Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

28 janvier 2019

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

25 000 $ de redevances par année dans les TNO de la Haute-Gaspésie

ÉCONOMIE

©Photo Facebook

Le TNO du Mont-Albert inclut notamment la localité de Cap-Seize.

Grâce au parc éolien Mont-Rothery situé en partie sur les territoires non-organisés de la Haute-Gaspésie, l'endroit bénéficie de redevances à la hauteur de 25 000 $ annuellement qui permet l'élaboration de différents projets.

Il s'agit de la troisième année consécutive que la MRC de la Haute-Gaspésie reçoit ces redevances qui sont injectées dans le développement social et récréotouristique des territoires non-organisés.

Le parc éolien Mont-Rothery est entré en fonction en décembre 2015. Il compte 37 éoliennes dont cinq se retrouvent sur le TNO de Mont-Albert. Avec une durée de vie prévue de de 20 ans, le parc rapportera 25 000 $ à la MRC pour l'ensemble de cette période.

Jusqu'à maintenant, les fonds ont été utilisés pour réaliser une course de sentier qui a remplacé ponctuellement l'Ultra-Trail du Mont-Albert. Des sommes ont aussi été utilisées pour organiser des activités de ski hors-piste et pour absorber la taxe sur l'utilisation des infrastructures supralocales comme l'aréna J.-Robert-Lévesque, la bibliothèque Blanche-Lamontagne et la piscine municipale. L'argent des redevances a également permis d'organiser des activités sociales à Cap-Seize, de créer une halte nourricière et de distribuer des paniers d'épicerie aux familles défavorisées du secteur.

C'est à la suite de l'annonce des redevances par EDF énergies renouvelables que la MRC de la Haute-Gaspésie avait créé ce fonds de développement spécial pour les TNO. Chaque année, les citoyens sont appelés à déposer des projets qu'ils souhaitent voir se réaliser. « C'est un peu comme un budget participatif. C'est intéressant pour les citoyens et les organismes puisqu'ils sentent interpellés à jouer un rôle dans leur communauté », explique le préfet Allen Cormier.

Bon an, mal an, environ cinq projets sont soumis. Chacun d'entre eux dispose d'un budget maximum de 5 000 $. Acutellement, le fonds des TNO s'élève à 42 800 $. Toutefois, le préfet Cormier explique qu'un « coussin financier » est conservé pour palier les imprévus. Ainsi, pour 2019, une somme de 25 000 $ est disponible pour différents projets. L'appel de projets se fera aux alentours du mois de mai.

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média