Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

08 Septembre 2018

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Foresterie et main-d'œuvre au menu de Louis Lebouthillier

Élections provinciales 2018

©Photo Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

Louis Lebouthillier croit que la foresterie doit être à nouveau considérée comme un secteur viable et rempli de potentiel pour la Gaspésie.

Le candidat de la Coaltion Avenir Québec dans le comté de Gaspé, Louis Lebouthillier, entend redorer le fleuron de l'industrie forestière tout en s'attaquant à la pénurie de main-d'œuvre qui sévit en Gaspésie.

Louis Lebouthillier est d'avis que la pénurie de main-d'œuvre doit être adressée rapidement. Pour y arriver, le candidat caquiste souhaite pouvoir compter sur des travailleurs provenant de l'extérieur du Québec. « Nous avons vu dans les industries de Grande-Rivière et Sainte-Thérèse-de-Gaspé que les immigrants peuvent nous apporter beaucoup pour combler les postes vacants. Mais il y a des irritants à régler à commencer par le permis de travail qui doit permettre aux immigrants de travailler dans plusieurs usines, ce qui n'est pas le cas actuellement. »

Louis Lebouthillier rejoint également la position du chef François Legault qui estime que des immigrants doivent être déployés en région tout en apportant une attention particulière à la francisation de ceux-ci.

Par ailleurs, le candidat originaire de Grande-Rivière croit qu'il y a lieu de faire beaucoup plus pour le secteur de la foresterie. « Lorsque nous allons prendre le pouvoir le 1er octobre, il faudra se pencher sur cet enjeu. Bien que je sois actuellement à la recherche de solutions, on peut déjà affirmer qu'une meilleure rémunération encouragerait les jeunes à se diriger vers cette branche. De plus, il faut aussi que notre bois soit transformé en Gaspésie. »

Finalement, Louis Lebouthillier a la ferme intention de travailler au développement de la région et participer à son essor économique en allant à la recherche d'investissements afin d'épargner les contribuables gaspésiens.

Et la Haute-Gaspésie?

Quant à la Haute-Gaspésie, le candidat caquiste affirme que son statut de MRC dévitalisée la positionne en tête des priorités. On a donc demandé à Louis Lebouthillier comment il voyait le débat entre le développement récréotoursitque dans les Chic-Chocs et la protection du cheptel de caribous. « On va essayer de faire les deux, soit de permettre le développement économique par le tourisme tout en protégeant les caribous. » Pour y arriver, le caquiste explique que les Chic-Chocs sont vastes et que le secteur où se retrouvent les caribous représente qu'une infime partie de tout le territoire exploitable. « Il reste encore un immense terrain de jeu pour développer le récréotourisme », conclut-il.

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média