Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

06 Septembre 2018

Stéphane Quintin - squintin@lexismedia.ca

Le préfet de la Matanie et ses collègues interpellent les candidats sur huit enjeux

©Charles Lepage - L'Avantage Gaspésien

Le préfet de la Matanie Denis Santerre, 2e en partant de la gauche, était présent à Mont-Joli aux côtés de ses collègues mercredi dernier pour souligner huit enjeux jugés prioritaires à la veille des élections provinciales.

La Table des Préfets, composée des préfets des huit MRC du Bas-Saint-Laurent, dont la Matanie, invite les candidats aux prochaines élections à prendre des engagements clairs sur huit enjeux jugés vitaux pour l’avenir de leurs communautés et la vitalité économique de leurs territoires.

Réunis mercredi lors d’un point de presse au bureau de la MRC de la Mitis à Mont-Joli, ces représentants ont voulu interpeller les candidats aux prochaines élections sur les attentes du milieu municipal à l’égard du prochain gouvernement.

« On ne veut pas s’immiscer dans la campagne électorale, mais on demande aux candidats de prendre une position qui est claire sur ces différents enjeux. On aurait pu aborder plusieurs autres dossiers, mais nous avons retenu ceux qui représentaient davantage l’intérêt de nos commettants », commente Michel Lagacé, président de la Table des Préfets du Bas-Saint-Laurent et Préfet de la MRC de Rivière-du-Loup.

Les huit enjeux

Chacun des préfets du Bas-Saint-Laurent a identifié une priorité pour son secteur : 1-Santé et services sociaux; 2-Diversification économique; 3-Adaptation aux changements climatiques; 4-Mobilité durable des biens et des personnes; 5-Attractivité et rétention; 6-Foresterie; 7-Développement des énergies renouvelables; 8-Décentralisation et déconcentration des décisions et services gouvernementaux.

Michel Lagacé précise que ce sont des enjeux transversaux qui sont bons pour les huit territoires des MRC. « On souhaite ardemment que les partis politiques ne nous tendent pas uniquement l’oreille, mais que les candidats dans chacune de nos circonscriptions s’engagent fermement en faveur de nos attentes. À eux maintenant, de nous faire la démonstration par des engagements clairs que l’avenir de nos régions est au cœur de leurs préoccupations », ajoute-t-il.

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média