Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Élections provinciales

Retour

05 Septembre 2018

Stéphane Quintin - squintin@lexismedia.ca

Philippe Couillard s’adresse au milieu d’affaires de Matane

Philippe Couillard Annie Fournier Élections provinciales

©Stéphane Quintin - L'Avantage Gaspésien

Philippe Couillard était présent à Matane mardi dernier pour annoncer, en cas de victoire du Parti libéral aux élections, un soutien de 500 000 $ au FIDEL de la Matanie.

Alors que le chef du Parti libéral du Québec effectuait une tournée dans la région, de passage à Matane mardi dernier, il s’est engagé, en présence de la candidate libérale Annie Fournier, à contribuer à hauteur de 500 000 $ au FIDEL de la Matanie (Fonds d’innovation et de développement économique local). Saluée par le milieu économique matanais, l’annonce a été remise dans son contexte par le candidat Pascal Bérubé, qui en avait fait la demande officielle en 2016, aux côtés de François Rioux.

C’est dans la zone industrielle de Matane, au sein de l’entreprise Construction CEG, que Philippe Couillard a choisi de s’adresser au milieu économique matanais en annonçant aux gens d’affaires, le mardi 4 septembre, un soutien de 500 000 $ au FIDEL en cas de victoire du Parti libéral. « C’est l’une des premières choses dont Annie m’a parlé quand elle a accepté d’être candidate dans la circonscription de Matane-Matapédia. Elle a mentionné le fonds FIDEL, dont je trouve extraordinaire l’initiative de prise en main économique de la Matanie par les gens du milieu, et qui pourrait inspirer d’autres régions en permettant aux jeunes de rester ici et en faisant grandir des entreprises existantes. On est content d’avoir une candidate spécialisée en économie dans la circonscription. Ça va être un heureux changement pour Matane-Matapédia », a déclaré le chef du Parti libéral à l’issue de la conférence de presse. Questionné sur la récurrence éventuelle de ce financement, il a confirmé que si la création de nouveaux emplois pouvait être démontrée d’ici à deux ans, il pourrait continuer à les soutenir.      

« C’est une excellente nouvelle pour nous. C’est important d’avoir le plus d’outils possibles pour développer notre région. » Jean Langelier, directeur innovation et développement du FIDEL.

Une demande formulée il y a deux ans    

« C’est une excellente nouvelle pour nous. C’est important d’avoir le plus d’outils possibles pour développer notre région. C’est une reconnaissance de la prise en main économique de la Matanie par les gens du milieu », s'est réjoui pour sa part Jean Langelier, directeur innovation et développement du FIDEL. Rappelons que le président du fonds, François Rioux, s’était associé à Pascal Bérubé en 2016 pour cosigner, dans une lettre conjointe, une interpellation du gouvernement afin de les persuader d’investir dans le projet et de soutenir cette mission de création, consolidation et diversification des emplois en Matanie. Les deux signataires, à l’époque, avaient pointé du doigt la perte de 665 emplois en cinq ans dans la région. Le candidat péquiste dans la circonscription a regretté pour sa part la mauvaise foi du chef du Parti libéral, qui a affirmé ne pas se souvenir qu’il lui en avait parlé. « Philippe Couillard a décidé d’ignorer la vérité en disant que je n’avais pas plaidé le dossier du FIDEL de la Matanie », a-t-il réagi en rappelant son intervention du 9 mars 2016 à l’Assemblée nationale sur le sujet.

Pascal Bérubé François Rioux FIDEL de la Matanie

©Archives - L'Avantage Gaspésien

En 2016, le député Pascal Bérubé et François Rioux, président du FIDEL, avaient invité le gouvernement à soutenir le fonds d'innovation.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média