producteurs de la région », a-t-il mentionné, en soulignant n’être actuellement qu’au début du processus, le premier marché public n’étant prévu qu’à la mi-juillet. Selon lui, Saveurs de la Matanie devrait par ailleurs chercher à développer de nouveaux rendez-vous durant l’automne, entre le marché d’été et le marché de Noël. En 2018, près de 10 000 personnes ont été dénombrées entre le 21 juillet et le 22 septembre lors des différentes éditions du marché public.

Marché public de la Matanie Matane Saveurs de la Matanie

©Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

Pas moins d'une quinzaine de producteurs de la région participent à l'activité chaque année.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média